CHRONIQUES BORDELAISES

La collecte de mots pour Les Plumes 25, autour du mot VILLE, m’a tout de suite donné envie d’écrire sur BORDEAUX.
Cette ville, où lorsque je m’y trouve, je me sens en même temps chez moi et touriste.

Journal d’une confinée (27) et week end de Pâques

Journal commencé le mercredi 18 mars 2020

CONFINEMENT J 29, p 27

Dimanche 11 avril 2020

 

Dimanche de Pâques

Les arbres verdoient,

Un virus se promène.

Des fâcheux se plaignent.

Les parisiens en goguette,

En gare Saint Jean, réceptionnés,

Sitôt à l’hôpital Saint André emmenés.

Pauvres patients, de leur famille, éloignés.

De ce week-end en région bordelaise,

Se seraient bien passés.

Si près de l’océan,

Du vaste horizon, rien ne verront,

De ses vagues, et l’air iodé,

En liberté, ne respireront,

À des tuyaux, branchés,

A Bordeaux, si loin, si loin…

 

REVUE DE PRESSE

Pyrénées : l’ours Cachou est mort

Il était porteur d’un patrimoine génétique précieux, Cachou, fils de Balou, a été retrouvé mort par des agents ruraux catalans le 9 avril 2020. Une mort qui interroge les défenseurs de la cause animale. (FR3 Nouvelle Aquitaine)

Emmanuel Macron : « très agacé » par les journalistes, l’Elysée prend une décision radicale

« Très agacé » par les journalistes, Emmanuel Macron a décidé, par le biais de son chargé de communication, de ne pas convier la presse lors de ses récents déplacements… (Gala)

Les patients parisiens du covid-19 bien arrivés en gare de Bordeaux, il reste plus de 250 places en réa dans la région (FR3)

Ainsi 5 d’entre eux seront soignés à l’hôpital inter-Armées Robert Picqué de Villenave-d’Ornon, 12 au sein du CHU Pellegrin, 4 à la polyclinique Bordeaux Nord et 3 à la clinique St-Augustin.

Coronavirus : Les Français incités à travailler plus après le confinement (20 minutes)

Merci patron.

Coronavirus : « Il y a un mois de perdu dans la montée en puissance vers le dépistage », juge François Ruffin (LFI)(FR2 Les 4 vérités)

Ce que l’on fait c’est juste ce qui se pratiquait pour la peste au Moyen Âge : on enferme les gens chez eux. Le problème c’est que cela doit se conjuguer avec une chose : des tests, des tests, des tests. 

« Il y a besoin de diriger l’économie et l’économie n’est pas dirigée quand on donne quatre milliards d’euros pour les startups et que pendant ce temps-là, les hôpitaux font la manche via des cagnottes solidaires sur Leetchi pour pouvoir avoir de quoi s’acheter des respirateurs, ce n’est pas digne, on a l’impression d’être dans un pays sous-développé », conclut François Ruffin.

Pour lire l’intégralité, c’est ici

Des drones pour contrôler les entorses au confinement en Gironde

En ce début de week-end pascal, afin de veiller au respect des mesures de confinement contre l’épidémie de coronavirus, la préfecture de la Gironde a annoncé ce vendredi le renforcement des contrôles de police et de gendarmerie, qui s’appuieront notamment sur l’utilisation de drones.(Bordeaux Rue 89)

Cela peut se comprendre; mais après…nos libertés resteront-elles confinées ?

Arrêté pour avoir frappé sa mère qui cache le papier-toilette parce qu’il en utilise trop [les insolites du jour](Charente libre)

Et les devoirs en confinement. Irrésistible.

 

Catégories : CHRONIQUES BORDELAISES, CONFINEMENT MODE D'EMPLOI | Poster un commentaire

Défi du 20 janvier 2019, en La Forêt d’Art Contemporain

Écrit pour le défi du 20 janvier 2019, proposé par Soène

Ce sera mon 66e Défi ! Comme le temps passe… Après avoir dressé la liste de tous les Défis auxquels j’ai participé depuis août 2013, je vous donne

« carte blanche »
dans le sens de l’expression apparue dès 1451, de « libre initiative » !

@ vos plumes
Ce Défi « libre » inédit (!) vous permet d’imaginer tous les possibles…
il n’est pas interdit de reproduire un billet que vous aviez adoré écrire…

 

En ce 20 janvier 2019, défi extraordinaire, je vous invite, grâce à l’émission dominicale de FR3 Nouvelle Aquitaine, Cap Sud Ouest, à découvrir

La Forêt d’Art Contemporain

« Incroyable musée à ciel ouvert au cœur de la Forêt des Landes! Lancée après la terrible tempête de 2009, la Foret d’Art Contemporain propose plus de 20 œuvres à travers l’ensemble du massif forestier du Parc Naturel des Landes de Gascogne. Portée par les acteurs locaux, cette initiative est un formidable exemple de l’art comme possibilité de rencontres, d’échanges et d’émotions. La preuve que l’art contemporain n’est pas réservé aux urbains des grandes métropoles. »

Dans l’ordre Hello Apollo (Martine Julié)

Lit Transcendantal (Claire Roudenko-Bertin)

La Portée (Marie Denis)

Une rencontre, le métis, le même et l’autre (Bruno Peinado)

Le Sauveté de Garbachet (Christophe Doucet)

Aux impétueuses manœuvres de l’imprévu (Alain Domagala) .

 

 

 

 

 

 

Catégories : CHRONIQUES BORDELAISES, Défi du 20, Divers et beautés, Les mots géographes | 6 Commentaires

La capitale à deux heures et vingt minutes… de Bordeaux.

Ce qui suit me rappelle « Parisiens, têtes de chiens, parigots, têtes de veaux »,  que, l’été à Arcachon, mes copines et moi, nous proférions à la vue de tout véhicule immatriculé 75.

😉

Catégories : CHRONIQUES BORDELAISES | 2 Commentaires

Bordeaux… Bordeaux vertigineux

Vertigineux par ces images…

Parce que je ne me lasserai jamais,

De ce vertige amoureux…

Et merci à ces alpinistes ouvriers…

 

Catégories : CHRONIQUES BORDELAISES, Divers et beautés, Les mots biographent | Poster un commentaire

Les hommes nus de Bordeaux

Dans le cadre de la saison « Paysages », le sculpteur britannique Antony Gormley a disséminé 20 sculptures identiques dans la ville. Le jeu est de les trouver toutes.

Rue Sainte Catherine

Grand théâtre

Le sculpteur britannique Antony Gormley a disposé un peu partout en ville des statues (20 en tout) qui lui ressemblent.

 

 

Les hommes nus se font habiller, puis déshabiller, puis rhabiller…« Sud Ouest »

Le plus drôles, c’est que les statues habillées ou décorées sont aussitôt déshabillées ou nettoyées.

Le jeu est de les trouver toutes.

(Article et photos de Sud-Ouest)

 

Catégories : CHRONIQUES BORDELAISES, Divers et beautés, Evénements | Un commentaire

Complainte du boeuf

Ecrites pour « L’Alphabet à thème » annuaire-pour-les-nuls-logo chez Dimdamdom, en utilisant les trois mots du thème en E Extase , Estime, Etable, mes impressions, ressenties à la Fête des Boeufs Gras*, à Bazas, à laquelle, pour la première fois, ce jeudi 26 février 2017, j’assistais.

Complainte du boeuf

Cauchemardesques visions

Où sont l’étable chaleureuse, la pâture familière,

Mes compagnons

Partageant foin et herbes odorantes.

Lieux inamicaux, bruits mécaniques,  cris inhabituels.

Attaché,

Insupportable attente au-delà de l’angoisse,

Nocive détresse de tous mes membres.

Terrorisé,

Entravé.

boeuf7defa7d661fd63e3397753e32e84ead8

Débarqué sans estime

Une clameur, un meuglement frère.

boeuf1571e6422473259d2bae056408a69c05

Boeufs gras de Bazas

On est exposés, entassés, de force entraînés.

Et la foule en extase nous fête!

Une clameur, un meuglement, mes frères.

Festivités morbides.

(Photos noir et blanc réalisées par Corinne Couette- Photographe professionnelle à Blaye.)
*Cette fête a lieu depuis le treizième siècle, le jeudi gras précédant le mardi-gras.
Relatée, ici, dans Sud Ouest, la fuite d’un boeuf. A ce moment-là, nous n’étions plus sur la place, mais nous avons pu le voir détaler dans une rue de Bazas. Après avoir assisté au spectacle affligeant, avant la pesée, du débarquement de deux boeufs(on parle d’eux dans l’article), nous n’avons pas été étonnés.

Les deux boeufs, réticents à descendre du camion, ont tous les deux, eu la même réaction, dévalant le plan incliné, continuant leur course folle en escaladant une plateforme attachée au tracteur, tombant brutalement sur le sol goudronné, une des deux bêtes a même cassé dans sa chute un coin de la plateforme, pattes emmêlées aux cordages; et lorsque le tracteur s’est mis en branle, on avait l’impression que ces animaux n’étaient pas encore remis de leur frayeur, tant ils semblaient se déplacer avec peine.

Je connaissais Bazas, jolie ville à visiter; mais JAMAIS, je ne reviendrai pour cette fête.

Concernant cette fête,  des extraits d’un autre article du Sud Ouest.

Fête des boeufs gras de Bazas : les artisans bouchers grincent des dents

Un éleveur qui n’est pas associé à un boucher de la ville est-il admis à défiler à la Fête des bœufs gras ? Question sur fond de tradition

Pas très contents, les artisans bouchers de Bazas ont du mal à dissimuler leur inquiétude à l’approche de la traditionnelle Fête des bœufs gras qui aura lieu jeudi 23 février. « On apprend qu’un éleveur a été admis à faire défiler ses bêtes, sans être associé aux bouchers de la ville », dénoncent d’un commun accord les bouchers Auréglia, Charrier, Lafon et Laffargue qui trouvent là, le signe manifeste d’une entorse au règlement et au respect de la tradition. Ils regrettent surtout d’avoir été mis devant le fait accompli et reprochent à la mairie de ne pas les avoir tenus informés.

Règlement dérogatoire

« La ferme de Bérénice à Arveyres qui dirige un troupeau de vaches de 150 têtes de race bazadaise se verrait finalement reprocher de vendre sa viande à Paris. Cela ne devrait pas l’empêcher de défiler à Bazas. »

boeuf-gras-s-est-echappe-devant-une-foule-ebahie

Photo Sud Ouest

Le coupable est…le boeuf de la ferme à Bérénice.

cerise

D’aucun se demande si une main innocente, n’aurait pas, aurait pu détacher…;)

Pour en savoir plus, lire ici, article complet.

 

 

 

 

Catégories : CHRONIQUES BORDELAISES, Evénements, Les mots biographent, Les mots graffiti | 6 Commentaires

Bonjour

Ecrit pourlogo nid de motsProchain thème à publier chez vous le samedi 12 novembre :

Écrire le texte de votre choix, en le commençant obligatoirement par « Bonjour ».

 

Bonjour,

Ce mot, l’écrirais-je majuscule, minuscule.

C’est selon mon humeur du jour.

Ou bien, le jouerai-je grave, grincheux, joyeux, insolent, sensuel.

C’est selon,  que nous serons dans un beau ou mauvais jour.

Le dirais je buongiorno, buna ziua, Jó napot, guten Tag, Hello,

Ou tout simplement, adieu.

Afin la journée, bien commencer,

Pour ce dernier, je pencherai.

En  bordeluche saluerai,

Et jusqu’au soir, pourrai l’utiliser.

Adieu.

photo-signature

Catégories : CHRONIQUES BORDELAISES, Les mots biographent, Nid de mots | 9 Commentaires

Il y a 200 ans naissait Léo Drouyn…

leo_drouyn_autoportrait

Léo DROUYN (auto-portrait)

 

Entre art et science, Léo Drouyn, « artiste-archéologue » girondin, a élaboré au milieu du XIXe siècle une œuvre unique en France par son ampleur et sa diversité. En témoigne aujourd’hui un fonds iconographique exceptionnel sur le patrimoine aquitain autour de 1850, riche de plus de 3000 dessins et près de 1550 gravures, quarante ans avant les premiers témoignages photographiques.

Peintre, dessinateur, graveur, il a surtout dessiné les monuments et les paysages de son département, la Gironde, mais aussi des départements voisins et d’autres régions françaises. Très attiré par la nature, il est l’un des premiers à découvrir la poésie romantique des Landes, de leurs pignadas et de leurs lagunes. Il montre une véritable sensibilité ethnographique, portant une attention toute particulière au petit patrimoine, aux vieilles fermes, à l’architecture en torchis et en pans de bois. Son œuvre peint, dispersé dans des collections particulières, est peu à peu redécouvert.

drouynlombaud

Léo Drouyn, se représentant en train de faire un croquis de l’église de Saint Genès de Lombaud (33).

Dans le cadre du bicentenaire de sa naissance, l’exposition conçue par les Éditions de l’Entre-deux-Mers, le CLEM et Archéovision vous propose de découvrir les multiples facettes de cet « artiste-archéologue », tel qu’il aimait à se définir lui-même. Article du CLEM(http://toutartfaire.com/?p=3418)

drouyn-leo

Et puis je citerai l’association banniere-4-3

qui,  de juin à septembre, invite, dans le cadre des Scènes d’été en Gironde, à des balades agrémentées de visites, conférences, concerts, découvertes patrimoniales, sur les chemins de La Fête à Léo.

cIEL bORDEAUX SOURIREurl

 

 

 

Catégories : CHRONIQUES BORDELAISES, Divers et beautés, Evénements | Poster un commentaire

Le testament d’Aliénor

Cela se passera en Aquitaine…

Voici un projet, pour l’été 2017, à visionner.

https://dartagnans.fr/fr/projects/rock-medieval-aux-chateaux/campaign

Si cela vous intéresse, vous pouvez pouvez participez au financement.

cIEL bORDEAUX SOURIREurl

Catégories : CHRONIQUES BORDELAISES, Evénements, Les mots scénographent | Poster un commentaire

A été, sera

Eté ou n’est pas été,

Sera la grande question musicale,

De ce jour premier,

Où été est.

Eté d’est,

Perdra-t-il le nord,

Passant du sud,

A l’ouest.

L’été

En musique,

Ce plus long jour, aura été,

Sera fêté.

Attendu au coin des rues,

Etendu sur les places,

Vu dans les campagnes,

Dansera sur les trottoirs,

Rayonnera jusque tard,

Illuminera flutiaux et trompettes,

Dansera sur les tambours,

Enchantera les voix,

Rayonnera d’est

Eclairera au nord,

Brillera au sud,

Sur fond de musiques flamboyantes,

Résonnant jusqu’à l’ouest.

fm2016-z_2

 

 

Catégories : CHRONIQUES BORDELAISES, Evénements | Un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.