Complainte du boeuf

Ecrites pour « L’Alphabet à thème » annuaire-pour-les-nuls-logo chez Dimdamdom, en utilisant les trois mots du thème en E Extase , Estime, Etable, mes impressions, ressenties à la Fête des Boeufs Gras*, à Bazas, à laquelle, pour la première fois, ce jeudi 26 février 2017, j’assistais.

Complainte du boeuf

Cauchemardesques visions

Où sont l’étable chaleureuse, la pâture familière,

Mes compagnons

Partageant foin et herbes odorantes.

Lieux inamicaux, bruits mécaniques,  cris inhabituels.

Attaché,

Insupportable attente au-delà de l’angoisse,

Nocive détresse de tous mes membres.

Terrorisé,

Entravé.

boeuf7defa7d661fd63e3397753e32e84ead8

Débarqué sans estime

Une clameur, un meuglement frère.

boeuf1571e6422473259d2bae056408a69c05

Boeufs gras de Bazas

On est exposés, entassés, de force entraînés.

Et la foule en extase nous fête!

Une clameur, un meuglement, mes frères.

Festivités morbides.

(Photos noir et blanc réalisées par Corinne Couette- Photographe professionnelle à Blaye.)
*Cette fête a lieu depuis le treizième siècle, le jeudi gras précédant le mardi-gras.
Relatée, ici, dans Sud Ouest, la fuite d’un boeuf. A ce moment-là, nous n’étions plus sur la place, mais nous avons pu le voir détaler dans une rue de Bazas. Après avoir assisté au spectacle affligeant, avant la pesée, du débarquement de deux boeufs(on parle d’eux dans l’article), nous n’avons pas été étonnés.

Les deux boeufs, réticents à descendre du camion, ont tous les deux, eu la même réaction, dévalant le plan incliné, continuant leur course folle en escaladant une plateforme attachée au tracteur, tombant brutalement sur le sol goudronné, une des deux bêtes a même cassé dans sa chute un coin de la plateforme, pattes emmêlées aux cordages; et lorsque le tracteur s’est mis en branle, on avait l’impression que ces animaux n’étaient pas encore remis de leur frayeur, tant ils semblaient se déplacer avec peine.

Je connaissais Bazas, jolie ville à visiter; mais JAMAIS, je ne reviendrai pour cette fête.

Concernant cette fête,  des extraits d’un autre article du Sud Ouest.

Fête des boeufs gras de Bazas : les artisans bouchers grincent des dents

Un éleveur qui n’est pas associé à un boucher de la ville est-il admis à défiler à la Fête des bœufs gras ? Question sur fond de tradition

Pas très contents, les artisans bouchers de Bazas ont du mal à dissimuler leur inquiétude à l’approche de la traditionnelle Fête des bœufs gras qui aura lieu jeudi 23 février. « On apprend qu’un éleveur a été admis à faire défiler ses bêtes, sans être associé aux bouchers de la ville », dénoncent d’un commun accord les bouchers Auréglia, Charrier, Lafon et Laffargue qui trouvent là, le signe manifeste d’une entorse au règlement et au respect de la tradition. Ils regrettent surtout d’avoir été mis devant le fait accompli et reprochent à la mairie de ne pas les avoir tenus informés.

Règlement dérogatoire

« La ferme de Bérénice à Arveyres qui dirige un troupeau de vaches de 150 têtes de race bazadaise se verrait finalement reprocher de vendre sa viande à Paris. Cela ne devrait pas l’empêcher de défiler à Bazas. »

boeuf-gras-s-est-echappe-devant-une-foule-ebahie

Photo Sud Ouest

Le coupable est…le boeuf de la ferme à Bérénice.

cerise

D’aucun se demande si une main innocente, n’aurait pas, aurait pu détacher…;)

Pour en savoir plus, lire ici, article complet.

 

 

 

 

Publicités
Catégories : ANNUAIRE POUR LES NULS, CHRONIQUES BORDELAISES, Evénements, Les mots biographent, Les mots graffiti | 6 Commentaires

Navigation des articles

6 réflexions sur “Complainte du boeuf

  1. Comme je te comprends, même si ces bêtes sont moins torturées que dans certains abattoirs, elles sortent de leur environnement et se retrouvent très stressées? Personnellement je ne suis plus très tentée de manger de la viande .
    Merci pour ta participation.
    Bisous.
    Domi.

    • Enfant, je n’aimais pas le boeuf; obligée d’en manger, on pensait que c’était bon pour la santé, à l’époque.
      Quand j’ai pu décider, je n’ai plus mangé de viande rouge. Et je me passe bien de viande aux repas.
      Bises

  2. Foire agricole il y en a chez moi aussi, à Libramont, jamais mis le pied, certes c’est sans doute agréable pour un enfant des villes qui ne sait pas ce que c’est que la ferme, mais il est vrai que pour les animaux déportés quelques temps… du pré au salon, c’est discutable… jill

  3. Ah oui un destin tragique pour ces boeufs qui sont obligés de défiler avant d’aller à l’abattoir , tres discutable oui cette tradition .
    Bises

  4. Croc

    J’ai une sainte horreur de ces manifestations agricoles où on exhibe ces pauvres bêtes déboussolées.Et depuis notre retour en France, nous mangeons très rarement de la viande bovine. Très belle prestation pour ce défi, bravo. Bonne soirée

  5. Pingback: Défi « L’Alphabet à thème » : Lettre E , vos participations !!! | Le blog de tous les defis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :