LES PRENOMS DU MERCREDI

Et si les prénoms se mettaient à parler,
Voici ce qu’ils vous raconteraient.
Pour ce faire, le mercredi, ils choisiraient,
Et c’est chez Jillbill*, que cela se passerait.
* jill-bill.eklablog.com

Obeline

Ecrit pour

 

Il était une fois, naquit une belle enfant . Elle était si blanche, , que ses parents l’appelèrent Obeline.

Elle grandit, toujours aussi blanche que du lait. À chaque anniversaire, on lui offrait quelque chose de blanc.

Un chaton tout blanc, aussitôt adopté, choyé,

Vers les années quatre vingt, d’un siècle passé, ou à venir, elle eut la permission d’ aller au bal, chaussée de blanc, dernier cadeau de ses parents. Elle dansa, dansa, son carnet de bal ne pouvant contenir tous les noms de ses cavaliers. Ses chaussures lui blessant les pieds, elle s’en défit, continuant la soirée pieds nus. Ce n’en fut que mieux. Elle se sentait si légère, un papillon.

Toute étourdie, elle se réveilla auprès d’une belle génisse.

  • Bonjour , belle Obeline. tu as eu plus de chance que moi.
  • ?
  • Moi aussi, je m’appelle Obeline. J’ai été transformée en génisse, condamnée le restant de ma vie à donner mon lait à tous les petits veaux gourmands que je porterai.
  • Je ne comprends pas; c’est un cauchemar. Une vache qui parle ! Et par dessus le marché qui dit s’appeler Obeline.

Au loin, arrivaient des cavaliers en grand uniforme: « Sa majesté cherche la jeune fille au teint laiteux, pour lui rendre ses souliers.  » Obeline sentit le froid sur ses pieds;

  • Mince, mes chaussures !  Ce sont les miennes !
  • Mes sabots ! C’est les miens !
  • Navré, mademoiselle. Ces sabots sont bien ceux de votre compagne.
  • Ma compagne ? Mais je rêve ! Vous avez la berlue ! C’est une vache !
  • Je vous entends bien, mademoiselle.
  • Pour ce qui est d’entendre, pas de doute, mais la vision, vous avez un problème.
  • Que nenni, belle dame…je vous  vois très bien. Laissez moi vous conter l’histoire d’Obeline. Il était une fois…
  • J’ai froid aux pieds. Donnez-moi mes chaussures. Je veux rentrer chez moi.

 

  • Obeline, Obeline, réveille-toi.
  • Meuh! Maman, laisse moi dormir.
  • Juste un quart d’heure, alors. Tu veux que je remette la couverture sur tes pieds.
  • Meuh ! merci.
Catégories : LES PRENOMS DU MERCREDI | 3 Commentaires

Agathange

Écrit pouret le prénom Agathange

Agathange ou Ագաթանգեղոս (en arménien)

  • Agathe, mon ange, veux-tu bien m’apporter les ciseaux.
  • Je sais pas où ils sont.
  • Je les ai rangés dans ma boite à couture.
  • Je sais pas où elle est.
  • Dans ma chambre.
  • J’ai pas envie…Laisse moi tranquille.

Soupir patient de la maman. Agathe et ange ne semblent pas faire bon ménage.

Agathange, ainsi la surnomment, avec un brin de malice dans les yeux, les amis.

  • Arrêtez de m’appeler Agathange. Vous m’énervez. D’abord c’est pas mon prénom. Je m’appelle Agathe.
  • Agathe*, dure comme la pierre, faudrait qu’elle apprenne à polir les angles.

Agathe ronge son frein, s’en va bouder dans un coin.

  • Mon ange, écoute moi bien, tu te nommes Agathe. Et Agathange est…
  • Oui, je sais; mamie m’a expliqué.
  • Et que t’a-t-elle expliqué ?
  • Que c’est le prénom d’un garçon dans un roman**, qu’elle a lu. Fichez moi la paix !

 

*Oui, le nom de la  pierre s’écrit sans h. Je me suis permis cette entorse à l’orthographe, pour les besoins de mon histoire.

**Dans le roman de Giono, REGAIN, un enfant se nomme Agathange.

 

 

Catégories : LES PRENOMS DU MERCREDI | 5 Commentaires

Noûr

Écrit pourqui propose le prénom Noûr.

Voici ce qu’en dit la chanteuse Juliette:

 

« Cela faisait longtemps que j’avais envie de donner à un album mon nom de famille. Parce que je ne suis « connue » que par un prénom. Je porte un nom bizarre pour une chanteuse française, un nom arabe venu d’un grand-père kabyle, un nom qui signifie « Lumière de la Religion », un beau nom que j’ai horreur qu’on écorche : Noureddine, avec un « r » et deux « d ». Cependant il faut reconnaître qu’un nom de prophète pour un album de chansons, c’est tout à fait démesuré. La chanson n’est pas une religion. N’en gardons que la lumière ! Nour.
Les chansons souvent, comme des feux-follets, peuvent illuminer quelques nuits obscures. Qu’elles brillent d’amour, qu’elles lancent l’ironie et le rire en feux d’artifice ou qu’elles portent le flambeau de quelques souffrances qu’on reconnaît pour siennes, les chansons sont comme ça : elles allument. Lumignons ou fanaux, réverbères ou néons, ce sont ces chansons-là que je veux écrire. J’ai la prétention de croire que je suis une allumeuse. Et c’est comme si je signais, enfin, de mon nom : Juliette Nour. »

 

Catégories : LES PRENOMS DU MERCREDI | 5 Commentaires

VASCO

Ecrit pour

  • Ah, te voilà ! Où tu étais ?
  • J’essayais mes bateaux.
  • Tes bateaux ?
  • Quelqu’un m’a appris à faire des bateaux en papier. Je voulais voir s’ils flottent.
  • Montre-moi un peu ces bateaux. C’est bien ce que je pensais. Tu m’as déchiré le livre de comptes. Et où ils sont, maintenant, ces bateaux ?
  • Ben, d’abord, ils ont bien flotté, puis comme le vent a souff…
  • Va me les chercher, de suite.
  • Mais…je sais pas où…
  • Disparais et ne reviens que quand tu les auras retrouvés…même si tu dois nager jusqu’aux Amériques !

 

 

Catégories : LES PRENOMS DU MERCREDI | 4 Commentaires

Richelaine

Ecrit pour la cour de récré de JB

 

 

RICHELAINE

Rencontré Richelaine, laine
Conduisait ses moutons, ton, ton,
Dans un joli pré, pré, pré.
L’un d’eux a sauté, té, té,
Le troupeau a suivi, vi, vi,
Et Richelaine, laine,
Jamais ne les revit, vit, vit.

 

 

Catégories : LES PRENOMS DU MERCREDI | 8 Commentaires

Pablo

Ecrit pour la cour de récré de JB

 

ET

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un magnifique film, poème hommage à Pablo NERUDA…

Catégories : LES PRENOMS DU MERCREDI | 11 Commentaires

Silas

  • Ecrit pour la cour de récré de JB
  • Silas.
  • Si lasse ! Toujours à parler de vous ! Cet enfant a bien un prénom, tout de même.
  • Je vous ai répondu: Silas. Il s’appelle Sil…
  • C’est un comble ! Ne me dites pas que vous êtes trop fatiguée pour vous en souvenir !
  • SILAS ! ESSE-I- ELLE-A- ESSE !
  • Ça va, je ne suis pas sourde. Silas ? C’est un prénom, ça ?
Catégories : LES PRENOMS DU MERCREDI | 10 Commentaires

Mélusine

Ecrit pour la cour de récré de JB

 

 

 

 

 

M comme mains de fée É comme étoile dor L comme légèreté U comme unique S comme sensible I comme intelligente N comme noblesse d’esprit E comme esthète.

Mélusine est ma cousine.

« Mélusine, elle au moins, cuisine,

On ne peut pas en dire autant de toi. »

Mélusine, je la déteste, parce que:

M comme manipulatrice, É comme éteignoir, L comme lacrymogène, U comme ubuesque, S comme salamalec, I comme imbroglio, N comme narcissique, E comme elle est super égoïste.

 

 

Catégories : LES PRENOMS DU MERCREDI | 4 Commentaires

Symphorose

Ecrit pour   La cour de récré de JB chez jillbill

jillbill0aaSpmI0EDcOpq4wDMt2hsm5T3o

 

 

symphorose-ta0cc529f205b09d4c5c2bf96d4b0396299be9fd4b53c32d11c1a98b1c46db0e9k-lq

  • Crescent, Julien, Némèse, Primitif, Justin, Stactée et Eugène
  • Tu fais quoi là? Tu énumères tous les prénoms proposés par Jill Bill?
  • Meuh, non, je me renseigne sur Symphorose.
  • Tu connais quelqu’un qui s’appelle Rose Sympho?
  • Je te parle de Symphorose, la veuve de Gétule.
  • Gétule Sympho? Connais pas.
  • Non, Symphorose, c’est un prénom proposé par Jill Bill. Et Symphorose, veuve de Gétule a eu sept enfants prénommés Crescent, Julien, Némèse, Primitif, Justin, Stactée et Eugène.

 

 

 

 

Catégories : LES PRENOMS DU MERCREDI | 6 Commentaires

Arthémise

Ecrit pour   La cour de récré de JB chez jillbill

jillbill0aaSpmI0EDcOpq4wDMt2hsm5T3o

arthemise

Arthémise, ma promise,

A de drôles de façons.

Aime jouer avec le polochon,arthemisepardamysa4

Qu’elle a baptisé Apollon.

Au début, je croyais bien

Que c’était moi,

Et bien qu’un peu maigrichon,

J’en tirais quelque fierté,

Ainsi, d’être aimé.

Sur ce, arriva sa mama,

D’un bellâtre accompagné.

On me le présenta,

Apollon, d’Arthémise,

Son besson.

Les voilà, tous trois réunis,

Et moi, dans tout ça, qu’est-ce que je fis.arthemise-diane

A la chasse, tout le temps partis,

De jour comme de nuit,

Longtemps, je l’attendis.

Puis, un jour, j’appris,

Que fille de Zeus et de Léto,

La vie sauvage et les animaux,

Préférait, par dessus tout.

Me resta le polochon,

Même pas un petit mot,

Je le baptisais…

Non, c’est pas ce que vous croyez,

Je le baptisais, du plus beau des noms,

Potnia Theron.

Ainsi lisant Homère,

Avec pour seul compère,

Mon fidèle polochon,

Tous mes secrets, lui confiant,

Je rejouais la belle histoire,

D’une sauvageonne,

Belle et friponne,

Qui Arthémise se nomme.artemise-pastisspi358

Comme elle aimait jardiner,

Une plate-bande, lui était dédiée;

Elle y faisait pousser l’armoise,

Ses diverses variétés,

L’absinthe, étant ma préférée.

Et pour oublier mes déboires,

En fis goûteuse décoction,

Que j’aime tant boire,

En compagnie de mon polochon.

 

 

 

 

 

Catégories : LES PRENOMS DU MERCREDI | 9 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.