Archives d’Auteur: jacou33

Godot, pendant ce temps là…

Ecrit pourNouveau thème :

« En attendant… »

Godot, pendant ce temps là…

 

« En attendant Godot, »*

Je cire mes godillots,

Godillots usés, de l’armée,

Mais qui  me font toujours  mal aux pieds.

Pieds usés, comme mes souliers,

« Souliers qui ont  beaucoup voyagé. »*

J’ai oublié où nous sommes passés

C’était il y a bien longtemps,

Tant de jours ont passé.

C’est Godot qui m’avait invité:

« Té, en attendant, si on allait à la Godille ?

On y verra des filles…

Qui godillent

Des quilles. »

Moi je ne vis rien du tout,

Tout le temps, j’eus mal aux pieds.

Pieds usés comme mes souliers.

Yeh! j’eus tout loisir de les faire briller,

Yeh! pendant que Godot,lui, s’amusait,

S’amusait à godiller, Yeh!

Et moi, qui l’attendais.

Merci à Samuel Beckett,  à Félix Leclerc et à Philippe Clay.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Catégories : Nid de mots | 7 Commentaires

Renouveau

En ce 20 mars 2019, un bonjour à vous tous, abonnés et surtout ceux qui passaient gentiment me lire, commenter, aimer mes écrits.

avec l’espoir d’écrire encore et encore sur Les Mots Autographes, mon blog délaissé…

Amitiés

et à bientôt, j’espère…

 

 

 

Catégories : Evénements | 4 Commentaires

Enchainement

Ecrit pour la proposition des Mots de Montpellier,  3ème sujet, l’Atelier 2-2019

http://ingberg.com/?Page=view_artwork&PID=60&ImageID=21

ENCHAINEMENT

Guidant ma monture

Des jours enivrants, l’inépuisable compagnon,

Souverains, avides de pouvoir,

Inlassablement, de la nature,

Ses richesses, détruisons.

N’épargnant , féroces et voraces,

De ses générosités, aucun luxe,

Ses beautés, anéantissant.

De cet engouement,

De sa vitalité, nourritures fortuites,

Je me complais.

De ce funeste séjour, me détourner

Nulle raison, nulle voyance

Le pouvoir, jamais n’auront.

Immuable est mon destin.

Et chaque an, revenir me voit

Portant, hivernal, ce fardeau.

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories : LES MOTS DE MONTPELLIER | Un commentaire

LA LICORNE

JEU 41 : Nouvel hymne

Ce mois-ci, nous allons commémorer un peu partout le centenaire de l’armistice de 1918…
A cette occasion, il est très probable que nous entendrons résonner plus d’une fois, dans nos campagnes et ailleurs…notre célèbre « hymne national ».
Je vous propose donc, si vous en êtes d’accord, un thème légèrement sacrilège mais libérateur : Réécrire les paroles de la Marseillaise
Le thème de la nouvelle chanson est entièrement libre…la seule contrainte étant que les nouvelles paroles ne soient pas « guerrières »…et que, bien sûr, la mélodie soit respectée.
Un nuage m’a souri,
Timide mouillé,
Sur la pointe du gris
Chez moi, a pénétré.
D’une serviette jaunie,
Je l’ai tout essuyé.
Alors on s’est assis,
Dessus le canapé.
Comme il était midi,
Nous avons déjeuné
De vol au vent garnis,
Harengs tout enfumés
Oeufs enneigés,
Catégories : LA LICORNE | Poster un commentaire

Défi du 20 janvier 2019, en La Forêt d’Art Contemporain

Écrit pour le défi du 20 janvier 2019, proposé par Soène

Ce sera mon 66e Défi ! Comme le temps passe… Après avoir dressé la liste de tous les Défis auxquels j’ai participé depuis août 2013, je vous donne

« carte blanche »
dans le sens de l’expression apparue dès 1451, de « libre initiative » !

@ vos plumes
Ce Défi « libre » inédit (!) vous permet d’imaginer tous les possibles…
il n’est pas interdit de reproduire un billet que vous aviez adoré écrire…

 

En ce 20 janvier 2019, défi extraordinaire, je vous invite, grâce à l’émission dominicale de FR3 Nouvelle Aquitaine, Cap Sud Ouest, à découvrir

La Forêt d’Art Contemporain

« Incroyable musée à ciel ouvert au cœur de la Forêt des Landes! Lancée après la terrible tempête de 2009, la Foret d’Art Contemporain propose plus de 20 œuvres à travers l’ensemble du massif forestier du Parc Naturel des Landes de Gascogne. Portée par les acteurs locaux, cette initiative est un formidable exemple de l’art comme possibilité de rencontres, d’échanges et d’émotions. La preuve que l’art contemporain n’est pas réservé aux urbains des grandes métropoles. »

Dans l’ordre Hello Apollo (Martine Julié)

Lit Transcendantal (Claire Roudenko-Bertin)

La Portée (Marie Denis)

Une rencontre, le métis, le même et l’autre (Bruno Peinado)

Le Sauveté de Garbachet (Christophe Doucet)

Aux impétueuses manœuvres de l’imprévu (Alain Domagala) .

 

 

 

 

 

 

Catégories : CHRONIQUES BORDELAISES, Défi du 20, Divers et beautés, Les mots géographes | 6 Commentaires

Envoûtement

Ecrit pour le 2ème sujet des propositions le 16 décembre pour les Mots de Montpellier

Tautogramme en E

 

Envoûtement

L’été s’est éloigné,

Effluves évanescentes,

L’Estérel s’endort.

Enluminures enrouées,

Élégantes érosions automnales.

Espoirs ensemencés,

Engrangés et enfouis,

Échappant

Aux effets extrêmes de l’hiver,

L’espace d’un entracte.

Ensommeillées, belles endormies

Éclosent, exquis entrelacs,

 Éternel enchantement,

Épanouissement éclatant.

Éveil des êtres, tout entiers,

Échappés des enclos embrumés,

Étreintes émues de printemps,

Enlaçons nous,

Enfin.

 

 

 

 

Catégories : LES MOTS DE MONTPELLIER | Poster un commentaire

La dame de Séville

Ecrit pour miletune Sujet 42/2018

Brassaï (Gyula Halász) – clic et clic

L’expression à insérer facultativement est : LA BUENA VIDA: la belle vie

 

La dame de Séville

Je couds, je pique, toute la journée.

Des envolées enjuponnées.

Ah, quelle vie, quelle drôle de vie,

Pour une cousette de qualité.

 

Coudre le flou, ma destinée,

Autre chose, avait rêvé.

Je me voyais, Sévillane adulée.

En haut de l’affiche, je dansais.

En andalouse, costumée.

 

Je taille, je coupe, toute la journée

Des dentelles enrubannées.

Ah, quelle vie, quelle drôle de vie,

Pour une cousette de qualité.

 

Un beau matin, c’était l’été,

Sur un pont, il me regardait.

A danser, m’a invitée.

Nous nous sommes bien accordés.

 

Je brode, je surfile, toute la journée

Des beaux tissus en soie brochée.

Ah, quelle vie, quelle drôle de vie,

Pour une cousette de qualité.

 

Je les habille toute la journée,

Les essayages, pas cadencés.

Mon père vint nous séparer.

Et  la danse, m’a refusée.

 

Je confectionne, en secret,

La belle robe, que  l’inconnu m’a dessinée.

Ah, quelle vie, quelle drôle de vie,

Pour une cousette de qualité.

 

Je suis cousette de qualité,

Buena vida, ne cesse mon père de répéter.

Un jour, pourtant, je lui désobéirai,

Sur le pont, retournerai.

 

 

 

 

 

 

 

Catégories : Miletune | Un commentaire

Des histoires de châteaux en Espagne et les autres…

Ecrit pour le défi du 20 décembre 2018, proposé par Passiflore

Je ne vous propose pas le mot Noël ni la couleur Or mais tout simplement le mot CHÂTEAU! Qu’évoque t-il pour vous?

Des châteaux en Espagne et les autres..

Dieu, un jour, décida,

Belles demeures en France, distribuer.

Se munit d’un grand sac,

Moult châteaux, y plaça.

Au gré des vents, deci delà, quelques uns, parsema.

Mais voici que, patatras,

Le sac craqua.

Sans doute, quelque tourelle, ou clocher pointu,

La toile déchira.

Tous les châteaux, restant à distribuer

Par la fente s’échappèrent,

Et sur le territoire périgourdin s’implantèrent.

Par ma foi, s’y complurent,

Y rester, décidant.

C’est ainsi, qu’à ce jour, en ce département,

Dordogne, nommé,

On peut mille et un châteaux.

Compter et admirer.

Qui l’eut cru, avant de l’avoir bu, le château…

Si, par un des départements voisins, passez,

Que l’on nomme Gironde,

Au détour d’un chemin,

Mention « château » lirez

Si, cette indication suivez,

Parfois ,grande, voire modeste bâtisse rencontrerez,

Ou somptueux châteaux, dénicherez.

A perte de vue, entourés,

De vignes, rangées,

A l’assaut d’un vallon, grimpant,

Une plaine vaste, sillonnant.

Un plateau, quadrillant.

En Pays Bordelais,

Parcourez

Graves, Sauternais

Côtes de Bourg, Blayais

Entre Deux Mers,

Médoc viticole.

Avec des raisins, sur le domaine, récoltés, et vinifiés,

Pour un vin, produit uniquement sur la propriété,

Quelle que soit son importance

 Plus de  neuf mille,

Ont droit de s’appeler château.

Un château peut en cacher un autre*

Venue  de son Allemagne natale,

En France, désormais habitante,

 D’une charmante bourgade,

D’y faire une balade, eut le désir.

De ses enfants, accompagnée.

Leur  attention, par un  panneau « château », fut attirée.

Sitôt, d’aller le découvrir, décidèrent.

Suivirent les indications,

Et quelle ne fut pas leur étonnement,

Devant eux se dressait

Un château d’eau.

* Anecdote vécue et racontée par ma professeure d’allemand.

Sur cette commune existe un autre château, , celui du baron Haussmann, mais propriété privée, il n’existe aucun panneau l’indiquant. La tour aperçue en arrière-plan est le sommet d’un…château d’eau.

 

Et pour bien finir cette année,  je vous souhaite un Noël enchanté avec ou sans…

À toutes et à tous,

 

 

 

 

Catégories : Défi du 20 | 6 Commentaires

Un pur moment de délices

Avant, pendant, après votre petit déj. de ce lundi, et commencer la semaine en gaieté.

Bonne journée

Catégories : Divers et beautés | Un commentaire

« Micheline, Renée, Irène, Aglaé et Mélinda… »

Ecrit pour Nouveau thème :

Prochain thème, à publier chez vous le samedi 15 décembre :

« Micheline, Renée, Irène, Aglaé et Mélinda… »

 

Il y avait eu Micheline,

Il l’avait rêvée, une nuit de pleine lune.

Épanouie, fragile en même temps que divine.

Craignant que trop vite elle ne se fane,

Il y eut Renée,

Ce matin-là, il l’avait imaginée,

Il la découvrit, à peine rosée,

Toute en splendeur immaculée,

A peine l’eut il effleurée,

Qu’elle perdit tout attrait.

Vinrent Irène, Aglaé,

A peine respirées,

Déjà oubliées.

Un parfum,  ses sens, troubla,

Avait-il atteint le nirvana,

Un instant, il douta,

Mille questions se posa,

Les attraits contempla,

Teint velouté, reflets incarnats

Attirant son regard, un sourire béat,

Frémit tout entier, la vénéra,

Passèrent les jours, point ne changea

De ses appâts ne se défit pas,

Plus vif encore, était son éclat.

Troublé, de patienter encore, décida,

Enfin, de la nommer, osa,

Et ce fut la rose Mélinda.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories : Nid de mots | 3 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.