ECRITURE CREATIVE

Le portrait fatal

 

Ecrit pourlogo-reduit-ecriture-creativedu mois de mars. Proposition 145. Explications en fin de page.

Et proposé pourlogo-poesie

 

Le portrait fatal

Je ne suis plus d’ailleurs,

Mon aujourd’hui se détisse,

A la triste lueur qui reste de mon âme.

Demain n’est pas venu,

Où ma vie ne s’exprime plus.

Je ne suis plus de la-bas,

Encore en fuite de mes espoirs,

Pouvoirs flétris,

Mondanité des illusions.

Le bonheur, dérisoire chiffon,

Trempé de hontes et renoncements.

Je ne suis plus, dérivant,

A la merci d’une vague d’amertume,

Perdu dans l’océan indifférence,

Mendiant l’humanité,

Mes semblables s’irritent,

Combat de l’ignorance,

Juste une lueur,

Respect pour ce que je donne,

Et non ce qu’ils croient de moi.

Le bien ici, mal ailleurs,

Une vie sans destin,

Une partance en fuite,

Migrant de l’éternité.

Un certain critique littéraire de l’époque, M. Eugène Crepet a eu la bonne idée d’acquérir à la vente de Poulet-Malassis, l’original des liasses de manuscrits ébauchés de Baudelaire. En dépouillant ce monceau de notes rapides, d’ébauches encore vagues, de feuillets où Baudelaire jetait sa pensée toute chaude, il est arrivé à dresser une liste considérable d’œuvres projetées que Baudelaire n’a pas pu écrire avant de mourir et dont les titres, souvent bizarres, ne devaient certainement pas être définitifs.

Ces titres sont les suivants : Le marquis invisible. Le portrait fatal. L’amour parricide. L’almanach. La fin du monde. Pile ou face. Le triomphe du jeune Boniface. La Licorne. La maîtresse de l’idiot. Une brebis galeuse. Une infâme adorée. L’automate. Les enseignements d’un monstre. Le crime au collège. Le catéchisme de la femme aimée. Le mari corrupteur. Les monstres. Les heureux de ce monde. Le monde sous-marin. Une ville dans une ville. Les mineurs. Le rêve prophète. Le prétendant malgache. Le fou raisonnable et la belle aventurière. Le déserteur. Le boa. Une rancune.

Vous choisirez l’un de ces titres et tisserez votre texte en conséquence. A la manière de Baudelaire, vous l’écrirez en vers ou en prose, en nouvelle ou en récit et l’adapterez à notre époque actuelle.

Catégories : C'EST TOUT UN POEME, ECRITURE CREATIVE, les plumes d'Asphodèle | 10 Commentaires

PETIT POUCET

Ecrit pour logo-reduit-ecriture-creative
CORTEGE
Un vieillard en or avec une montre en deuil
Une reine de peine avec un homme d’Angleterre
Et des travailleurs de la paix avec des gardiens de la mer
Un hussard de la farce avec un dindon de la mort
Un serpent à café avec un moulin à lunettes
Un chasseur de corde avec un danseur de têtes
………………………………………………………………………….
Et le général des huîtres avec un ouvreur de Jésuites.
Jacques PRÉVERT
Pour cette 144ème proposition, je vais vous demander de choisir deux groupes nominaux au hasard et d’intervertir les deux compléments du nom de sorte à obtenir une phrase comme dans le vers 5. Cette seule et unique phrase, que vous compléterez comme bon vous semblera, sera le thème ou le déclencheur d’une courte nouvelle originale que vous allez nous présenter.
Petit Poucet
Une de retrouvée et dix de perdues, grommelait grand-père. C’était son expression favorite, répétée à tout-va. Dans la famille, nous l’avions surnommé le Petit Poucet.
Qu’il épluche une feuille de choux, compte ses radis, nettoie ses oignons, généralement il concluait toujours de la même manière. C’était sa façon d’entretenir sa mémoire; de reprendre les récits au début, de ne pas user la chandelle par les deux bouts. Il avait l’oreille vive et l’oeil absolu. Il pouvait nous raconter moult légendes de renard, inventer le roman des siècles, lire  deux mots et en dire la pensée.
Nous le taquinions souvent sur sa formule, magique, pensions-nous. Il riait tendrement, nous enveloppait de son regard moqueur, un brin nostalgique, ouvrait ses grandes mains, tirait de sa poche des cartes, et pendant que les marrons crépitaient sous la cendre, racontait des fables à dormir debout, des histoires express, contes endiablés avec des danses de sept voiles, en même temps que nos yeux suivaient les mots qui jonglaient, nos bouches dévoraient les châtaignes dorées, nos papilles dégustant le sucré caramélisé de la friandise.
Petit Poucet s’en est allé, qu’a-t-il trouvé ? S’il ne nous en a rien dit, il nous a  laissé des souvenirs, que nous ne perdrons jamais.
 

 

 
Catégories : ECRITURE CREATIVE | Poster un commentaire

Horoscope

Ecrit pour Ecriture créative Proposition 143 – Logorallye

Bonjour à tous et tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Douze mots pour les douze mois de l’année que nous allons passer ensemble dans la bonne humeur, la convivialité et le respect de l’autre, douze mots qui au premier abord n’ont rien à voir les uns avec les autres, mais qui trouveront tout naturellement une place dans votre texte avec un peu de patience et de persévérance !… Imprégniez-vous d’eux, laissez mijoter et l’encre va couler ! Prêts ? Les voici :

Joyeux – tourbillonner – guitare – portemanteau – souligner – artichaut – frange – farcir – jumelles – patauger – se blottir – désordre

HOROSCOPE

Janvier: Ne débutez pas  l’année 2017 en restant sur une  déception de 2016.  Echangez, dès que possible,  ce cadeau de noël inattendu, contre celui que vous espériez. Une guitare vaut mieux que deux casseroles.

Février:  Quelques perturbations cardiaques, en début de mois. Un peu de patience et tout rentrera dans l’ordre.A la Saint Valentin,  votre coeur d’artichaut  trouvera enfin l’âme soeur d’une Juliette. Qu’importe le prénom pourvu qu’on soit son Roméo.

Mars: Vos bonnes résolutions amoureuses ont fondu comme neige au soleil. Suite à une nouvelle rencontre, et à la naissance du printemps des  désordres sentimentaux sont à craindre. Ne désespérez pas. Ça se soigne.

Avril:  Votre santé ne tient qu’à un fil. Soyez prudent. Ne laissez pas bonnet, gants, écharpe, doudoune au portemanteau. En résumé, sortez couvert.

Mai: Beaucoup de problèmes. Même si ce joli mois permet de se déshabiller, et faire ce qu’il nous plaît, il est important de souligner de ne  pas laisser pas trainer vos vêtements n’importe où, surtout si ce n’est pas chez vous. Ranger ou ne pas ranger,  là est toute la question.

Juin: Un nuage trouble vos pensées et votre vue du prochain, surtout de votre prochaine. Il est temps de couper votre frange.

Juillet: En petite forme. Depuis six mois, vous pataugez dans une histoire sentimentale et amours contrariées. Jetez vous à l’eau.

Août: Problèmes de vision.  Non ne recoupez pas votre frange. Vous voyez bien ce que vous voyez. Et ça ne s’arrangera pas en augmentant votre consommation d’alcool.  Elles sont deux, devant vous, même sourire, même coiffure, mêmes jambes, même corps…Pour le reste, ne nous jumêlons  pas de ce qui ne regarde que vous.   Il suffira de déjumeler la vraie de la fausse.

Septembre:   Coup de tonnerre. Le ciel azur va s’obscurcir. Des difficultés et imbroglios vont tourbillonner, comme feuilles balayées par le mistral. Courage: après la pluie, revient le beau temps.

Octobre: Accalmie. Le mystère va s’éclaircir, tout comme le temps. Qui ne sera pas celui des amours mortes. Quiproquo et joyeux face à face. Pas de quoi voir midi à quatorze heures.

Novembre: Froid dehors, chaud dedans. C’est l’occasion de vous blottir dans les bras de votre bien-aimée. N’oubliez pas d’entretenir le feu. Qui aime au chaud, récolte la tendresse.

Décembre: Tout a une fin. Même les horoscopes. Nous viendrons assister à votre concert de la Saint Sylvestre. Merci de nous envoyer une invitation pour chacun de nous.  A minuit tapante nous dirons adieu. Non, pas question de se farcir un autre horoscope. Nous laissons  ce plaisir à d’autres. A propos qui n’a rien à voir, pour les places du concert, nous sommes douze.

 

Catégories : ECRITURE CREATIVE | 3 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.