Miletune

Tradition

Ecrit pour miletune Sujet semaine 13/2017

Image Mil et une

Le mot à insérer facultativement est : ECOSSAIS

Tradition

Madame et monsieur se prélassent, admirant l’uni soyeux du  drapé  bleuté, s’amusant des remous velours côtelé,  tandis que le yacht nuptial dessine immuable de longues rayures mousseline  blanche, s’étalant au ras des eaux,  jusqu’à se perdre à l’horizon voilé de gaze bleuissante.

Et moi, enfermée dans la cambuse, je ramasse les petits pois, roulis et tangage assurés, pour  le  traditionnel ragout.

Je me farcis une panse de brebis, sa laine, pur shetland, je l’ ai tissée, m’en suis fabriquée un poncho.

Ce soir, robe à carreaux aux couleurs du clan de la famille de monsieur, tablier blanc pur coton, je servirai un festin.

C’est fête et résonneront cornemuses,  whisky et toasts portés, kilts et tartans seront de sortie pour écouter, dire, applaudir et chanter l’Ode au haggis, et en célébrer l’auteur, Robert Burns, le grand poète écossais.

Catégories : Miletune | Poster un commentaire

Les mots courants d’air

Ecrit pour miletune Sujet semaine 11/2017

Pawel Kuczynski clic et clic

Le mot à insérer facultativement est : FANTÔME

Les mots  courants d’air

Il me dit des mots graves, légers comme vol au vent,

Il me dit aussi la passiflore, offrant sa croix au baiser aile de  papillon,

Le rouge-gorge, clin d’oeil à l’églantine rosée,

Il me dit, tout ce qu’il me dit, murmures sans entraves,

L’envol des mots doux, si faciles à oublier,

Les parfums à venir,

Herbes folles où reposer ma tête,

Il me dit un monde arc en ciel, traversé de nuages accroche coeurs,

Fantômes de cerf-volants,

Epris de grand large.

Il me dit tout cela, oui,

Dans le creux de l’oreille,

Un jour, en passant,

Faisant de  moi le colporteur  de rêves envolés.

.

Catégories : Miletune | 4 Commentaires

Indiscrétion

Ecrit pour miletuneSujet semaine 08/2017

semaine-8-munch

Edvard Munch – clic

Le mot à insérer facultativement est : cri

Indiscrétion

Sur le petit pont gris,

De se réunir à tout prix,

Il était de bon ton.

Jusqu’à ce jour maudit,

Où l’on entendit un cri.

On en tourna un feuilleton.

Cela se passait à minuit,

Sur le petit pont gris.

Catégories : Miletune | 4 Commentaires

Cocoricouac

Ecrit pour miletune Sujet semaine 05/2017

cocorico

Randolph Caldecott – clic

Le mot à insérer facultativement est : astrologie

 

Cocoricouac

A l’aube, ce matin là, Randolph Caldecott

Tout joyeux, se leva,

Et mission réussie, constata.

Tout le village, le contraire pensa.

Râlant,  à ce nouveau chant

Rien n’entendant.

Le maire, en personne se déplaça.

Oh! maître coq, t’as bu ou quoi?

Ger, ger, ger, lui fut répondu,

Il est né  l’an chinois,

Et je  salue, comme il se doit,

Coq de Feu, dont je suis astral,

Le représentant.

A ces mots, le ton menaçant,

Fut répondu, ce qui suit:

Maître Caldecott,

Avant que je ne lui frotte ses côtes,

Au demeurant bien dodues,

Raisonnez à l’instant votre hurluberlu,

Qui sous prétexte, d’astrologie féru,

Et célébrer un nouvel an inconnu.

Nous réveillant à l’impromptu,

Fasse que  sa prémonition,

Excellente, mais non moins dérangeante,

Je ne mette à exécution,

Et de ce coq de feu,

N’en fasse feu votre coq.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories : Evénements, Miletune | 3 Commentaires

Bizarreries

Ecrit pour miletune Sujet semaine 04/2017

orange

Vincent Van Gogh – source image – clic

Le mot à insérer facultativement est : diable

Bizarreries

  • John, notre fils est possédé par le diable. Il vient de me dire: » Savez-vous, maman, que la Terre est ronde comme une orange? »
  • Tout cela n’est pas bien grave, ma chérie. S’il vous avait déclaré, que la terre est bleue comme une orange, alors là, il eut fallu s’inquiéter.
  • John Dalton, toujours à plaisanter avec les couleurs!

 

Catégories : Miletune | Poster un commentaire

Un espace ça a pas de poussière

Ecrit pour miletune Sujet semaine 03/201

espace

image Th. Pesquet – source : clic

Le mot à insérer facultativement est : mascotte

Un espace ça a pas de poussière

Monsieur

Je suis bien ennuyée.

Voilà, j’ai tout rangé, comme vous me l’aviez demandée, lavé le sol, étendu le linge.

Mais je ne crois pas que je vais pouvoir continuer à travailler pour vous.

D’abord, j’ai le mal de mer.

Ensuite, j’ai pas arrêté de me cogner, partout.

En étendant le linge, comme j’avais mal accroché une serviette, celle-ci s’est plaquée sur mon visage, manquant de m’étouffer.

En plus, j’y voyais plus rien du tout. J’ai tout lâché, et j’ai dû courir après vos chemises, slips, chaussettes, dans tout votre habitacle.

Impossible de rien récupérer. Je vous souhaite bien du courage et pleins d’acrobatie, pour les retrouver. Enfin, du moment que vous n’avez pas le tournis, c’est votre affaire, et puis ce sont les vôtres d’affaires, pas les miennes.

Pour sortir dehors, j’ai enfilé la combinaison, elle vous va peut-être bien à vous, vu ce que vous mangez; moi, j’ai failli faire craquer les coutures. Il aurait plus manqué que ça; je me voyais pas la tête en bas, passer un fil dans le chas d’une aiguille, et en plus avec la chance que j’ai, il se serait entortillé autour de moi.

Je me suis bien accrochée, et tout et tout. J’ai frotté tous les carreaux, avec du papier journal, comme vous me l’avez recommandé.

En voulant nettoyer une tache, je crois que c’était une fiente, énorme, je vous le dis, ça devait être une autruche, j’ai gratté tellement fort, que je me suis cassée les ongles, oui j’avais des gants, mais quand même; un morceau de journal s’est déchiré; j’ai essayé de l’attraper; il a disparu. Dommage, parce que c’était justement la page des offres d’emploi.

Tout ceci, pour vous dire, que je regrette, et que dans ces conditions, je ne peux plus continuer à travailler pour vous.

Votre petite annonce disait: « Cherche employé(e) polyvalente, pour entretenir habitation spacieuse. » C’est polyvolante, qu’il aurait fallu écrire; et spatiale.

A mon avis, ce serait plus simple de demander un(e) artiste de cirque.

J’ai pris la navette retour. Heureusement, j’avais  un billet aller-retour,  ça coûtait moins cher.

Je ne vous dis pas au-revoir, ou alors, ce sera, le plus tard possible, à des années-lumière, comme on dit chez vous.

PS: Sur la carte, que je vous écris, c’est une photo, chez vous, qui passait par hasard. Je l’avais coincée dans une poche de la combinaison bleue de travail. Très seyant, cette couleur, comme les yeux de votre mascotte, que j’aurais voulu avoir les mêmes. Que les yeux, hein! Parce que pour le reste… pas très dégourdie. J’ai montré à tout le monde où j’avais été, sur la photo. Je crois que je vous ai trouvé quelqu’un. Il s’appelle Robot Propre, ou Procop. Peu importe, il est en train, non en navette, de boucler son parachute. De ma fenêtre, je le vois…mince! On dirait qu’il vient d’exploser. Bon bé, j’ai rangé la pelle et le balai, dans le placard, à droite en rentrant, près de la porte. Heu,votre combinaison, je l’ai gardée, en souvenir, et surtout, ça va m’aider à faire le régime.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories : Miletune | 2 Commentaires

Bonne Grafanette

Ecrit pour miletune Sujet semaine 01/2017

grafanette

 

image Mil et une 

Le mot à insérer facultativement est : utopie

Bonne Grafanette.

Mesdames et messieurs, cette année 2017 sera grafanette, ou ne sera pas.

  • Grafanette!? Est-ce que j’ai une tête de Grafanette?
  • Grafanette?
  • Oui, c’est moi.

Mesdames et messieurs, non, ce n’est pas une utopie. Applaudissez , l’an dix sept, l’anette, agrafez, grafez, paragrafez, vous n’y échapperez pas.

  • On se lève tous pour Grafanette.
  • C’est grave, docteur?
  • Ne vous inquiétez pas. Quelques gouttes de grafanette, et ni vu ni connu, je t’embrouille.
  • Vous grafouillez quoi là?
  • Une bafouille pour la sécurité.
  • Ah, bon, c’est dangereux, la grafanette.
  • Au contraire, grafanetez un jour, vous grafanetterez toujours. Tournez vous que je vous gratouille.
  • Hihihi, vous me chatouillez, docteur.
  • Voilà, vous prendrez tous les jours des papouilles, puis un bon verre de grafanette…
  • Je vais trouver ça en pharmacie?
  • Chez le marchand de journaux, vous trouverez La Grafanette illustrée, et pour les papouilles, ça ne dépend pas de moi, mais de votre famille, monsieur le comte de Anette.
  • Graf von Anette, docteur.
  • Ach! Cher comte, chavaizoublié, fou barlé zi bien franzais.
  • Tout va bien, docteur?! Un peu de grafanette?
  • Non, pas celle-là; l’autre.
  • Ah, bon, pourquoi?
  • Celle-ci n’est qu’une copie. L’autre c’est la vraie. L’authentique.
  • C’est que je n’arrive pas à l’ouvrir. Ach! Was ist das? Docteur, docteur, vous êtes où?
  • Je ne suis qu’une illusion grafanettique, grafanettiste, cher Graf von Anette. Je suis votre invention…et puis regardez le calendrier. Quel jour sommes nous?
  • Mais, mein Gott,  ce n’est pas possible!
  • Hihihi, et oui! Nous sommes le 1er avril 2017.
  • Mais comment cela se peut-il?!
  • Ah, mon cher, mystère des utopies utopiquement grafériennes. Mais qu’à cela ne tienne! Bonne Année, quand même!

Voilà, j’avais préparé un autre article pour souhaiter, à vous, qui passez par ici, chères abonnées, chères abonnées, blogueuses et blogueurs de tous genres, ici, ou la-bas.

Mon article s’intitulait « De ANNÉE, pour A à B pour BONNE

Il passait de accueil des migrants, à Alep, allait à Ankara, puis attentats, faisait un détour par la Belgique, se terminait à Berlin…

Abécédaire un peu succinct, qui ne contenait pas les mots birmanie, boko aram, brexit, bruxelles, calais, congo, crash, droits, culture, égalité, erdogan, fillon, justice, kinshasa, lagarde, liberté, mossoul, münich, nice, nouvelle aquitaine, pollution, poutine,  santé, solidarité, tchernobyl, tolérance, trump, violences…

Je donnerai une place de choix à JACQUELINE SAUVAGE, enfin libre!

PS: mon dictionnaire ayant une quantité infinie de pages, libre à vous d’y rajouter, à votre convenance, souhaits ou non-souhaits.

 

A vous toutes et tous BONNE GRAFANETTE 2017

logo-region-aquitaine

richard-coeur-de-lion
Qui a dit que ce logo ressemblait à celui du territoire de Belfort?richard-coeur-de-lion
Catégories : Les mots biographent, Les mots graffiti, Miletune | Un commentaire

Le noël de Morphée

Ecrit pour miletune Sujet semaine 52

bivouac

 

Danielle Guenther – clic et clic

Le mot à insérer facultativement est : BIVOUAC

Le noël de Morphée

Toute la nuit, Jason avait pleurniché.

Ce n’est qu’au petit matin, qu’enfin, il  s’était calmé.

Vainement, Josèpha et Marius l’avaient bercé,

Lui assurant que ne serait pas oublié son petit soulier.

Rien n’y faisait.

Sans se consulter, ses parents avaient pensé:

« Ce petit a besoin d’être rassuré,

Le monde tel qu’il est,

Il ne doit pas le trouver enchanté. »

Sans un mot, au milieu d’eux, l’avaient couché,

Caressé, câliné, restauré.

Tous les trois, épuisés,

S’étaient apaisés.

Brave chien, qui, lui, rien ne réclamait,

Juste un coin douillet,

Juste une place dans ce paradis, envié,

Enfin, c’était arrivé,

Les trois êtres qu’il chérissait,

Pour une fois, rien ne verraient, ni ne diraient,

Trop fatigués,

Pour, au pied du lit, lui ordonner,

De s’allonger.

Bivouac depuis longtemps convoité,

Ce lit, moelleux, à souhait,

Le cadeau de noël rêvé,

Pour un chien nommé Morphée.

 

 

Catégories : Miletune | 3 Commentaires

Retour à l’envoyeur

Ecrit pour miletune Sujet semaine 51

mots

Retour à l’envoyeur

 Ma chère amie

A bien y songer, nous séparant sur vos mots, définitifs, si je dois vous en croire, »que la vie en vaut la peine », où j’y décelais une amertume telle, qu’elle me tint longtemps de compagne, jusque dans mes insomnies, avant que de ce soir, je m’avise qu’il ne sert à rien que je m’échine à comprendre cette soif sans merci, qui vous anime dans la quête d’une lumière obsolète, et c’est pour vous remercier de m’avoir ouvert les yeux sur ma propre cruauté qui n’a d’égale que la vôtre, que je m’empresse de vous retourner ces cadeaux, car venant de vous, je crains que vous n’y ayez glissé quelques mauvaises intentions, et farces de mauvais goûts, sans oublier d’en  ajouter un personnel, dont je constate que vous l’avez tout de suite remarqué, sinon vous ne seriez plus en état de lire cette lettre que j’y avais glissé .

Ennami.

Catégories : Miletune | Un commentaire

Habit de lumières

Ecrit pour miletune Sujet semaine 50

tissus

source image – clic et clic

Le mot à intégrer facultativement est : LUMIERE

Habit de lumières

Mille et une chenilles, et des feuilles de mûrier,

Plus tard.

Shéhérazade,  mille et une nuit,

Aura cueilli les doux cocons blancs,

Goûté les fruits noirs sucrés.

Sur le métier à mille mains,

Autant de points aura créé,

Fils de soie patiemment désembobinés,

Mille et une couleurs inventées,

Reflets lunaires,

Pastels  de l’aurore

Envolées de voiles,

Merveilles imaginées,

Mille et une,

S’en est parée.

Histoire  brodée,

Fil à fil tissée,

Doigts  agiles et inventifs,

La trame soyeuse de mille et une vie,

Plus tard,

Le sultan en aura été séduit.

Catégories : Miletune | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.