Toujours et à jamais

Ecrit pour le JEU 18 proposé par La LicorneLICORNE

Les p’tits bonheurs

Raconter un p’tit bonheur

Contrainte supplémentaire :
Les phrases (ou vers) du texte commenceront
par des lettres de l’alphabet successives (exceptés k, w,x,y,z)

Toujours et à jamais

Les vagues de l’océan lèchent mes pieds

Mousseuses et crépitantes.

Nulle autre présence, dans cette nature.

Oiseaux rieurs flottent au ras de l’eau,

Pins à la chaude odeur de résine

Que le vent offre à mes narines.

Rembobiner les souvenirs.

Sable qui chante sous mes pas

Tellement doux,

Unique, magie flamboyante

Vespérale  lumière.

Attente alanguie et troublée,

Bonheur sacré.

Publicités
Catégories : LA LICORNE | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Toujours et à jamais

  1. Lumière, odeur de pins et Chaleur … Oui c’est parfois vêla le bonheur 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :