Articles tagués : EXQUIS

Cadavres exquis « premier »

Ecrit sur une proposition d’Ecrevisse Turbulente inspirée du jeu littéraire « Cadavres exquis »

Chaque mercredi, vous trouverez un incipit (*) extrait d’un roman, d’une nouvelle, d’un essai (…) sous forme d’une à cinq phrases.

— À partir de cette proposition, vous devrez rédiger une suite logique (votre logique, naturellement) d’une, de deux, de trois, de quatre, de cinq phrases mais pas davantage. Quels que soient le style et le registre que vous utiliserez (narratif, dramatique, comique, tragique, fantastique, romanesque, poétique, théâtral…), je vous demande de les soigner.

— Vous aurez CINQ JOURS, jusqu’au dimanche à 20 h pour communiquer votre texte en commentaire du billet.

  • Je dépouillerai tout cela et composerai un texte formé de toutes vos propositions que je tenterai de disposer dans un ordre logique (ma logique, naturellement). Je vous le soumettrai le mercredi suivant, en même temps que je vous fournirai l’incipit suivant.
Sigüenza, septembre 1936.
Personne ne le lui a demandé, personne n’y aurait songé ; pourtant Mika est là, dans la nuit noire, elle monte la garde sur la colline, comme d’autres dans la campagne et aux abords de la ville de Sigüenza.

Combien de fois a-t-elle été tentée de les suivre, ces hommes et ces femmes, ces villageois qu’elle connaît depuis l’enfance. Il y a Miguel qui toujours saluait sa grand-mère, lui rapportant des nouvelles de la grande ville; et puis Espéranza, faisant si bien tournoyer la robe aux volants rouges, avec qui elle a appris le fandango; et puis Ramon, toujours en train de soigner les oliviers, chez ses patrons, à surveiller le temps de la cueillette, et cette huile dorée s’écoulant du pressoir. Elle a grandi parmi eux; aujourd’hui, ici, dans la nuit sans lune, elle est avec eux.

 

 Le texte complet, avec les propositions de chacun , est à découvrir ICI

 

Publicités
Catégories : EXQUIUS | Étiquettes : , | 3 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.