LA LICORNE

Attention au boustrophédon

Ecrit pour le JEU 18 proposé par La LicorneLICORNE

Les p’tits bonheurs

Raconter un p’tit bonheur

Contrainte supplémentaire :

Les phrases (ou vers) du texte commenceront

Contrainte supplémentaire :
Les phrases (ou vers) du texte commenceront
par des lettres de l’alphabet successives (exceptés k, w,x,y,z)
Texte inspiré par le thème de juin deNID DES MOTS, intitulé: Écrire un boustrophédon

Attention au boustrophédon

Boustrophédon, c’est quoi ce nouveau nom?

Cherche dans le dictionnaire.

Donne moi des ordres, tant que tu y es.

Etrusque.

Faut toujours que tu parles énigmatique.

Garde tes commentaires, cherche.

Historique.

Ignorant.

Je te signale que c’est toi qui me traite de boustro étrusque.

Le dictionnaire, vas-y cherche.

Monsieur pourrait-il me dire où se trouve le dico français-étrusque?

Nigaud.

On me commande, on me traite de nigaud…

Prends le dictionnaire.

Quel dictionnaire?

Ridicule.

Sur quelle étagère?

Tu fais de l’humour, maintenant?

Uniquement quand tu m’agaces.

Vraiment, et tu te crois drôle?

Ah, voilà, j’ai trouvé: boustrophédon.

Bien, qu’attends tu pour lire.

Crois-moi, c’est du costaud, écoute:

Définition de boustrophédon:

« Ecriture archaïque utilisée par les orientaux et les… »

Finis de lire, pourquoi tu t’arrêtes?

« Grecs… »

Hellènes…

« Imitant le mouvement des sillons tracés dans un champ, et dans … » Hélène, c’est qui celle-la?

Je parle des grecs, les hellènes.

« Lequel une ligne se lit de gauche à droite, la suivante de droite à gauche…

Magnifique!

Ne m’interromps pas tout le temps. C’est pas fini.

« O‘ temps suspend ton vol…

Peut-être, viendra Hélène…

Qu’est-ce que tu racontes?

Rien, je trace le sillon de droite à gauche.

Serpent!

Tracer un sillon, ce n’est pas serpenter, je te signale!

Un mot de plus et je te v…

Veux-tu que je cherche dans le dico, à la page des vulgarités?

 

 

 

 

 

Publicités
Catégories : LA LICORNE | Un commentaire

Idées suspendues

Ecrit pour le JEU 18 proposé par La LicorneLICORNE

Les p’tits bonheurs

Raconter un p’tit bonheur

Contrainte supplémentaire :
Les phrases (ou vers) du texte commenceront
par des lettres de l’alphabet successives (exceptés k, w,x,y,z)

Idées suspendues

Plume à l’écoute, nez au vent,

Quinquets inspirés, oiseau sur la branche

Rides au front, émotion en panne,

Sur la feuille déserte, une poussière.

Traitresse inspiration, qui se dérobe,

Une minute encore, s’il te plaît.

Vite, une idée flotte dans l’air.

Attrape-la, zut tu l’as ratée,

Bon sang, à quoi rêvais-tu?

C‘est l’encre qui était sèche, je n’y suis pour rien.

Dégourdie, tu aurais pu t’en apercevoir.

Elle écrivait bien, juste avant que…

Faut toujours que tu trouves une excuse.

Go, go, go, go, en voilà une autre!

Histoire de la plume qui ne sav…

Idiot! Complètement idiot, ce titre.

Jolie écrivaine, cherche à trouver…

L‘inspiration. Très, très, très bon.

Mêle toi de ce qui te regarde!

Non, mais!

O, alors, puisque c’est comme ça, débrouille-toi, toute seule!

 

 

 

 

Catégories : LA LICORNE | Poster un commentaire

Toujours et à jamais

Ecrit pour le JEU 18 proposé par La LicorneLICORNE

Les p’tits bonheurs

Raconter un p’tit bonheur

Contrainte supplémentaire :
Les phrases (ou vers) du texte commenceront
par des lettres de l’alphabet successives (exceptés k, w,x,y,z)

Toujours et à jamais

Les vagues de l’océan lèchent mes pieds

Mousseuses et crépitantes.

Nulle autre présence, dans cette nature.

Oiseaux rieurs flottent au ras de l’eau,

Pins à la chaude odeur de résine

Que le vent offre à mes narines.

Rembobiner les souvenirs.

Sable qui chante sous mes pas

Tellement doux,

Unique, magie flamboyante

Vespérale  lumière.

Attente alanguie et troublée,

Bonheur sacré.

Catégories : LA LICORNE | Un commentaire

Il suffit de peu de choses.

Ecrit pour le JEU 18 proposé par La LicorneLICORNE

Les p’tits bonheurs

Raconter un p’tit bonheur

Contrainte supplémentaire :
Les phrases (ou vers) du texte commenceront
par des lettres de l’alphabet successives (exceptés k, w,x,y,z)

Il suffit de peu de choses

Coeur au bord des lèvres,

Derrière le rideau.

Et bientôt, j’entre en scène.

Flageolantes, mes jambes,

Glacées, mes mains.

Héroïne d’un soir,

Il faut y aller.

Je pénètre dans l’arène,

Libre et folle,

M‘envole, exubérante et passionnée,

Nervosité, angoisse, peurs, doutes n’existent plus.

On m’applaudit, on m’acclame.

 

 

 

 

Catégories : LA LICORNE | Un commentaire

Pour le prix d’une pub, je vous en offre deux: Un jeu à plusieurs plumes chez La Licorne, et l’agenda d’avril.

Chaque mois, notre amie La Licorne nous propose un nouveau jeu d’écriture.

Toujours divers et variés, pleins de fantaisie, de quoi vous amuser, satisfaire vos envies d’écrire…

Pour ce mois d’avril, c’est une écriture collective, jeu et règles à découvrir en cliquant sur JEU 16 : Texte collectif

Un petit aperçu du  texte D à terminer:

Jamais je n’aurais cru que ce serait si facile.*

Me retrouver parmi ces inconnus, qui, pas un seul instant,
n’exprimèrent de doute sur mon identité.
Il faut dire que les questions qu’ils me posaient
me facilitaient la tâche : elles incluaient déjà la réponse:
« Et votre chère maman, passe-t-elle encore ses hivers à La Valette? »

« Aimez-vous toujours autant le cinéma ? »

Ayant eu peu l’occasion et la possibilité
d’aller au cinéma, ces temps-ci,
cette dernière question me laissa un instant sans voix.
J’avalai une gorgée de café avant de répondre :
« A vrai dire, moins qu’avant…
en ce moment, je préfère la lecture… »

A travers la verrière, je voyais s’agiter en tous sens
des infirmières en blouse qui me rendaient tout chose,
et mon sentiment de malaise s’accentua…

Difficile pour moi d’avouer à ces voisins dévoués
que je n’étais pas le frère du malade…
mais son ex-compagnon !

Soudain, les têtes se tournèrent vers une personne,
pénétrant dans la pièce, complètement ivre.

*En gras, la phrase proposée

PS: Nous en sommes à la phrase D8.

Le récit se fait en 20 phrases.

A vous!

Ne pas continuer sur mon blog, mais sur le blog de  La Licorne.

Allez y lire les textes précédemment créés, participez, amusez-vous.

Et puis chez Carnets Paresseux, n’oubliez pas de Lire, relire et élire le fil d’avril, de l’agenda ironique d’avril. C’est jusqu’au 25 avril au soir, pour voter.

 

Catégories : Agenda Ironique, E comme écriture, Evénements, LA LICORNE | Poster un commentaire

La pause du voisin

Ecrit pour le JEU 15 : Rimes imposées, chez la licorneLICORNE

IMAGES PRINTEMPS

Avec le mois de mars revient le printemps,
et avec le printemps, l’humeur poétique…

Je vous inciterai donc, ce mois-ci,
à nous montrer vos talents de poète…
tout en respectant deux rimes imposées :
La première sera
-ose
(ou -ause, -oz…comme dans « rose »)
Et la deuxième sera
-eil ou -eille
(comme dans « soleil », « abeille »)

Le thème est entièrement libre…
et la longueur du poème aussi,
mais aucune autre rime ne doit être utilisée.

Surprenez-nous, enchantez-nous…
attendrissez-nous…
J’attends avec impatience
Envoi à undeuxtrois4@orange.fr
avant le 21 mars 2016

La pause du voisin

Me voilà, dans le plus simple appareil,

Prête à prendre la pose.

Courant d’air, clac, porte close.

Sur le balcon, en plein soleil,

Appeler, je n’ose.

J’entends alors ce genre de prose:

Mademoiselle, de vous voir, je suis tout chose,

Et n’ai de ma vie éprouvé aussi délicieux éveil.

Voisin de mon balcon, véritable apothéose,

Un homme, tout perclus d’arthrose,

Me contemple, de sous sa treille,

D’un air point du tout morose.

Me tend galamment une rose,

Ses joues, rougissant couleur groseille,

Son nez strié de couperose.

Mes géraniums, c’est comme ça que tu les arroses?

Dit une voix de corneille.

Sur sa bouche, un doigt pose,

Se déplace, alerte virtuose,

Décidant de faire sourde oreille.

J’entends s’ouvrir  la porte, et pour cause:

Jusqu’à quand, mademoiselle se repose?

Jamais plus, ne reprendrai  modèle pareil.

 

 

 

 

 

Catégories : Jeux d'écriture, LA LICORNE | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.