LA LICORNE

L’Arche de Noé

Ecrit pour le JEU 21 : A la façon de proposé par laLICORNE
En ce mois de septembre, nous délaisserons un peu l’alphabet: je vous demanderai cette fois un petit exercice de style
Il s’agira de raconter une histoire bien connue de tous »à la façon de »…
Le thème imposé sera: L’Arche de Noé
Vous avez toute latitude pour choisir l’auteur ou le poète que vous avez envie d’imiter…ainsi que le point de vue sous lequel vous souhaitez traiter le sujet…Ce peut être un texte historique, un délire plein d’humour…un documentaire animalier…ou un drame…Pour éviter toute surcharge de l’embarcation… la longueur du texte sera limitée à 1000 mots.
Je me suis essayé à la façon de Corneille.
Je devais déménager
La grande maison familiale,
Depuis des générations, habitée.
De la cave jusqu’au grenier,
Tout trier, classer.
Je découvrais,
Un parchemin, un tant soit peu malmené,
Que je parvins à déchiffrer.
Voici ce que je lus:
Chargé de menaces, sur nous le ciel s’avançait,
Et de son courroux n’allait point nous épargner.
Nous embarquâmes cinq cents; la nef remplie à ras.
Nous arrivâmes trois mille sur le Mont Ararat.
Tant de monde, soudain, quel était ce miracle?
Les moindres recoins avaient servi d’habitacle.
Autant, n’en avais pensé avoir recueilli.
Par de stupéfiantes images, fus assailli.
Les animaux, par paire, étaient montés.
Et voilà que trios, ils descendaient.
De ce mystère, j’en tirais supposées conclusions.
Durant la traversée,  nombreuses copulations,
De jour comme de nuit, avaient dû s’accomplir.
Aujourd’hui, je contemplais les fruits de ces désirs.
Par précaution, j’inscrivis les nouveaux venus.
A l’origine,  chat ne fait pas  chien, cela est  connu.
Volontaire stratagème de la nature,
Habilement, se chargeant de cette sinécure,
Evitant  fatales consanguinités,
Et trop conséquentes difformités.
Ainsi, caracolant, poneys d’Australie,
Côtoyaient cochons d’Inde, chiens de prairie.
La grue du Canada, prenant son envol,
Aussitôt ses pattes posées sur le nouveau sol.
Suivaient promptement un léopard des neiges,
Un chevalier solitaire, arborant grand plumage,
Accompagnés d’un tigre de Sibérie,
Sitôt, d’un fier berger allemand, suivi.
Des cales ventrues de l’arche, ininterrompu,
Un flux  d’êtres vivants, inédits et incongrus,
Livrait curieuses variétés  animales.
L’affaire, pardi, s’avérait peu banale.
S’il fallait encore que j’en fusse convaincu,
Par ma foi, notais-je un canard branchu,
Un urubu à tête rouge, une veuve noire,
Un gorfou sauteur, un guillemot à miroir,
Un courlis corlieu, un ratufa indica,
Un trombidion soyeux et un caracara.
Le jour avait accompli sa révolution,
Puis plusieurs s’étaient écoulées en succession,
D’autres créatures en nombre,  apparaissaient,
Nos hôtes, leur temps migratoire, avaient bien usé
Vaillamment, chacun se mettant sitôt en chemin,
Par delà les monts et les plaines, vers  leur destin.
Voici, que du dernier, le patronyme inscrivis.
Il me dit s’appeler diable de Tasmanie.
Devais-je y voir, céans, mauvais présage?
 Je n’ai pu lire la suite de ce récit, les pages semblant avoir été déchiquetées.
 



 

 

Catégories : LA LICORNE | Poster un commentaire

Scoop ibérique

Ecrit pour le JEU 20 : Pangramme proposé par La LicorneLICORNE

Peinte par Watteau,

assise sur un fauteuil Voltaire,

une duègne, croquant, yeux fermés,

des caramels d’Isigny,

est un anachronisme.

Catégories : LA LICORNE | Un commentaire

Scoop Wallonien

Ecrit pour le JEU 20 : Pangramme proposé par La LicorneLICORNE

Exquise,

une wallone native de Zétrud-Lumay,

buvait du kephir,

juchée sur un fringant dromadaire.

Catégories : LA LICORNE | Poster un commentaire

Scoop wagnérien

Ecrit pour le JEU 20 : Pangramme proposé par La LicorneLICORNE
Est-ce que l’alphabet tout entier
peut être contenu dans une seule phrase ?
Oui, les réparateurs de machines à écrire
 (du temps des machines à écrire mes p’tits enfants !),
 utilisaient cette phrase pour vérifier
que toutes les touches fonctionnaient bien.
 
Voici cette phrase, vous pouvez vérifier,
 elle contient bien toutes les lettres de l’alphabet !
Portez ce vieux whisky
au juge blond
qui fume.
Votre phrase devra être inédite,
comporter moins de 20 mots,
et, surtout, avoir du sens …
Chantant  » Walkyrie »,
son trois-quart en zibeline glissa,
la cantatrice se trouva nue sous les feux de la rampe.

Catégories : LA LICORNE | Un commentaire

Vocation

Ecrit pour le JEU 19: Sonnet  proposé par La LicorneLICORNE
J’ai l’honneur de vous annoncer que vous allez devoir,
 en plein mois de juillet, composer…
un sonnet !
  Alors , pour ceux qui auraient oublié,
depuis la fin de leur scolarité, cet art incontournable…
 rappelons rapidement qu’il s’agit
d’un poème de quatorze vers
composé de deux quatrains et de deux tercets
Votre sonnet devra en outre  commencer
par un vers célèbre…(de votre choix)
J’ai choisi le premier vers du poème « A mon ami Edouard B. » d’Alfred de Musset.

Vocation

Tu te frappais le front en lisant Lamartine.

Et déclamais tout haut, un brin cabotine,

Des poèmes  impromptus,

A qui passait dans la rue.

 

Tu te déclarais tour à tour poète

A deux balles, ou grand génie,

Entonnais des vers à l’infini,

Concluais d’une pirouette.

 

Nous avons ri, avons applaudi,

A l’écoute de tes fantaisies,

En forme de pitreries.

 

Aujourd’hui, saltimbanque,

De par le monde tu chemines,

Et chaque jour réinventes Lamartine.

 

Catégories : LA LICORNE | Poster un commentaire

Fugue

Ecrit pour le JEU 19: Sonnet  proposé par La LicorneLICORNE

J’ai l’honneur de vous annoncer que vous allez devoir,
 en plein mois de juillet, composer…
un sonnet !
  Alors , pour ceux qui auraient oublié,
depuis la fin de leur scolarité, cet art incontournable…
 rappelons rapidement qu’il s’agit
d’un poème de quatorze vers
composé de deux quatrains et de deux tercets
Votre sonnet devra en outre  commencer
par un vers célèbre…(de votre choix)
J’ai choisi le premier vers du poème Ophélie d’Arthur Rimbaud.

 

Fugue

Sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles

Muette, glisse une barque,

Indiscret, un rayon de lune la dévoile,

Gouvernée, marin sans masque.

;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

A peine un frisson caressant les berges,

De ce dédale infini, il sait les passages,

Devine toutes ces vies, il les a partagées,

Un ailleurs, a décidé de retrouver.

;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

La rame habile, se joue des roselières,

Nichées d’oiseaux, pélicans blancs,

Ondule sur la moire de la rivière.

;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Voyage, où tout s’éloigne,

Lui, enfant du delta, elle l’inconnue

Pour qu’ils se rejoignent.

Catégories : LA LICORNE | 4 Commentaires

Attention au boustrophédon

Ecrit pour le JEU 18 proposé par La LicorneLICORNE

Les p’tits bonheurs

Raconter un p’tit bonheur

Contrainte supplémentaire :

Les phrases (ou vers) du texte commenceront

Contrainte supplémentaire :
Les phrases (ou vers) du texte commenceront
par des lettres de l’alphabet successives (exceptés k, w,x,y,z)
Texte inspiré par le thème de juin deNID DES MOTS, intitulé: Écrire un boustrophédon

Attention au boustrophédon

Boustrophédon, c’est quoi ce nouveau nom?

Cherche dans le dictionnaire.

Donne moi des ordres, tant que tu y es.

Etrusque.

Faut toujours que tu parles énigmatique.

Garde tes commentaires, cherche.

Historique.

Ignorant.

Je te signale que c’est toi qui me traite de boustro étrusque.

Le dictionnaire, vas-y cherche.

Monsieur pourrait-il me dire où se trouve le dico français-étrusque?

Nigaud.

On me commande, on me traite de nigaud…

Prends le dictionnaire.

Quel dictionnaire?

Ridicule.

Sur quelle étagère?

Tu fais de l’humour, maintenant?

Uniquement quand tu m’agaces.

Vraiment, et tu te crois drôle?

Ah, voilà, j’ai trouvé: boustrophédon.

Bien, qu’attends tu pour lire.

Crois-moi, c’est du costaud, écoute:

Définition de boustrophédon:

« Ecriture archaïque utilisée par les orientaux et les… »

Finis de lire, pourquoi tu t’arrêtes?

« Grecs… »

Hellènes…

« Imitant le mouvement des sillons tracés dans un champ, et dans … » Hélène, c’est qui celle-la?

Je parle des grecs, les hellènes.

« Lequel une ligne se lit de gauche à droite, la suivante de droite à gauche…

Magnifique!

Ne m’interromps pas tout le temps. C’est pas fini.

« O‘ temps suspend ton vol…

Peut-être, viendra Hélène…

Qu’est-ce que tu racontes?

Rien, je trace le sillon de droite à gauche.

Serpent!

Tracer un sillon, ce n’est pas serpenter, je te signale!

Un mot de plus et je te v…

Veux-tu que je cherche dans le dico, à la page des vulgarités?

 

 

 

 

 

Catégories : LA LICORNE | Un commentaire

Idées suspendues

Ecrit pour le JEU 18 proposé par La LicorneLICORNE

Les p’tits bonheurs

Raconter un p’tit bonheur

Contrainte supplémentaire :
Les phrases (ou vers) du texte commenceront
par des lettres de l’alphabet successives (exceptés k, w,x,y,z)

Idées suspendues

Plume à l’écoute, nez au vent,

Quinquets inspirés, oiseau sur la branche

Rides au front, émotion en panne,

Sur la feuille déserte, une poussière.

Traitresse inspiration, qui se dérobe,

Une minute encore, s’il te plaît.

Vite, une idée flotte dans l’air.

Attrape-la, zut tu l’as ratée,

Bon sang, à quoi rêvais-tu?

C‘est l’encre qui était sèche, je n’y suis pour rien.

Dégourdie, tu aurais pu t’en apercevoir.

Elle écrivait bien, juste avant que…

Faut toujours que tu trouves une excuse.

Go, go, go, go, en voilà une autre!

Histoire de la plume qui ne sav…

Idiot! Complètement idiot, ce titre.

Jolie écrivaine, cherche à trouver…

L‘inspiration. Très, très, très bon.

Mêle toi de ce qui te regarde!

Non, mais!

O, alors, puisque c’est comme ça, débrouille-toi, toute seule!

 

 

 

 

Catégories : LA LICORNE | Poster un commentaire

Toujours et à jamais

Ecrit pour le JEU 18 proposé par La LicorneLICORNE

Les p’tits bonheurs

Raconter un p’tit bonheur

Contrainte supplémentaire :
Les phrases (ou vers) du texte commenceront
par des lettres de l’alphabet successives (exceptés k, w,x,y,z)

Toujours et à jamais

Les vagues de l’océan lèchent mes pieds

Mousseuses et crépitantes.

Nulle autre présence, dans cette nature.

Oiseaux rieurs flottent au ras de l’eau,

Pins à la chaude odeur de résine

Que le vent offre à mes narines.

Rembobiner les souvenirs.

Sable qui chante sous mes pas

Tellement doux,

Unique, magie flamboyante

Vespérale  lumière.

Attente alanguie et troublée,

Bonheur sacré.

Catégories : LA LICORNE | Un commentaire

Il suffit de peu de choses.

Ecrit pour le JEU 18 proposé par La LicorneLICORNE

Les p’tits bonheurs

Raconter un p’tit bonheur

Contrainte supplémentaire :
Les phrases (ou vers) du texte commenceront
par des lettres de l’alphabet successives (exceptés k, w,x,y,z)

Il suffit de peu de choses

Coeur au bord des lèvres,

Derrière le rideau.

Et bientôt, j’entre en scène.

Flageolantes, mes jambes,

Glacées, mes mains.

Héroïne d’un soir,

Il faut y aller.

Je pénètre dans l’arène,

Libre et folle,

M‘envole, exubérante et passionnée,

Nervosité, angoisse, peurs, doutes n’existent plus.

On m’applaudit, on m’acclame.

 

 

 

 

Catégories : LA LICORNE | Un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.