C’EST TOUT UN POEME

Amis de la poésie,
Du verbe fleuri,
Quelques jeudis
Seront transmis
Des vers jolis.
En ce lieu-ci.

Le moijiste

j’ai désiré vous faire partager, avec l’accord de son auteur Fabrice Parisy, ce poème, qui fortement m’interpelle et que j’ai beaucoup apprécié.
 
Le moijistesemaine-41
Le moijiste prend son laïus,
Et puis, tel un lasso, le lance
À l’assaut du malchanceux gus
Qu’il alpague avec excellence.
Le moijiste, alerte, assommant,
Qui met en scène sa personne,
Parle en n’écoutant clairement
Que les moi je qu’il se façonne.
Une fois ferré, capturé,
Dépossédé de sa portance,
L’assailli, bientôt torturé,
Subit l’abusive jactance
De l’égocentrique bavard,
Qu’il absorbe façon buvard.
À moins d’être un aquoiboniste
Qui ne craint pas le temps perdu,
Chacun cherche à fuir le moijiste
Qu’il n’est jamais, bien entendu !
Publicités
Catégories : C'EST TOUT UN POEME | 2 Commentaires

Haïku de l’oiseleur.

Ecrit  pour le  lOGO POESIErelayé par Martine, voici.

Haïku de l’oiseleur

Oiseau ,

Point d’aile, vole

Quand même.

 

Catégories : C'EST TOUT UN POEME | 5 Commentaires

Poésie du jeudi

Voici pour le POESIE aspho relayée par Martine,

un extrait de La Paupière Philosophale(1947) de Ghérasim Lucas.

Bien au-delà du peu

la peau et l’épée

lapent

l’eau ailée

du petit pire

Toupie d’une peur idéale

épi à pas de pou

appât

ou pâle pet de pétale

Catégories : C'EST TOUT UN POEME | 4 Commentaires

Un intervalle de silences

Ecrit pourlOGO POESIE

Un intervalle de silences

L’orchestre monologue

A perdu son chef.

Chaises et chevalets

S’emmêlent et s’enchevêtrent.

Au plafond, la baguette

S’ accroche.

Partitions effeuillées

Notent un solo pour orpheline,

Intervalles adoptés

Pour silences et soupirs,

D’un orchestre abandonné.

Catégories : C'EST TOUT UN POEME, E comme écriture, les plumes d'Asphodèle | 8 Commentaires

52 nuances de vert- Le rayon vert-

Inspiré par Les 52 nuances de vert, poésie, chez Valentyne et pour Les jeudis en poésie chez Asphodèle.

 

Le rayon vert

Sur la céleste toile,

Son pinceau,

Un peintre a laissé trainer.

Trace éphémère,

D’un rayon vert.

 

 

RAYON VERTIMG_9662b

 

Catégories : 52 nuances de vert, C'EST TOUT UN POEME, les plumes d'Asphodèle | 8 Commentaires

C’est MATHEMATIQUE

Trouvé sur facebook, j’adore!

MATH941089_998952233476614_3543044782359351220_n(Qui a classé tous les livres de mathématiques dans le rayon horreurs?)

 

 

 

MATHgriotte-maths

(https://lagriotteanice.wordpress.com/)

Catégories : C'EST TOUT UN POEME, Les mots biographent | Un commentaire

Word needles

Pour les jeudis en poésie d’Asphodèle

SAPIN de noëlBrian Bilston (https://www.facebook.com/BrianBilston/timeline)

frise_sapins_bas

Je me suis essayée à une traduction sylvestre.

D’ aiguilles de sapins aux mots pour le dire

J’

écrivis

un poème en

 forme de sapin de

  noël, las, négligeant de

 l’arroser, et quelques jours

plus

tard

 recouvrant

le                                                             tapis

entièrement

gisaient

les

mots

sapin_noel_007JOYEUX NOËL

Catégories : C'EST TOUT UN POEME | 6 Commentaires

Mémorial poétique du 13 novembre 2015- Je ne peux pas venir d’Omar Youssef Souleimane

Pour le mémorial poétique 13 novembre 2015, chez martine, écriturbulente

Un poème du poète syrien, en exil, Omar Youssef Souleimane

Je ne peux pas venir

Tu sais bien que mes yeux qui regardent le chemin vide
Voient aussi la fête du désir dans ton lit
Mais je ne peux pas venir

Les lumières du chemin sont des feuilles de citronnier dans
l’automne désolé
À ta porte danse le vin
Et sur tes cuisses cascadent les festivités du monde
Et je ne peux pas venir

Le chemin nocturne est la mâchoire d’une hyène qui décortique
mes os
Son asphalte est un métal de colère et d’affliction
Sur lequel s’installe une balle de caoutchouc, mon cœur

D’un panneau publicitaire lumineux s’écoulent tes parfums
Tes robes y étincellent comme des musiques
Mais à mes yeux le chemin est comme ce panneau
Et les étoiles dans mon cœur sont du bois sec
J’ai tant cohabité avec le chemin que mon ombre s’y est creusée
Ma liberté est mon ombre
La guerre est ma mémoire
À chaque fois que je me résous à venir, c’est elle qui vient

[Traduction : Aïcha Arnaout]

Miroir d’une guerre cachée (et autres poésies)

Catégories : 13 novembre 2015, C'EST TOUT UN POEME | 3 Commentaires

Mémorial poétique 13 novembre 2015-Le vent se lève

Pour le mémorial poétique 13 novembre 2015, chez martine, écriturbulente

Un poème de Makdaoui Abderraouf

LE VENT SE LEVE

Je résiste sur les montagnes hautes de Naplouse

Je résiste dans la mer encerclée de Gaza,

Je résiste au pied de collines occupées de Ramallah

Je résiste sur la terre sacrée de Jérusalem

Je résiste sur la terre sainte de Bethlehem

Je résiste en Palestine et pour la Palestine.

 

Aux côtés des oliviers menacés de Jenin, je résiste !

Sur ma terre confisquée à Hébron, je résiste !

Près des rares orangeraies de Java, je résiste !

Prés des dattiers mûrs de Jéricho, je résiste !

 

Contre les colons illégaux, je résiste !

Contre les soldats agresseurs, je résiste !

Contre l’impunité des oppresseurs, je résiste !

Contre la terrible violence des occupants, je résiste !

Face à un usurpateur arrogant, je résiste !

Malgré le silence assourdissant

Et malgré l’hypocrisie latente, je résiste !

En dépit de l’injustice, je résiste !

Je résiste pour la paix et je résiste en paix !

 

Par ma lutte pacifique, je résiste !

Par ma présence riche en humanité, je résiste !

Par une poésie engagée qui creuse son sillon, je résiste !

 

Avec la force de mon droit, je résiste !

Avec ma plume et mes vers, je résiste !

Avec mon existence sur ma terre, je résiste !

Avec ma persévérance et ma foi, je résiste !

Avec ma glaise d’amour et de tolérance, je résiste !

Avec l’arme indestructible de mon espoir, je résiste !

 

Pour une graine d’espérance, je résiste !

Pour une nuit magique, toujours lumineuse, je résiste !

Pour le courage de la mère d’un martyr qui sait pardonner, je résiste!

Pour le retour d’un réfugié, je résiste !

Pour une cause juste et noble, je résiste !

Pour créer de nouveaux horizons d’espérance, je résiste !

Pour que nos arbres grandissent où vivent leurs racines, je résiste !

Pour en finir avec le nuage de l’horreur qui planait sur la Palestine, je résiste!

 

Puisque ma patience est un génie, je résiste !

Puisque je suis soutenu par la bravoure des solidaires, je résiste !

Puisque mon sourire est plus puissant que leurs armes, je résiste !

Puisque les épées de la victoire brillent dans mes yeux, je résiste !

Puisque je suis attaché à la vie, je résiste !

 

Pour arrêter la machine infernale de cette occupation

Qui continue de fustiger inlassablement, je résiste !

Pour allumer sans éclipse la lumière de notre avenir, je résiste !

Pour guérir les blessures et la douleur des années noires, je résiste !

Pour rendre leur sourire à nos enfants traumatisés, je résiste !

Pour effacer le désespoir de nos jeunes enfermés, je résiste !

Pour arrêter le génocide et les crimes arbitraires contre mon peuple, je résiste !

Pour la reconnaissance de nos droits légitimes, je résiste !

Pour que mon cri légitime contre l’injustice soit entendu, je résiste !

Pour un monde plus humain et plus humaniste, je résiste !

 

Dans la dignité, je résiste !

 

Loin de la haine, je résiste !

 

Pour l’humanité, je résiste !

 

Pour la vie et la paix, je résiste !

 

Makdaoui Abderraouf

 

 

Catégories : 13 novembre 2015, C'EST TOUT UN POEME, Evénements | 3 Commentaires

Pour info

AMGC

Ville de Lormont (page officielle)

Envie de partager une belle aventure ?

De 7 à 107 ans, l’Atelier de mécanique générale contemporaine vous invite à participer à une œuvre poétique, artistique et vivante avec l’Encyclo des mécanos ! Mais qu’est-ce que c’est ? Pour le découvrir, rendez-vous samedi, 19h au Bois fleuri, pour une séance de présentation. Venez nombreux faire les curieux !

Tout public. Entrée libre. Infos et réservations au 05 57 77 07 30

Catégories : C'EST TOUT UN POEME, Evénements | 2 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.