Bricabook

En-tête

Ecrit pour bricabook, 215è Atelier d’écriture !

TËTE ATELIER 2105

© Leiloona

En-tête

Il a beau dire, vaut mieux « tête bien faite que tête bien pleine », moi je n’ai ni l’une ni l’autre.

Peut-être, avant, mais comment me souvenir?

Depuis combien d’années et pourquoi suis-je ainsi?

Scalpée, pire.

A-t-on voulu me faire  un lavage de cerveau, qui aurait mal tourné?

Comment savoir, avec ce gouffre à la place de ma mémoire?

On m’a privée de mes émotions; je reste ainsi figée pour l’éternité.

Comment savoir mon passé?

Etais-je forte tête?

Ce qu’il en reste me donne à le penser.

Penser, mais…mais, oui, je peux encore penser! Ils n’ont pas tout détruit. J’ai résisté.

Chuuuuut, faisons comme si de rien n’était. Gardons le masque. Ils seraient bien capables de revenir achever leur sale besogne.

Publicités
Catégories : Bricabook, Jeux d'écriture, Les mots photographes | 14 Commentaires

Le retour du ballon rouge

Ecrit pour bricabook Atelier d’écriture 213 Une Photo Quelques mots

ballon-rouge

© Yannick Debain

Le retour du ballon rouge

Il attendait.

Tous les jours, comptait et recomptait,

Les nuages reflétés,

Sur ces grands miroirs vitrés,

Propres reflets de leurs reflets,

A l’infini répétés.

Il attendait.

Longues après-midi passées,

Les ombres grandissaient,

Rapetissaient,

Des jours et à leur gré,

Dessins identiques, à peine modifiés,

Un peu plus allongés, l’été.

Il attendait.

Nez levé,

Il s’imaginait,

De ces grands immeubles, si vite poussés,

Qu’un jour, quelque chose arriverait.

Il le savait; c’était son secret.

Il l’avait dessiné.

Et voilà, cela se passait.

Il l’attendait.

On lui avait raconté.

Dans le ciel de Paris, un garçon envolé.

Une histoire d’amitié,

Entre  un ballon rouge et l’enfant esseulé.

Il avait beaucoup aimé,

Au héros s’était identifié.

Dans ce nouveau quartier,

Qui était le sien, désormais,

L’histoire se répétait.

Catégories : Bricabook, Jeux d'écriture, Les mots photographes | 7 Commentaires

Sous les grands marronniers

Ecrit pour bricabook Atelier d’écriture 212 Une Photo Quelques Mots

ATELIER 212homme-sous-marronnier

© Claude Huré

Sous les grands marronniers

Sous les grands marronniers,
Ah, oui, qu’est-ce que je lisais ?
Un espoir de paix,
Le monde enfin désarmé.

Sous les grands marronniers,
J’aimais me retirer,
Aller me mettre au frais,
La nature respirer.

Sous les grands marronniers,
Que s’est-il donc passé ?
Par un rayon de soleil éclairé,
Un monde d’inégalités, je lisais.

Sous les grands marronniers,
Sur mon banc familier,
Et des mots croisés,
A coups de crayon, gommés,
Le monde refaisait.

Catégories : Bricabook, Jeux d'écriture, Les mots photographes | 12 Commentaires

Ça.

Ecrit pour bricabook Atelier d’écriture : Harcèlement de rue (209è)

Cette semaine, l’atelier prend une autre dimension et sort du cercle du net. Comme l’an dernier, Framboise m’a proposé de collaborer avec elle à un projet fou fou fou, mais tellement porteur. L’idée est de proposer une photo ET un thème pré-défini : le harcèlement de rue. Mais cela ira même beaucoup plus loin …

Je lui laisse la parole :

Comme l’année précédente, nous organisons sur l’Université de Toulon, une manifestation autour de la question du sexisme et du harcèlement de rue. Vos textes feront l’objet d’une exposition durant toute la semaine. Et, pour illustrer notre débat (qui clôturera une semaine d’évènements culturels) vos textes seront lus sur scène par des étudiants de l’atelier théâtre.

Deux contraintes pour cet atelier : écrire à partir d’une photo et d’une thématique : le harcèlement de rue.

Ça

Chaque jour, revenant de ses cours, elle traverse le parc. Elle aime bien ces moments-là, c’est calme, reposant. Elle pense à des conversations SEXISMEéchangées entre copines et copains, au film qu’elle a envie d’aller voir, à la personne qui promène son chien et a répondu à son bonjour par un sourire…

« Bonjour…t’es belle; tu vas où comme ça? »

« Tu réponds pas! On t’accompagne. T’es trop mignonne! Tu sais que t’es mignonne! »

« Fais pas cette gueule. T’es toujours vierge? Nous on aime ça les vierges! C’est les meilleures pour sucer! « 

Ils sont deux; elle voudrait s’enfuir à toutes jambes. Ils se rapprochent. Il n’y a plus de parc, plus de sourire, plus de souvenirs. Juste cette idée, fuir, fuir, s’éloigner d’eux, qui la frôlent; ne plus se sentir prise au piège,  pouvoir répondre, les anéantir d’un mot méprisant, être plus forte qu’eux, se débarrasser d’eux. Faire comme s’ils n’existaient pas; mais son cerveau est paralysé. Elle, la proie; eux, deux prédateurs.

Enfin, ils la laissent partir.

« Laisse-la, c’est qu’une mocheté, fous le camp salope! »

« Tu t’es vue! Même pas en rêve, je te baise, sale pute! »

Ne pas les entendre, oublier ces mots qui salissent, anéantissent. La peur, retrouver la quiétude d’avant. Comment? Pourquoi n’avoir pas répondu? Ne s’être pas défendue? N’avoir pu trouvé les mots?  Où aller? Que faire? Penser à autre chose. Oublier, effacer ce cauchemar,  fermer la porte à  ce sentiment d’impuissance totale dans cette  solitude, au delà de la peur. Etre comme avant. Avant ça.

 

 

Catégories : Bricabook, Les mots graffiti | 13 Commentaires

Bleus de Paris

Ecrit pour bricabook Atelier d’écriture 208è Une photo quelques mots

paris-la-belle

Bleus de Paris

 

La Seine s’habille couleur jean,

Pour un ciel en coton bleu.

Sur fond de décor marine,

Se brodent les paysages,

Une fantastique aiguillée,

Dessinant des entrelacs,

Comme une tour Eiffel.

 

 

Catégories : Bricabook, Jeux d'écriture, Les mots photographes | 7 Commentaires

Juste de la poussière.

Ecrit pour bricabook Atelier d’écriture 207è Une photo quelques mots

julien-ribot

© Julien Ribot

Juste de la poussière

Elle m’avait dit : « Tu m’attendras ? »
Je lui répondis : « Aussi longtemps que mon cœur battra. »
Elle me dit : « Alors, c’est bien. »
Puis disparut, le temps d’un rien.
Alors je l’attendis.
J’avais promis.
Eté, automne, hiver, printemps.
Par le soleil rude, les brumes humides, les froids glacials, les petits matins frileux, je rougissais, m’enrhumais, gelais, bourgeonnais.
Les saisons s’écoulaient, sans surprise ; mon cœur battait, attentif et patient. Je me faisais élément du décor, m’enracinais. Mon corps, depuis longtemps avait durci sa carapace, désormais écorce, qui ne sentait ni le chaud, ni le froid.
Elle ne viendra plus dit l’oiseau, construisant son nid dans mes branches.
Elle t’a oublié dit la lune, veillant sur mon repos.
J’ai appris la nature. J’attends.

Catégories : Bricabook, Jeux d'écriture, Les mots photographes | 7 Commentaires

En fin de compte…

Ecrit pour bricabook, Atelier d’écriture 206 : une photo quelques mots

Sans-titre

© Kot(images)

En fin de compte…

Femme soixante- cinq ans, en paraissant cinquante, cherche compagnon à peu près du même acabit, pour partager passions diverses et variées.
« Passions diverses et variées…de quoi veut elle parler ? Bon, tant pis, je me décide. Voyons, comment dire. Homme soixante-dix ans, encore vert, non ça, ça fait penser à vermoulu ; oui vert c’est écolo, aussi ; peut-être que le jardinage est une de ses passions, oui mais peut-être que vert ça fait politique, et c’est peut-être pas une passion pour elle…bon, allons-y. Gentleman un peu joueur, joueur, casino, dettes de jeu, faillite, banqueroute, expulsion, huissier,  peut-être qu’elle aime pas les jeux d’argent… Gentleman, bien sous tous rapports, aimerait faire votre connaissance, pour discuter de vos passions, oui, voilà, ça c’est bon …, ou bien peut-être, pour partager vos passions, heu non, je reprends ses  mots, ça fait « répète jacquot ». Soyons prudents, restons galants, mais pas plus. On leur donne ça et elles en prennent dix fois plus…et mes impôts, comment je vais les payer. Laisse tomber, réfléchis plutôt à ton tiercé. D’ailleurs, la petite caissière, elle est bien mignonne…en plus ses tuyaux sont presque toujours bons. Tiens, si on s’associait ? »

Catégories : Bricabook, Jeux d'écriture | 11 Commentaires

Zoom

Ecrit pour bricabook Une photo quelques mots 200è atelier écriture

buste-femme-lingerie-768x1156

© Romaric Cazaux

Zoom

Femme-tronc pour lingerie de pacotille
Pacotilles et gros nichons.
Nichée entre ces globes plantureux,
Une cocarde de dentelle.
Dentelle pour sous-vêtements,
Culottes et falbalas.
Soiries de la peau,
Belle en lumières et reflets,
Femme fatale ou mannequin.

Catégories : Bricabook, Jeux d'écriture, Les mots photographes | 3 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.