Iodler au présent, comme par le passé.

Écrit pour LES PETITS CAHIERS d’ÉMILIE, thème de la récolte: ÉCHO

MONTAGNE MODE RAGOT RADAR CORBEAU IODLER BOOMERANG HOQUET RÉSONANCE JOURNAL GRONDER PROFOND GLACIAL

Iodler au présent, comme par le passé.

– Qu’est-ce que tu écris ? Ah, mais mademoiselle a  une punition ! Mademoiselle ne l’avait pas dit ! Qu’est-ce que tu as fait cette fois ci ? La dernière fois, c’était le boomerang , je t’avais interdit d’y toucher, mais non mademoiselle voulait faire voir à ses copines, et mademoiselle a cassé la vitre de la poste; encore heureux que la postière ait pas eu une attaque, mais juste le hoquet, depuis elle n’arrête pas. Tu parles si c’est pratique. Il parait que son corps est une véritable caisse de résonance. Et puis, la queue qu’il faut faire, le temps qu’elle te dise bonjour, vous désirez, qu’elle te le donne, qu’elle te dise au-revoir, et par dessus le marché, il fait un froid glacial, parce que bien sûr,le carreau n’a pas encore été remplacé . Qu’est-ce qui te fait rire ?

-J’imagine le hoquet enroué de la postière.

-Qu’est-ce que t’es bête ! Et je rigole là, alors que je devrais te gronder.

-Ça lui passera. Et pendant ce temps, elle arrête de raconter des ragots, cette vieille bique.

– Vieille bique ! Elle a mon âge !

-Oui, mais toi, maman, c’est pas pareil !

– Bon, cette punition ?

-Ben, j’ai vu dans le journal un concours de musique. Et je voulais m’inscrire. Mais j’ai failli louper la date d’inscription. Alors, la maitresse, un vrai radar celle-la, non mais j’te jure, elle devine toujours quand on fait autre chose que l’écouter. Je sais pas comment elle fait…Elle m’a pris le journal, et maintenant c’est trop tard pour l’inscription, et puis, y’en a pleins qui y participent, et puis pas moi…

-Et c’est quoi la punition ? « Je iodle, tu iodles, Elle iodle, Nous iodlons, vous iodlez Elles… » tu en as pour longtemps ?

-Je dois le conjuguer à tous les temps, tous les modes, toutes les pers…

-Et pourquoi le verbe iodler ?

-C’est le concours où je voulais aller.

-Et depuis quand tu iodles, toi ? C’est quoi cette nouvelle mode ?

-C’est pour apprivoiser les corbeaux .

– Les corbeaux, manquait plus que ça ! Je suis en train de faire un cauchemar ! Je vais me réveiller. Et, toi, tu rigoles…

-C’est une blague !. Par contre, il y a un garçon qui me plait bien et qui chante; c’est pour ça que je m’entraine à iodler; et j’ai essayé dans la classe; je croyais qu’elle m’entendrait pas…

-Alors, l’inscription, c’était faux, et maintenant tu veux que je te crois. Et où répétez-vous, en dehors de la salle de classe ?

-Je te jure que c’est vrai.

-Que vous iodlez à l’école ?

-Non, pour chanter on se retrouve dans la montagne. Si tu l’entendais. Il est tellement doué. Quand il fait la voix aigüe, et tout d’un goût, c’est grave, ça sort du plus profond de son ventre, j’en ai des frissons. Et en plus, on entend les autres qui lui répondent. C’est magique !

-En attendant, continue ta punition, et compte pas sur un miracle, pour qu’elle s’écrive toute seule.

 

 

 

Catégories : les plumes d'Asphodèle | 12 Commentaires

Navigation des articles

12 réflexions sur “Iodler au présent, comme par le passé.

  1. tu sais iodler Jacou ?

  2. C’est vrai que c’est beau à entendre en montagne… 😉 Bien plaisant ce texte Jacou Joyeuses Pâques

  3. J’ai entendu iodler en Autriche, pas facile hein !

  4. Pingback: Les textes des Plumes Chez Emilie 8.20 | LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

  5. Je n’ai jamais entendu quelqu’un iodler en chair et en os… C’est vrai que ça doit être vraiment impressionnant !
    Par amour, on peut tout faire !
    Bises

  6. Il faudrait se brancher sur les ondes suisses. J’ai cru comprendre que tu étais montagnarde. Peut-être y a-t-il un fort écho.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :