Munkey Diaries Journal 1957-1982

Lu pour,

 

4ème de couverture

« J’ai écrit mon journal à partir de 11 ans, adressé à Munkey, mon confident, ce singe en peluche, gagné dans une tombola. Il a dormi à mes côtés, il a partagé ma vie avec John, Serge, Jacques, il a été le témoin de toutes les joies et toutes les tristesses. Devant la dévastation de mes enfants, j’ai déposé Munkey dans les bras de Serge dans le cercueil où il reposait, tel un pharaon. Mon singe pour le protéger dans l’après-vie.
En relisant mes journaux, il me semble flagrant qu’on ne change pas. Ce que je suis à 12 ans, je le suis encore aujourd’hui. Les journaux sont forcément injustes, on montre ses cartes, il y a des versions de tout, mais là, il n’y a que la mienne. J’ai pris comme principe de ne rien arranger, et croyez-moi, j’aurais préféré avoir des réactions plus sages que celles que j’ai eues… ».

On croyait tout connaître de Jane Birkin, tant elle fait partie de notre histoire depuis cinquante ans, jusqu’à ce livre qui nous fait vivre une époque flamboyante, du Swinging London au Saint-Germain-des-Prés des années 70, et donne à lire le quotidien d’une grande amoureuse, désopilante et fantasque, et d’une artiste exceptionnelle.

Un journal à la fois intime et universel.

Mon avis

Un journal qui ressemble à la Jane Birkin que je crois  connaitre. Souriante, charmante et fragile. Je suis entrée dans sa vie sans voyeurisme, l’accompagnant dans ce parcours chaotique, où aucune souffrance ne lui est épargnée. Elle traverse des épreuves terribles, à sa façon « birkinienne ».  Bien que je compatisse, et comprenne le besoin, l’envie de communiquer, partager et de se raconter de Jane Birkin,   je ne pense pas lire la suite.

Extraits

Ma pauvre petite fille que j’aime, j’espère que je t’ai dit des choses rassurantes, que personne ne s’éloigne s’il n’en a pas envie, de ne pas troubler sa tête avec les responsabilités, de regarder Isabelle, 20 ans et gaie et jeune et toujours sans responsabilités, que personne ne change dans la nuit, demain ne sera pas différent d’aujourd’hui, chaque âge est un âge beau et nouveau, et de ne pas avoir peur, de me pardonner si parfois je n’étais pas non plus une mère parfaite, que pour moi aussi c’est une première fois et qu’elle pourrait se serrer contre moi quand elle voudrait, que je l’aime. Je l’ai bercée dans mes bras comme un bébé, elle qui s’est jetée dedans comme un oiseau effrayé et ma tendre Kate s’est endormie doucement comme quand elle avait un an. Voici comme rien ne change, les pauvres enfants ne changent pas. Peut-être par pudeur, nous, on change par crainte de les choquer, par respect de cet enfant qui devient jeune fille et on se trompe, elles ont autant besoin de nous qu’avant, mais elles aussi, par pudeur, n’approchent plus des bras qui pourtant de demandent que ça.

 » Tu es nourrie et logée « , a dit Serge ce soir. J’ai répondu :  » Je n’ai rien.  » Alors que ma chambre est privée, il a fallu qu’il fourre son nez dans mes papiers en disant que c’était le bordel… Tout est à lui et je n’ai pas mon mot à dire. Perchée sur une chaise, effrayée à l’idée de casser quoi que ce soit s’il est dans la pièce et je n’ai pas le droit d’y être seule. Je reste dans la cuisine ou dans ma chambre… Je ne cesse de m’apitoyer sur mon sort. Six ans avec un homme qui te balance  » tu es logée « , je crois que c’est un peu trop, il y en a qui auraient épousé cette femme-là. J’ai l’impression qu’après dix ans de vie commune il continuera à me dire la même chose et je finirai par réaliser que je ne compte pas du tout pour lui.
Catégories : CHALLENGE LECTURES | 6 Commentaires

Navigation des articles

6 réflexions sur “Munkey Diaries Journal 1957-1982

  1. Merci pour ta participation.
    Un livre que je lirai peut-être, mais je ne suis pas sûre d’oser.

  2. insoupçonnable……… et touchant

  3. Pingback: Premier bilan du challenge Animaux du monde | deslivresetsharon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :