Un léopard sur le garrot

Ecrit pour le

4ème de couverture

Médecin des hôpitaux, pionnier de l’humanitaire « sans frontières » , écrivain, prix Goncourt 2001, aujourd’hui ambassadeur de France au Sénégal, Jean-Christophe Rufin mène sa vie au grand galop. Selon une image tirée d’un poème de Senghor. il semble aller comme un cheval qu’un léopard aurait saisi au garrot. Pourtant, sous l’apparente diversité de cette existence, on distingue une unité profonde, née de la fidélité à une seule passion : la médecine, vécue comme un engagement total dans une discipline moins scientifique qu’humaniste. Voyage dans une vie, ce récit, en tirant sur ce fil qu’est la médecine, fait défiler sous nos yeux trente ans de notre histoire. d’un point à l’autre de la planète. De nouveau, l’auteur de Rouge Brésil et de L’Abyssin offre au lecteur une belle aventure. Mais, cette fois-ci, c’est la sienne.

Mon avis

Christophe Ruffin démontre, tout au long du récit, pourquoi il a voulu devenir médecin; ceci l’amène à exercer dans un milieu où parfois, il a du mal à trouver les valeurs qui sont les siennes; valeurs qu’il cherchera à toujours appliquer, quelle que soit sa situation. Très beau récit, tout en générosité, bien écrit et bien construit, émaillé d’anecdotes amusantes; malgré tout, j’ai trouvé un peu long ce témoignage, et que parfois, il tournait en rond.

Extrait

Il y a dans cette fresque guerrière le même mélange de gloire et de naufrage. Au premier plan, un fier général tout en blanc mène l’assaut sur un cheval cabré. Mais tout près, à un angle de la toile, lui répond l’image d’un cavalier désarmé par un coup de mitraille, affalé sur sa selle et qui regarde autour de lui sans comprendre.

Il m’arrive parfois, comme ce soir, de penser que ma vie est ainsi scandée par ces extrêmes opposés. Tour à tour champ de bataille et champ de ruines, elle n’a été qu’une suite de combats, de redoutes à emporter, de vague à l’âme l’assaut mené, de marches forcées et de nouvelles batailles. Médecine, humanitaire, littérature et aujourd’hui cette fonction nouvelle, ce nouveau défi, mon existence est une longue errance sans repos. Pourquoi suis-je incapable de m’arrêter à un destin et à un seul ? Pourquoi suis-je ainsi condamné à vivre plusieurs vies, à rouler sans répit mon rocher en haut de montagnes de plus en plus escarpées ?

L’horizon de nuit, lavé par la pluie, paraît aussi clair que peut l’être une obscurité de mer et de ciel noir. Les petites lumières de Gorée scintillent le long de la barrière de basalte. Ma femme et mes filles dorment à l’étage. Le bruit des gouttes les a bercées, comme elles le faisaient jadis sur les toits de tôle d’une autre ville d’Afrique où nous avons vécu.

J’écoute monter un murmure qui d’abord m’inquiète puis me rassure. C’est le bruit que font les souvenirs quand ils approchent en troupe. Que veulent-ils ? M’apaiser. Me dire qu’en dépit d’apparences contraires, le fil de ma vie est unique et solide. De très loin revient l’écho d’une vocation qui a fait de moi un médecin, mais en mettant dans ce mot tant d’idéal et d’espoir qu’il a pris la dimension du monde.

La médecine est la vie, ma vie, toute la vie. Aujourd’hui que je lui parais si peu fidèle, j’en suis plus proche que jamais. J’ai envie de raconter cela, de montrer cette unité.

La médecine est le véritable sujet de ce livre. Qu’on veuille bien me pardonner d’y parler beaucoup de moi ; c’est le seul moyen que j’aie trouvé pour parler d’elle.

Catégories : CHALLENGE LECTURES | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Un léopard sur le garrot

  1. Merci pour ta participation !
    J’ai quelques romans de cet auteur dans ma PAL mais pas celui-là.

  2. Pingback: Premier bilan du challenge Animaux du monde | deslivresetsharon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :