Journal d’une confinée (3) PRINTEMPS 2020 le 20 mars

Journal commencé le mercredi 18 mars 2020

Confinement, J 5, le journal, page 3

Vendredi 20 mars 2020

Hier, ai fait un grand bonjour aux voisins de l’autre côté de la rue qui jouaient une partie de pétanque. Avec la voisine, nous avons échangé quelques mots à distance respectueuse. En traversant pour aller la voir, j’ai changé de commune. Elle travaille à mi-temps dans les écoles de cette même commune accueillant les enfants qui ne peuvent rester à la maison.

Le printemps nous l’avait promis, il l’a fait, il est là

Printemps ouvre en grand ses poumons

Petits oiseaux respirent en chansons

Et nous déconfinons.

Grandes ouvertes nos émotions

Nos envies d’évasions.

Et nous respirons

Avec grande attention.

Un rayon de soleil apporte avec le bonheur

Une brassée de senteurs

Et nous retrouvons  des couleurs.

Nos mains apprivoisées

Sans rien tâter,

Ont des démangeaisons réprimées

De cueillettes caressées.

Pour nous les confinés,

Le printemps a dévoilé

Son masque en beauté.

À la télé, images de personnes se disputant pour du papier hygiénique.

Ces images me bouleversent; me rappelant des images des ghettos et ces gens se disputant, s’empoignant pour récupérer des aliments tombés d’un plat porté par un enfant qui courait, pour préserver son butin. Gens, désespérés, angoissés, à qui on avait volé leur fierté, parqués, bafoués, humiliés, leur condition humaine, désespérés, que ces conditions épouvantables confinaient, au delà de toute pensée humaine…risque-t-on en arriver là, messieurs les gouvernants, qui clamez « Soyez responsables, disciplinés… » et vous ? Qu’avez vous semé, pour que nous en arrivions -là ? Pour en récolter quel profit, à nos dépens ?

Et puis un beau texte publié sur Miletune, un éclat de rire, en forme de pied de nez au virus.

Mise à l’écart. Galet

Asseyez-vous, Corona. Non, plutôt, restez debout ! Oui, là, près de la fenêtre. Ce que j’ai à vous annoncer n’est pas des plus plaisants mais je vous accorde suffisamment d’intelligence pour l’avoir pressenti.

Depuis votre arrivée dans notre société, où vous avez été accueilli avec indifférence à défaut de sympathie, et avec quelque suspicion pour un petit nombre, vous n’avez eu de cesse que de semer la zizanie, et répandre votre mauvaise influence en vous accrochant aux uns et aux autres.

Vous nous avez dit arriver de Chine, et nous n’avons pas cherché à fouiller plus avant dans votre passé, attendant que vous nous fournissiez un minimum d’informations sur vos antécédents, ce que vous n’avez toujours pas fait.

Je n’ai pas la réputation d’être un adepte du pofigisme, avec moi il faut que ça bouge. Or, depuis que vous êtes là, vous vous mêlez de la vie de tous et chacun sans jamais rien révéler de vous et par votre action vous nous contraignez à l’inaction. Vous nous bouffez la vie ! Voilà, je l’ai dit, je n’en peux plus, vous nous insupportez, votre présence est nocive. Nous vous avons bien observé, il n’y a vraiment rien de bon à tirer de vous. Je n’irai pas par quatre chemins, Corona, vous êtes un fléau ! Oui, un fléau, je vous le dit en face.

Non, n’avancez pas, je ne suis pas de vos intimes, je vous prie de garder vos distances. Tout ce que vous direz pour votre défense sera irrecevable.

Puisqu’il n’est pas actuellement en mon pouvoir de vous virer, je vous annonce donc que nous  avons pris la décision de tous disparaître de votre vue, nous allons nous retrancher dans nos vies respectives et vous laisser errer comme une âme en peine jusqu’à ce qu’un ennui mortel vous ronge au point de vous faire disparaître à tout jamais.

Que dites-vous ? Vous irez voir ailleurs ? Toutes nos succursales à l’Etranger sont au courant de vos agissements, vous êtes persona non grata, et croyez-moi, vous ne vous en tirerez pas comme ça, vous êtes dans notre collimateur.

Corona, tout est dit, je ne vous retiens pas. Ce qui peut advenir de vous, je m’en lave les mains !

Le blog de Galet

 

Catégories : CONFINEMENT MODE D'EMPLOI | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Journal d’une confinée (3) PRINTEMPS 2020 le 20 mars

  1. Merci ! amitiés 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :