L’Agenda Ïronique Etrange, L’AÏE de Mars, le mois des fous

Écrit en toute connaissance de cause pour
L’Agenda Ïronique Etrange, L’AÏE de Mars, le mois des fous,

proposé par Jobougon

– Ouvrez la porte et entrez dans le mois, dans le mois de mars, dans le mois des fous. Tremblez mais surtout, ne tremblez pas !
– Vous arrivez doux ?
– C’est que j’en suis toute Giboulée, l’AI m’échut.
– Mais entrez donc, ce que vous allez voir n’est pas encore paru.
Ce mois-ci, il s’agit d’écrire, de décrire, raconter, imaginer que vous êtes dans le moi d’un fou. Vous allez parler de ce que vous voyez, ressentez, imaginez, de l’intérieur de ce moi fou, en vous mettant à la place d’un de « ces êtres étranges et dérangeants » que sont les « fous ».
Toutes les formes d’expressions sont les bienvenues, toutes les formes d’écritures sont recevables, toutes les formulations bizarres seront retenues.
En un mot comme en mille, vous êtes libres d’écrire ce que vous voulez… !!!
Sauf que,,, Ah ah !
Sauf que bien sûr, il y a une contrainte !
Non mais, vous n’allez pas vous en tirer comme ça !
La contrainte ?
Ah, oui, c’est vrai…
Il vous faudra insérer, là où vous voudrez, la phrase suivante :
« Monsieur Popples a des yeux de framboises et se demande connaissance et contoise ».
– Je vous prie de rester courtois, voyons !
Nous aurons jusqu’au 23 mars inclus, quatrième jour du printemps 2020, pour déposer le lien des textes dans les commentaires ci-dessous.
Puis nous voterons du 24 au 30 mars 3 textes sélectionnés parmi ceux,
très nombreux que vous allez écrire. Ainsi que pour celui ou celle d’entre vous, fou ou folle, qui sera désigné pour être l’héritier de l’agenda ironique du mois d’avril.
Ce qui donnera le temps aux retardataires de continuer à faire pleuvoir les giboulées d’écriture avec leur goutte d’eau personnelle si leur temps le nécessite.
Les résultats du vote seront édités à la saint Benjamin, soit, le 31 mars, dernier jour du mois qui ouvre la porte sur le poisson d’avril.
C’est à vous, soyez fous !

 

Du monde entier,  fous et folles, alienez vous.

Un vent à écorner les boeufs,

Souffla toute la sainte journée.

Ce n’est point le temps, me dis-je,

Dans le même panier, mettre tous tes oeufs.

Meuh non, ce diable d’écorneur,

La tête t’aurait-il mise à l’envers.

Les oeufs, c’est à Pâques, qu’on en cause.

Et nous ne sommes qu’en mars.

Mars, par Jupiter, damnation et enfer.

Enfermée, plutôt, écoute moi un peu ce concert.

Laisse toi aller, tu auras esprit plus clair,

Ivresse de la sagesse,

Faudra-t-il qu’après je m’en confesse.

Que nenni, foin de tout ce carnaval,

Hennissement de cheval,

Caracolades des folles en grande tenue,

Cavalcades des fous, que sont -ils devenus?

Ils jouent aux échecs de la déraison.

Envahissent ta maison.

Accueille-les, te voilà des leurs,

Allume à ton plafond, cette lueur.

Je vois un éclair,

Gronde le tonnerre,

Les tambours battent le rappel.

Frappent mains et pieds, au défilé de la diagonale.

Kermesse, poivre et missel, mitre et mitreries,

Acrobatiques et irrévérences, débridons ces confiseries.

Nous folles et fous, ici réunis,

Accueillons en notre idéaliste confrérie,

Monsieur Popples, chantons et scandons avec lui,

Une danse de Saint Guy.

« Monsieur Popples a des yeux de framboise

Et se demande connaissance et contoise. »

Madame Juju aime la confiture

Se lèche les doigts, dans la friture.

Mam’zelle Lili joue de la harpe,

Tandis qu’le vent soulève sa jupe.

Refrain

Nous sommes les fous, nous sommes les fous,

De roi, de reine, y’en a point chez nous.

 

Car voyez vous, on leur a coupé la tête.

Ah quelle horreur, s’écrie la sous-préfète.

Madame Juju lui donne un bisou,

Mam’zelle Julie lui caresse la joue,

Monsieur Popples lui fait les yeux doux.

N’ayez crainte, on vous coup’ra pas vot’cou.

Refrain

Et c’est ainsi qu’la sous préfète,

Et  sa jolie tête de chouette,

Avec nous fit la fête.

De cette histoire, ne savons pas trop la suite.

On croit savoir pourtant un’ chose,

Depuis ce jour,  elle  est partie en goguette,

Avec Popples, qui lui aurait tourné la tête.

Refrain

 

 

 

 

 

 

 

 

Les photos sont extraites du splendide film, qui m’ont accompagnées pour l’écriture de ce texte.

Catégories : Agenda Ironique | 11 Commentaires

Navigation des articles

11 réflexions sur “L’Agenda Ïronique Etrange, L’AÏE de Mars, le mois des fous

  1. juste ce qu’il faut de folie !

  2. Pour la bonne cause, en diagonale acrobatique, c’est follement plus amusant.
    Le vent a emporté les cornes du diable, la folie peut battre des sabots.
    C’est bien la preuve qu’elle détient un grand savoir fer.
    Il commence fort d’ivresse, l’agenda de mars !
    Va falloir s’accrocher la tête bien à l’envers, merci Jacou pour cette tourneboulante participation.

  3. Raccord de violon complet, c’est une gageure tout à fait bien soutenue. L’orchestre framboisier te remercie vivement pour ce magnifique concert de pieds au plafond.

  4. Pingback: L’AÏE des fous de mars | L'impermanence n'est pas un rêve

  5. Pingback: Les votes avec le rappel des liens pour aller lire les textes si cela n’est pas déjà fait, pour ensuite aller voter trois textes et un moi organisateur d’avril. | L'impermanence n'est pas un rêve

  6. Bon jour
    J’ai l’impression que dans ce texte il y a du monde dehors et à l’intérieur comme quoi je me demande qui et qui … mais en fait, qu’importe, nous sommes tous à liés dans la même marmite … 🙂
    Max-Louis

  7. Pingback: Monsieur Popples a neuf yeux de framboises… (agenda ironique de mars) – Carnets Paresseux

  8. « Mars, par Jupiter, damnation et enfer », quelle clairvoyance et quelle truculence !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :