Agenda ironique octobre 2017/ Episode 1: Coupiac, c’est où ça ?

Ecrit pour l’agenda ironique d’octobre, proposé par Carnets Paresseux

Voici l’objet

« Septembre fini, Frog me confie l’agenda ironique, le jeu itinérant et débonnaire (pour en savoir plus, lire ici) ; paresseux, je vous montre juste une image. Celle-là même qui est ci-d’ssus, et qui représente l’authentique Café Verlaine, à Coupiac (Aveyron). »

Histoire au coup par coup

Episode 1: Coupiac, c’est où ça ?

Un jour, je reçus une carte postale. Au dos, quelques mots: Rendez-vous à Coupiac, devant le café, même jour, même heure.

Pas de signature. Coupiac, c’est où ça?

Dictionnaire de langue française; le gros, bien lourd, noms communs, noms propres, connaissances générales, encyclopédie.

Passant directement de coupe-vent à couplage, le gros et bien lourd dictionnaire encyclopédique faisait l’impasse sur Coupiac.

Dans les autres, petits, très petits, moyens, moyennement gros, légers, peu encombrants, cela passait de couperose à couple, coupeur à couplage, de coupeur à couple, coupe-vent à coupier. Coupiac inconnu au bataillon des Immortels.

Couperose, coupeur, coupe-vent, coupier, couplage, couple, coupleur…

Je décidais de créer mon dico, le jacousien, y incluant Coupiac.

Coupanne: n.m.; le coup de la panne. Exemple : « Le coupanne, et maintenant le couplage, il me prend pour qui ? »

Coupe-rose: n.m.; voir à couperose

Couperose: n.f.; sécateur uniquement destiné à l’usage de la  fleur symbole de beauté et d’amour. Exemple: « Elle était dans sa première splendeur, couleur lie de vin; n’osant la couperoser, il y plongea son nez, pour en humer les délices. »

Couperoser: v.tr.❶; utiliser une couperose. Exemple: « Elle était dans sa première splendeur, couleur lie de vin; n’osant la couperoser, il y plongea son nez, pour en humer les délices. » –couperoser: v.intrans. Exemple: «  Il devint rouge de colère, sa belle rose lie de vin avait été couperosée. »

Coupeur: n.m.; contraction de coup et peur, mais aussi de cou et peur,  datant de la révolution française, autre nom de la guillotine.

Coupe-vent: n.m.; sorte de paravent  transportable, très utile dans les régions où souffle le mistral.

Coupiac: n.p. inv.; lieu mystérieux de rendez-vous même jour, même heure, devant un café.

Coupier: n.m; désigne  une figure de gymnastique acrobatique,consistant à placer ses orteils autour de son cou. – ierre: n.f.; contraction de coupe et de pierre, jeu de cartes préhistorique.

Couplage: n.m; contraction de coup et plage,  un rendez-vous sur la plage. Exemple:« A mon couplage, elle n’est pas venue. Elle se prend pour qui ? »

Couple: n.m. ou n.f.; contraction de coup et pleut. Moyen servant à abriter deux personnes, de même sexe, ou de sexe différent. Exemple:  » Nicole et Armande étaient toutes trempes, ayant oublié la couple; le couple d’Armand et de Nicolas s’était envolé. »

Coupleur: n.m.; contraction de tout à coup et pleur, pour désigner une nouvelle source d’eau;  se dit aussi d’une personne de sexe masculin qui  fond en larmes sans raison apparente.- euse: n.f.;se dit aussi pour une personne de sexe féminin. Exemple:  Tout à coup un  coupleur jaillit soudain, à l’endroit même où étaient rassemblés des coupleuses et des coupleurs.

Oui, bon, ça fait un peu comme  » Un pêcheur pêchait sous un pêcher. Le pêcher empêchait le pêcheur de pêcher. Le pêcheur coupa le pêcher. »

Je n’étais pas plus avancé, pour autant. N’est pas Rimbaud, qui veut.

Si justement, c’était mon nom; enfin presque. Moi, mon patronyme, c’est Rainbow, oui, oui, comme l’arc en ciel. De quoi faire rêver, non ? J’en vois qui pensent à autre chose…l’affaire du Rainbow Warrior. Je vous jure, je n’y étais pour rien. Moi, je suis plutôt du genre « Peace and love ». De là, à militer avec ceux de Greenpeace, ces casse-cous,  très peu pour moi; remarquez, je les admire, c’est bien ce qu’ils font…

C’est où ça, Coupiac ?

Des semaines après, je reçois la même carte:  » Je t’ai attendu. Pourquoi, tu n’es pas venu? « .

Mais c’est qui ?

En plus, j’avais complètement oublié la première carte. Je ne savais même pas où je l’avais rangée.

 

Suite à venir, Episode 2: Mais c’est qui ?

 

 

 

 

 

 

http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/19/2279999-faux-mariage-pour-vraie-amitie.html

Publicités
Catégories : Agenda Ironique | 9 Commentaires

Navigation des articles

9 réflexions sur “Agenda ironique octobre 2017/ Episode 1: Coupiac, c’est où ça ?

  1. mais c’est qui mais c’est ou ?
    je ne sais pas mais j’adore !
    🙂
    vivement l’épisode 2 !

  2. chachashire


    je suis pas sur d’avoir bien entendu le nom

  3. Coupiac j’ai trouvé https://fr.wikipedia.org/wiki/Coupiac mais le qui????? tu devrais nous dire. Amitiés

  4. Pingback: Verlaine Café, Coupiac (agenda ironique d’octobre -2) | Carnets Paresseux

  5. Pingback: Agenda ironique octobre 2017/ Episode 2: Mais c’est qui ? | Les mots autographes

  6. Bon jour,
    Le suspense est à son paroxysme, la recherche éperdue (comme celle d’un certain  » … temps perdu ») de ce nom comme si la vie du personnage en dépendait. 🙂
    Max-Louis

  7. Pingback: M. Verlaine à Coupiac (lectures et votures) | Carnets Paresseux

  8. Splendide !!! En suivant cette méthode d’étymo-sécolgie des mots, il semblerait que Coupiac soit au Népal, de coupe et Yak, travail extrêmement risqué consistant à castrer des yak… Plus de renseignements à la FFCY, la fédération française de…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :