Comme si de rien n’était…

Ecrit pour les annales de La Petite Fabrique d’Ecriture

Flaming June de Frédéric Leighton

Elle est tellement belle et tellement sereine

que nous vous laissons rêver devant elle,

sans faire de bruit.

Comme si de rien n’était…

Je t’appellerai sommeil languide.

J’attendrai que s’ouvrent

Tes yeux d’or,

Car ils sont dorés, n’est-ce pas?

Dorés comme mes pensées,

Qui te contemplent,

Emerveillées.

Je t’appellerai splendeur ensoleillée,

Unique de cette sérénité,

Enveloppant ton corps.

Je te nommerai rayonnante,

Quand de l’astre royal,

Les feux seront  éteints,

Tu seras là, éclatante,

Baignée  toujours d’ombre ambrée.

Publicités
Catégories : La petite fabrique d'écriture/Les annales | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Comme si de rien n’était…

  1. C’est splendide ! Bravo !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :