Des mots désuets, mais pas muselés

Faisant suite au jeu 24,chez la Licorne et ses mots désuets, voici concernant ces mots français « oubliés » une proposition de la Licorne
Ma photo
 
A potron-jacquet, outrenavré et tout empli d’une ire irrépressible, 
ne prêtant nulle attention aux avisements de la gent féminine 
qui tentait de l’ensuaver et de l’emboiser , 
il se dirigea d’un bon pas vers la sylve voisine, 
flamberge au côté, décidé à occire derechef le hâbleur 
qui, en pleine cacoigne,
 venait de le traiter de coprolithe et d’orchidoclaste…
Levé très tôt*, se sentant encore humilié et sous l’emprise  d’une colère farouche,  n’écoutant pas les conseils  de sa compagne qui cherchait à l’apaiser et  le consoler, il fila rapidement vers la forêt proche, épée au côté, décidé à tuer sur le champ le vantard qui, méchamment, l’avait  traité de merde et de casse-couille…
*Oups! A potron-jacquet signifie le soir venu.
Et , enfin, pour terminer,
saurez-vous découvrir
 la définition des mots oubliés suivants ?
emberlucoter, s’emboucaner, bigotelle, enchifrené, argenteur, s’acagnarder, contre-aimer, galimafrée, margouillis, biscoter
 
 FAMEUSE MOUSTACHE**
Alangui et pensif, sur le divan
Incarnation parfaite de la bouche de Mae,
Qu’il aspirait tant à biscoter,
Salvador s’acagnardait.
Transporté par ce songe,
Où, céans,  il se figurait contre-aimé de la dive,
Il troquerait sa bigotelle pour la bagatelle,
Peu lui chalait sa fameuse moustache,
Sans margouillis, il irait,
Vain détail, point n’était besoin de s’en emboucaner,
Sinon  à l’encontre de la postérité,
Et ses adorateurs emberlucoter.
Enchifrené, il usa d’un carré de soie brodé,
Chiffres G et D enlacés.
Sitôt s’impressionnèrent images de ses muses,
Gala et Amanda,
Précieuses et femmes,
Pas du galimafrée,
Il était empressé à les retrouver,
Les célébrer.
Moustaches façonnées, hérissées,
Cornes de taureau,
Guidon de vélocipède,
Nanti  de l’autre symbole,
Sa béquille fameuse,
Nul besoin d’argenteur,
Pour en faire la valeur,
Il se leva,
Musardant, génie farceur,
En son musée.
 
 **Titre emprunté chez La licorne, qui, ainsi, a édité mon texte sur son blog.
 
Publicités
Catégories : LA LICORNE | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Des mots désuets, mais pas muselés

  1. j’adore, une fois de plus 😀 je retiens « coprolithe » qui en moultes occasions pourrait bien me servir 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :