AGENDA IRONIQUE DE FEVRIER

Ecrit pour l’agenda ironique de février 2017, chez Jobougon, proposant ceci:

Votre mission en février.

Choisir un livre et en faire une critique littéraire.
Que vous l’ayez lu ou pas.
Qu’il existe réellement ou pas.
Qu’un livre intrus se soit glissé distraitement dans le lot.
Que vous rêviez de l’écrire, ou pas.
Ou qu’il soit, peut-être encore soigneusement conservé dans quelque bibliothèque secrète ou interdite.
Que sais-je encore…
L’idée, c’est d’écrire une critique littéraire qui donne soit envie de le lire, soit au contraire, nous en dissuade.

 

Nous sommes le premier février 2017, Comme vous n’aurez pas manqué de le noter dans vos agendas de février, votre nouvelle émission littéraire, très attendue à 0h0mn; voici la

« Chronique fébrile, du défibrillateur infiltré. »

A vous, installés devant votre thé,  un nuage de mots, et ma voix lactée j’offre.

Consacré à Saint Littré, demi-dieu des passionnés de livres vrais,  ceux-ci sauront ce à quoi je fais allusion.

Nous parlerons du dernier roman de Pitha Tlantyca, « La plume se démasque ou l’art de déplumer en se masquant. »

  • Un premier auditeur…monsieur, je vous écoute.
  • Qu’est-ce qu’on gagne?
  • Le plaisir de découvrir un nouvel auteur.
  • Même pas le remboursement du bouquin? Je l’ai lu, c’est n…
  • Merci monsieur de votre appel. Il n’y a rien à gagner à écouter notre chronique. Un autre appel?
  • Bonjour. C’est pour vous remercier de parler de tous ces livres, que je découvre grâce à vous. Celui-là, je l’ai lu en entier, de A jusqu’à Z. Je l’ai a-do-ré, j’en ai fait une chanson; tenez je vous la chante: » A B C D E F G, je crois que tout va changer…
  • Mademoiselle, là je vous arrête, avant que vous ne soyez accusée de plagiat, ceci est l’alphabet mis en musique par Mozart et écrit par Pierre Barouh. Au- revoir, mademoiselle. Chers auditeurs, vous l’aurez compris, nous ne sommes pas là pour parler musique, pour parler du Littré, mais bien pour parler de « La plume se démasque ou l’art de déplumer en se masquant. » Allo, oui, j’écoute.
  • « Alouette, gentille alouette, alouette, je te plumerai…
  • Merci monsieur Lecoq; il semblerait qu’il y ait une erreur d’émission, nous ne sommes pas radio crochet, mais…
  • Je sais pertinemment où je me trouve; je parle de votre bouquin, pseudo-roman, l’auteur se moque de nous. D’où ma chanson, et de mon vivant, moi, monsieur, je ne me laisserai pas déplumer plus longtemps. Je ne suis pas un indien, moi!
  • Monsieur, je prends note de votre avis. J’attends d’autres témoignages. Oui, monsieur…
  • Je n’irai pas par quatre chemins, si je me trouvais en face de votre écrivain de m…
  • Allez droit au but, monsieur; on me dit dans le casque que de nombreux auditeurs désirent intervenir.
  • Je vous assommerai avec ce ramassis d’inutilités calamiteuses, ce brouillon mal recopié, cette serpillère de concepts mal digérés, cette suite de clichés rabâchés depuis des siècles, sortis des poubelles de l’histoire, et en plus vous y insultez ma famille.
  • Monsieur, je ne me permettrais pas de…coupez!
Publicités
Catégories : Agenda Ironique | 14 Commentaires

Navigation des articles

14 réflexions sur “AGENDA IRONIQUE DE FEVRIER

  1. J’ai ri et j’ai aimé, je pense pas avoir envie de lire ce livre imaginaire, ni d’écouter cette émission
    Douce nuit
    Bisous
    Mandrine

  2. Un remake de droit de réponse ? C’est Michel Polac qui doit bien rigoler dans sa tombe.

  3. Ah, ah…tu as fait vite, dis donc…
    Cela faisait un moment que je n’avais pas écouté cette célèbre émission (si elle existe encore ?)
    Tu m’y replonges avec humour… 🙂

  4. Est ce qu’il y a des frites dans ce livre ? non ? Tant pis c’était juste pour faire avancer le schimilimilibllik !)

  5. Très amusant! On a presque envie que ce livre existe.
    Mais au fait, peut-être existe-t-il? 😉
    Bonne soirée,
    Mo

  6. Pingback: La mi-temps, l’ami temps, la mie tend, c’est tentant. | L'impermanence n'est pas un rêve

  7. Mais elle va me faire sortir de ma léthargie, celle-ci ! Il était temps ! Rien de tel qu’une bonne émission de radio pour vous secouer les puces !

  8. A se demander si une plume n’était pas fournie avec chaque exemplaire et, le cas échéant, ce qu’ils ont fait d’elle tant ils semblent tous irrités !!

  9. laurence délis

    Ah ! Ah ! On s’y croirait ! Quelle verve ! Au moins ton roman ne laisse pas indifférent !

  10. Pitha Tlantyca ! il a l’art du pseudo et du titre cet auteur 😉
    Publié au « masque et à la plume « ?

  11. Pingback: L’agenda ironique de février 2017, les votes | L'impermanence n'est pas un rêve

  12. Excellent Jacou! J’ai ri du debut jusqu’à la fin!
    Bises

  13. Mon truc en plumes… Je ne demande même pas où a fini cette plume… fort bonne idée et très divertissante parodie

  14. Ça n’est plus autant le bazar dans les émissions littéraires, maintenant tout est policé et politiquement correct…
    C’est vrai,ton texte rappelle le bon vieux temps des prises de becs chez Polac.
    ¸¸.•*¨*• ☆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :