Un espace ça a pas de poussière

Ecrit pour miletune Sujet semaine 03/201

espace

image Th. Pesquet – source : clic

Le mot à insérer facultativement est : mascotte

Un espace ça a pas de poussière

Monsieur

Je suis bien ennuyée.

Voilà, j’ai tout rangé, comme vous me l’aviez demandée, lavé le sol, étendu le linge.

Mais je ne crois pas que je vais pouvoir continuer à travailler pour vous.

D’abord, j’ai le mal de mer.

Ensuite, j’ai pas arrêté de me cogner, partout.

En étendant le linge, comme j’avais mal accroché une serviette, celle-ci s’est plaquée sur mon visage, manquant de m’étouffer.

En plus, j’y voyais plus rien du tout. J’ai tout lâché, et j’ai dû courir après vos chemises, slips, chaussettes, dans tout votre habitacle.

Impossible de rien récupérer. Je vous souhaite bien du courage et pleins d’acrobatie, pour les retrouver. Enfin, du moment que vous n’avez pas le tournis, c’est votre affaire, et puis ce sont les vôtres d’affaires, pas les miennes.

Pour sortir dehors, j’ai enfilé la combinaison, elle vous va peut-être bien à vous, vu ce que vous mangez; moi, j’ai failli faire craquer les coutures. Il aurait plus manqué que ça; je me voyais pas la tête en bas, passer un fil dans le chas d’une aiguille, et en plus avec la chance que j’ai, il se serait entortillé autour de moi.

Je me suis bien accrochée, et tout et tout. J’ai frotté tous les carreaux, avec du papier journal, comme vous me l’avez recommandé.

En voulant nettoyer une tache, je crois que c’était une fiente, énorme, je vous le dis, ça devait être une autruche, j’ai gratté tellement fort, que je me suis cassée les ongles, oui j’avais des gants, mais quand même; un morceau de journal s’est déchiré; j’ai essayé de l’attraper; il a disparu. Dommage, parce que c’était justement la page des offres d’emploi.

Tout ceci, pour vous dire, que je regrette, et que dans ces conditions, je ne peux plus continuer à travailler pour vous.

Votre petite annonce disait: « Cherche employé(e) polyvalente, pour entretenir habitation spacieuse. » C’est polyvolante, qu’il aurait fallu écrire; et spatiale.

A mon avis, ce serait plus simple de demander un(e) artiste de cirque.

J’ai pris la navette retour. Heureusement, j’avais  un billet aller-retour,  ça coûtait moins cher.

Je ne vous dis pas au-revoir, ou alors, ce sera, le plus tard possible, à des années-lumière, comme on dit chez vous.

PS: Sur la carte, que je vous écris, c’est une photo, chez vous, qui passait par hasard. Je l’avais coincée dans une poche de la combinaison bleue de travail. Très seyant, cette couleur, comme les yeux de votre mascotte, que j’aurais voulu avoir les mêmes. Que les yeux, hein! Parce que pour le reste… pas très dégourdie. J’ai montré à tout le monde où j’avais été, sur la photo. Je crois que je vous ai trouvé quelqu’un. Il s’appelle Robot Propre, ou Procop. Peu importe, il est en train, non en navette, de boucler son parachute. De ma fenêtre, je le vois…mince! On dirait qu’il vient d’exploser. Bon bé, j’ai rangé la pelle et le balai, dans le placard, à droite en rentrant, près de la porte. Heu,votre combinaison, je l’ai gardée, en souvenir, et surtout, ça va m’aider à faire le régime.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Catégories : Miletune | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Un espace ça a pas de poussière

  1. C’est très amusant.
    Les femmes de ménage spatiales seront sans doute de plus en plus nécessaires.
    Ce texte aurait pu servir aussi pour l’agenda ironique de janvier.
    Bonne journée,
    Mo

  2. Employée polyvolante 🙂 fallait le trouver 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :