Agenda ironique de janvier

 Ecrit pour agenda ironique de janvier, proposé par carnets paresseux 
Conte spatio-temporal.
Depuis que je suis spationaute,
Et ce n’est pas de ma faute,
J’ai perdu mon ciboulot,
Je tourne en rond,
C’est mon boulot.
J’ai beau vouloir changer d’orbite,
Je ne sais plus où j’ai rangé mon satellite.
 ********************
J’ai l’hippocampe,
Sur la droite,
Qui a pris la tangente.
Celui de gauche,
Est aussi moche.
Mon cerveau,
Ce tantôt,
Et c’est pas rigolo,
M’ordonnait de faire dodo.
J’explorais  la planète du chat,
Quand soudain, un rocher se fractura.
************************
Je me réveillais,
La berlue, je croyais que j’avais.
Des petits cochons verts,
Autour de moi grognaient.
Je voulus m’échapper.
Impossible de me lever.
J’étais comme un paquet ficelé.
Mon plafond serpentait,
Mes jambes étaient saucissonnées.
Et ils étaient en train de les manger.
Je voulus les en empêcher.
Aussitôt, me firent de grands signes,
Et d’horribles grimaces,
Je me sentis comme une limace.
Il fallait bien que je me débarrasse
De ces liens qui m’entravaient.
J’étouffais, comme dans une bulle.
Devant mes yeux, des milliers de tentacules,
S’agitaient dans tous les sens.
Je me trouvais, patatras,
Dans de beaux draps.
J’aurais préféré d’autres bras,
N’importe quoi, et me tirer de là.
Elle ouvrit la porte,
Son sourire et un bouquet de mimosa.
Je lui dit: » Qu’est-ce que vous faites là? »
En larmes, sitôt, elle fondit.
 » C’est bien vrai, ce qu’ils ont dit,
Tu es atteint d’amnésie. »
 ************************
J’ai l’hippocampe,
Sur la droite,
Qui a pris la tangente.
Celui de gauche,
Est aussi moche.
Mon cerveau,
Ce tantôt,
Et c’est pas rigolo,
M’ordonnait de faire dodo.
J’explorais  la planète du chat,
Quand soudain, un rocher se fractura.
 **************************
« Amnésie, rigolais-je
Quelle drôle de maladie.
Je trouve ce mot bien joli.
Comme vous l’êtes aussi.
Voulez-vous, mademoiselle,
Ma planète partager. »
Main dans la main, nous partîmes,
Quelque part, loin des abîmes.
Et depuis que je l’ai trouvée,
Vénus, je l’ai baptisée.

 

Publicités
Catégories : Agenda Ironique | 13 Commentaires

Navigation des articles

13 réflexions sur “Agenda ironique de janvier

  1. Pingback: Quelques espèces d’espaces (agenda ironique de janvier) | Carnets Paresseux

  2. C’est dangereux de mettre le mot orbite
    Dans un texte en vers..
    Mais tu t’en es sortie avec grand mérite
    Et ce texte a tout pour plaire !
    ¸¸.•*¨*• ☆

  3. La tangente de l’hippocampe
    est excellente
    au petit poil
    sûr et certain que ça se chante
    sous les étoiles
    ou sous la lampe !

  4. Pingback: Lire les espèces d’espaces (agenda ironique de janvier) | Carnets Paresseux

  5. C’est vraiment excellent!

  6. Faut se méfier des effets secondaires de l’Agenda Ironique.
    Ce texte est excellent!

  7. Tout fout l’camp… Si joyeusement! Et les mots qui dansent!

  8. J’ai chantonné comme une ritournelle ce refrain
    J’ai l’hippocampe,
    Sur la droite,
    Qui a pris la tangente.

    Excellent 🙂

  9. Inutile de (chanson)nier, la chanson plait !

  10. Cela part en boutade, cela se finit en amourailles !!! Je note trois Ron-ron d’or cette merveilleuse épopée romantico-limbique !!

  11. Pingback: Les nouvelles d’espèces d’espaces (agenda ironique de janvier) | Carnets Paresseux

  12. J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :