L’arbre à palabres

Dans le cadre de la SEMAINE SOLIDAIRE INTERNATIONALE, plusieurs manifestations ont eu lieu à Pessac, organisées par diverses associations.

L’une d’elles COEUR SOLEIL organisait un atelier d’écriture ayant pour thème L’AFRIQUE, en présence de Brady*(Eyulu Belombo Pierre), venant du Congo Kinshasa.

J’ai donc écrit le poème qui suit:

L’arbre à palabres

Je ne sais rien de toi Afrique.

Juste quelques doutes, réflexions enfantines

« Maman, ces hommes sont en chocolat ? »

Oh ma fille, innocence rêvée,

Voilà que tu rallumes ma culpabilité.

Je voudrais, comme toi, penser chocolat

Quand mes yeux voient la couleur noire.

Je voudrais, comme toi, imaginer sans obstacle

Quand mon coeur dit, nous sommes pareils.

Je ne sais rien de toi Afrique.

Juste des images, safari pour gens pressés,

Quand les guerres te ravagent.

Tes enfants sacrifiés, enfances mutilées

Espérances déshumanisées, errances exploitées.

Je ne sais rien de toi, Afrique.

Un jour, quand ne seront plus obscènes les mots et les couleurs,

Toi Afrique, moi je serai africaine.

 

J’ai toujours eu un problème de conscience, lorsque en présence de personnes « non blanches », je pense d’abord « c’est un noir », avant de voir l’être humain qui est devant moi.

Il y a peu, j’ai lu cette phrase sur LES MOTS QUELLE HISTOIRE ! NOIR – Histoire – Le blog – Le Crayon

« Pourtant, pas plus que les Blancs sont blancs, ils n’ont jamais été noirs, les Noirs,  ils sont chocolat, avec des nuances de soleil ou d’or sombre, marron glacé ou caramel ! Des mots jolis et sucrés. »

phrase,  faisant écho à la réflexion de ma fille; apportant un peu de réconfort à ma mauvaise conscience.

 

*Brady, vit à Kinshasa, dans sa famille. Ses parents divorcent, alors qu’il est très jeune. A l’âge de 9, 10 ans, accusé de sorcellerie par sa famille, qui le rend responsable de la maladie de sa mère, torturé, séquestré, réussit à s’échapper au bout de trois jours; revenant chez son père où il est très mal accueilli. Vit dans la rue, gagnant sa vie en balayant le marché. Remarqué par une religieuse, il est accepté en milieu ouvert du  foyer ORPER**, soigné pour une plaie profonde, infectée, du cuir chevelu (coups reçus lors de sa séquestration). Puis accepté en milieu fermé, où très vite il rattrape son retard scolaire. En 2006, devenu aide-soignant, tout en   entreprenant des études d’infirmier, parrainé par Coeur Soleil, qui l’avait déjà rencontré en 1999. Reçu major de sa promotion. En 2009, désirant intégrer une faculté de médecine, Coeur Soleil trouvant de nouveaux parrains et marraines pour financer ses études. Aujourd’hui, en 2016, il vient de terminer sa 7 ème année de médecine. Durant ses études, devant effectuer un stage dans un hôpital congolais, il choisit l’hôpital provincial de Kizu.

**ORPER: Oeuvre de Reclassement et de Protection des Enfants de la Rue Kinshasa

En savoir plus sur l’association COEUR SOLEIL http://coeursoleil.free.fr/coeursoleil.html

 

 

 

 

 

 

Publicités
Catégories : Evénements, Jeux d'écriture, Les mots biographent, Les mots graffiti | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “L’arbre à palabres

  1. Tu as délicieusement exprimé ce que beaucoup de gens ressentent et la pointe de mauvaise conscience est bien partagée, je crois.
    Bonne journée,
    Mo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :