Racines

Ecrit pour les impromptus Semaine du 24 au 30 octobre 2016 – Racines
Après nous avoir dévoilé vos cheveux blancs, quoi de plus normal que de nous parler de vos racines, de celles qui vous relient à vos ancêtres, à un terroir ou une ville.

Il était une fois un soldat, écossais, venu défendre les possessions de la Couronne Anglaise, quelque part en ce coin du Sud-Ouest, de nos jours, à nouveau, très prisé par les anglais, en mal de climat tempéré, mais avec ce paysage herbeux vert, qui leur rappelle leur campagne.
Lorsque les troupes de John Talbot, vaincues par l’armée du roi de France, retournèrent en leur pays, le soldat  resta sur ce sol devenu français. Périgourdin d’adoption, il fonda une famille.
Ainsi voulait le croire, et le racontait ma grand-mère maternelle, se fiant au nom qu’elle portait, le même que celui de cette rivière qui traverse la ville de  Glasgow.
Aucune archive n’étant venu étayer la véracité des dires de ma grand-mère, il faut bien constater toutefois, des prédispositions familiales à pratiquer aisément la langue anglaise…Why not? 😉
Plus sérieusement et sans conteste, des racines périgourdines, plutôt Périgord Vert, lignée de cultivateurs, d’enseignants, religieuses et prêtres.
D’un autre côté, des désirs d’Océan Atlantique, mêlés à quelques ancêtres gasconnant, suivi de la rencontre de deux milieux bien différents.
Des ouvriers, une brodeuse, et un conducteur de train, ce dernier issu d’une famille BCBG arcachonaise, vivant de ses rentes, que de vilains bruits de bottes  collaborationnistes, de par et d’autre de la frontière franco-allemande, obligèrent à se dessaisir de leurs biens, en même temps que d’arborer cette constellation à six branches, faisant d’eux des êtres, considérés, différents.
Il était une fois une petite fille, portant en elle, ces différences, profondément attachée à sa Gironde natale, bercée par les vagues de l’océan, courant sur les longues plages atlantiques, dévalant la dune, écoutant les histoires de sa grand-mère maternelle, dans une langue française roulant joliment les R, dormant dans des draps magnifiquement brodés par sa grand-mère paternelle…
Publicités
Catégories : Impromptus, Les mots biographent | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “Racines

  1. Une bien jolie histoire et des racines différentes ! La greffe a bien pris ! 😉

  2. Bonjour Jacou
    Quelle belle histoire 🙂 De ces racines si joliment bien racontées est née une belle personne. 🙂
    Bises. Geneviève
    ps : Je suis heureuse de te lire.

  3. Tant de racines pour un seul arbre… fantasme ou réalité, diversité… un joli mélange!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :