Dans les entrailles de la pharmacopée

Ecrit pour miletune Sujet semaine 42

medicament

Image – Damien Hirst –  clic 

Le mot à insérer facultativement est : INDIEN

Dans les entrailles de la pharmacopée

  • Psst! Et toi, le gros bonbon rose!
  • Qui? Moi?
  • Mais non! T’es pas rose! T’es blanc et rose! Faut que  t’achètes des lunettes. A moins que, laisse moi deviner, t’es daltonien, peut-être?
  • Pas du tout. C’est juste que j’essaie d’améliorer ma  nyctalopie.
  • Je vois…je te laisse à ton brouillard. Psst! Le gros!
  • Qui? Moi?
  • Non! Pas toi! L’autre, là, sur l’étagère du dessus. Et puis toi, t’es pas gros, t’es obèse!
  • Et bien justement, je fais le régime! Dans une semaine, tu ne me reconnaîtras pas.
  • Dans une semaine? On sera où, tous les deux?
  • Mais, dans une boutique de fringues, en train de renouveler ma garde-robe.
  • C’est ça, et moi je serai le dieu du stade, gonflé aux anabolisants. A propos, tu ferais mieux de te mettre au sport, plutôt que de t’intoxiquer…enfin, moi, ce que j’en dis, c’est pour ton bien. Allez, tchao! Hé! Là-haut, le rose, on dort ou quoi?
  • Qu’est-ce que tu veux? Tu m’as réveillée en plein milieu d’un rêve!
  • Rendors-toi. C’est pas à toi que je parle.
  • Si tu crois que ça va être facile. Et puis, tu lui veux quoi, à l’autre?
  • Rien. C’est juste qu’il me plaît bien, avec son enveloppe rose fuchsia. J’adore cette couleur.
  • Moi je dirais plutôt rose indien.
  • Oh, l’autre là, rose indien! Madame, voudrait me donner des leçons de géographie. Et puis d’abord, tu sers à quoi, toi?
  • J’aide à trouver la vie moins morose, à la voir rose.
  • Et ça fait quelque chose…retourne à tes beaux rêves. Bon sang, elle va m’ent…
  • Oui, quoi? C’est à moi que vous parlez?
  • Tiens, une gélatineuse verte! Non pas du tout!
  • J’avais cru entendre parler de sang. Comme j’améliore la circulation …
  • On les habille en vert, maintenant? Pourquoi pas? Ça fait écolo.
  • De quoi parlez vous?
  • Mais des agents de la circulation, bien sûr! Des flics!
  • La circulation sanguine, ignare!
  • Restez polie! Aidez-moi, plutôt. Je voudrais parler à l’indienne, je sais plus ce que je dis moi, je voudrais parler à l’autre la rose fuchsia, là bas.
  • La magenta, vous voulez dire?
  • Si vous voulez? La petite grosse en rose.
  • C’est de moi qu’on parle? Sachez grossier personnage que je ne suis pas grosse, mais juste un peu enveloppée.
  • Générique, quoi!
  • Toi, la marchande de rêves, attends un peu qu’on se rencontre; ça va exploser, tu peux en être sûre!
  • Ah, oui! Tiens! Et si on faisait une expérience? Mélanger la gélatine verte avec la rose fuchsindomagentienne…
  • Apprenti sorcier! Malheureux, mais que…qu’est-ce qui lui arrive? Il est…il est…mort?
  • Je le savais! Trop de médicaments tuent le médicament. Au fait, la petite gr…, mademoiselle magenta, un peu env…, vous servez à quoi, au juste?
  • Moi? A rien.
  • Ne me dites pas que vous êtes…non, je le crois pas!
  • Et si, je suis un placebo.
  • Et l’autre là?
  • Lui? Un médicament qui n’est plus remboursé. On appelle ça, de confort, paraît-il.
Publicités
Catégories : Miletune | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Dans les entrailles de la pharmacopée

  1. Trop drôle ces dialogues entre nos médicaments et la chute, bravo ! 😀

  2. J’ai lu chez Ghislaine et chez toi ce que vous avez fait de ces médicaments. J’aime la chute et je la trouve amusante et combien vraie. 😆 Vous m’avez bien fait sourire toutes les deux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :