Le moijiste

j’ai désiré vous faire partager, avec l’accord de son auteur Fabrice Parisy, ce poème, qui fortement m’interpelle et que j’ai beaucoup apprécié.
 
Le moijistesemaine-41
Le moijiste prend son laïus,
Et puis, tel un lasso, le lance
À l’assaut du malchanceux gus
Qu’il alpague avec excellence.
Le moijiste, alerte, assommant,
Qui met en scène sa personne,
Parle en n’écoutant clairement
Que les moi je qu’il se façonne.
Une fois ferré, capturé,
Dépossédé de sa portance,
L’assailli, bientôt torturé,
Subit l’abusive jactance
De l’égocentrique bavard,
Qu’il absorbe façon buvard.
À moins d’être un aquoiboniste
Qui ne craint pas le temps perdu,
Chacun cherche à fuir le moijiste
Qu’il n’est jamais, bien entendu !
Publicités
Catégories : C'EST TOUT UN POEME | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Le moijiste

  1. Bonsoir Jacqueline,
    Cela fait un drôle d’effet de voir son texte prendre place là où on lui en fera.
    J’aime l’idée que l’on puisse partager de cette manière-là, aussi.
    Cela fait un drôle d’effet, mais cela touche avant tout.
    Merci.
    FP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :