Désordres, désirs, et soupirs

Ecrit pour le JEU des allitérations  proposé par laLICORNE
Choisir deux ou trois des sons suivants
B, D, G, N, R, S, T
et les utiliser le plus souvent possible dans votre texte.
La deuxième contrainte sera de placer dans votre texte plusieurs JURONS, de préférence inventés…et amusants !

Désordres, , désirs et soupirs

 

Digne, la duègne darda sans sourire ses yeux sur le sieur, ce disant prétendument, de Diane, le promis.

 » Ce dandy guindé semble assez sot. M’amuser à son insu  sera diantrement distrayant. » se souhaita la surannée et distinguée duègne.

  • Monsieur souhaite   sans tarder  s’entretenir au salon avec sa promise. Sachez que je me dois d’en dire deux mots au duc, sa seigneurie, dont  duchesse Diane, descendante est. Le duc dine et se délasse , faisant  somme instamment. Vous devrez donc durablement attendre, la fin de la  digestive et ducale sieste, céans sur ce siège.

Susurrant,  souriante et savourant ses mots, sur ce, tourne le dos à Didier, désemparé,  traits du visage dramatiquement déformés.

 » Diplodocus déplumé, salive de sorcière ensachée, à faire débander un doryphore doré débauché,  au diable idiote de gros dindon. »

  • Didier, doux adoré, que sont ces deux yeux, devenus diamants durs. A les regarder, de défaillir, dois je redouter? »
  • Diane, divine,déridez-vous. Perdu dans un dédale, disons-le, d’idées absurdes, je divaguais. Vous souriez si  soudain, délicat délice pour mon coeur, sitôt sauvagement assailli de saugrenues et insoutenables estampes.
  • Son sujet en serais-je?
  • Votre duègne décida  de vous, me faire languir.
  • Ma duègne, dites-vous. Ah,  la sotte sournoise, se sachant seule, assumant services, servantes et serviteurs jusqu’à ce soir, suppléant à mon père, de retour tardif dans la soirée.
  • Scélérate, s’est jouée de moi!
  • Comment donc, Didier, daignez de me renseigner sur son inconduite, supputant sa basse imposture.
  • Elle me fit accroire une sieste salvatrice post dinatoire, du duc, votre père.
  • A peine ai-je le dos détourné, qu’à la débauche, Diane,  vous vous empressez!
  • Duègne, dois-je vous dire, que vous voilà surprise,  stupidement, sans conteste, à outrepasser  soi-disant ordres.
  • Fi, donc demoiselle, décence et dignité, de vous,  dois  prendre garde. Ci-devant damoiseau,  d’un empressement suspect surgissant ainsi, à mon insu. Sursoir à mon devoir, dussè-je, duchesse, sans être coupable, danger déjà dans la place,vous faire courir?
  • Diantre duègne, de quel danger, discourrez-vous là? Je ne vois que sensible sieur Didier, désirant assidument courtiser sa promise.
  • Monsieur le duc, déjà de retour!
  •  De ma fille et de Didier,   à s’embrasser empressés,  sachez service assuré par  mes soins, sous  surveillance d’un débonnaire oeil, le mien. Simagrées sermonnés  en la chose sont singeries  nuisibles détestables, dévotions détournant la candeur de nos deux bienheureux tourtereaux. Discours déplacé, duègne, délaissez votre fardeau de dévote, duègne. Disposez, disparaissez dans d’autre endroit de cette demeure, en vos appartements.

Tournant jupons et noirceur d’âme, dissimulée en  savantes, sèches salutation et révérence, une duègne décontenancée, douloureusement se retira dans ses appartements, restant toutefois sur sa défensive, ruminant de sanglantes représailles.

Didier, Diane savouraient sans souci ces secondes sacrées, silences et soupirs scandés,   abandons désirés, délices devinés en tendres découvertes.

Le duc soupait, se délectant d’une daube, songeant, souriant, aux deux  tourtereaux, soupirant sous son toit ducal, tandis qu’une duègne déchue, dans des draps désespérément désertés, se morfondait.

Publicités
Catégories : LA LICORNE | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Désordres, désirs, et soupirs

  1. Très beau !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :