Agenda octsombré

Ecrit pour l’agenda d’octobre, chez Laurence Délis.

 

Libertad

Les lumières ont fui.

Voici qu’il fait un noir de pluie.

Ruminant dans sa case, il attend.

Il attend le soleil,

Quand il fait chaud,

Que fleurissent les sombreros.

Souvenirs et pacotilles,

Quand danse la séguedille,

Belles robes ou guenilles,

Accords langoureux des guitares,

Attise le duende, hombre!

Dans sa case, il attend.

L’hiver peut bien venir,

Son destin, sans faillir,

Entre ombres et lumières,

N’en veut pas comme avenir.

Il attend.

Celui qui approche,

L’autre, le combattant,

D’un combat dans le sang,

Ses yeux brillent de fièvre,

Il est fier.

Dans la nuit de l’hiver,

Un chemin de terre,

Il court, sans regard en arrière.

Soulève des barrières,

Là-bas, gît un habit de lumière,

Noyé  rouge sombre,

Olé toro!

 

 

Publicités
Catégories : Agenda Ironique | 5 Commentaires

Navigation des articles

5 réflexions sur “Agenda octsombré

  1. Olé, bravo, bien enlevé et chute triiiiste ! 😉

  2. Pingback: Agenda ironique les nuits d’Octobre. Les textes, les votes. – Palette d'expressions

  3. « Les lumières ont fui.

    Voici qu’il fait un noir de pluie »

    Je trouve ces deux vers fantastiques ! On est dans rien de temps plongé dans le drame qui se joue !
    Bravo !!!

  4. Triste fin !

  5. L’hombre a sombré dans la lumière!
    Bravo Jacou et je plussoie 1pattedanslencrier!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :