Poésie du jeudi

Voici pour le POESIE aspho relayée par Martine,

un extrait de La Paupière Philosophale(1947) de Ghérasim Lucas.

Bien au-delà du peu

la peau et l’épée

lapent

l’eau ailée

du petit pire

Toupie d’une peur idéale

épi à pas de pou

appât

ou pâle pet de pétale

Publicités
Catégories : C'EST TOUT UN POEME | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Poésie du jeudi

  1. Beaucoup de « p » (ou de « peu ») dans ce poème original ! 😉 A bientôt Jacou ! Bisous 🙂

  2. L’art de l’allitération n’est pas donné à tout le monde ! Ghérasim Lucas s’y est essayé avec succès !
    Bises, Jacou 😀

    PS – Pas trop mal aux cheveux, après cette célébration ?

  3. Sourire (le pet de pétale et le pas de pou ;))
    Bisesss

  4. Tout en allitération ce petit poème peaufiné ! Les sources de poésie sont infinies.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :