Et si on se faisait une omelette

Ecrit pour les impromptus Semaine du 6 juin au 12 juin 2016 – Internet a disparu

Et si on se faisait une omelette ?

Internet n’est plus.

Plus d’écrans allumés,

Mais qu’allons- nous faire ?

Faire comme de mon temps, rigole pépé.

Pépé, tu te souviens, t’étais bien content quand t’as retrouvé Roger.

Roger, ce radoteur ! Et puis d’abord, je savais très bien où il était. C’est vous qui avez insisté.

Insisté ! Qui c’est qui disait tous les soirs : j’ai entendu dire qu’on pouvait retrouver des personnes avec internet.

C’était pour vous faire plaisir.

Et toi, t’as pas été content de savoir qu’il était toujours en vie ?

Mais j’y pense, il devait m’envoyer des photos. Si on n’a plus internet, comment je vais faire ?

Comme de ton temps, pépé.

Ecoutez les drôles, je crois que j’ai une idée.

On t’écoute.

Toi, tu vas téléphoner à madame Sifflet, lui demander l’adresse de son neveu.

Son neveu. Bien.

Toi, tu me cherches une enveloppe, tu vas acheter des timbres.

Des timbres, mais y’a pas de poste.

Tu prends ta bagnole, et tu vas à Champerony, là y’a encore une poste.

Oui, mais pépé, en ce moment y’a les poids lourds qui bloquent les raffineries et j’ai plus d’essence.

Vas-y en vélo.

D’accord. Ça coûte combien un timbre ?

Tu verras bien. T’es pas encore parti ?

Tant que j’y suis, t’as besoin d’autre chose ?

Rapporte- moi le journal. Peut-être que c’est juste une grève, pour internet.

J’ai l’adresse du neveu.

Passe la moi ; t’as l’enveloppe ? Ya plus qu’à attendre le timbre. T’es déjà là ? T’as fait vite. Tu pourrais t’inscrire au Tour de France. Alors, ça coûte combien un timbre ?

Pépé, la poste, elle était fermée.

Comment ça, fermée ! On n’est pas dimanche ! Quoique maintenant…

Elle ouvre que trois  après-midi par semaine. J’irai demain.

Hébé, au moins, ça te fera de l’entrainement. Au fait, c’est quand qu’il commence le Tour de France ?

Attends, je vais chercher sur…et merde ! J’avais oublié.

C’est pas grave. En attendant, si on jouait aux petits chevaux.

Pépé !!!!!Pourquoi pas à la bataille, tant qu’on y est.

Allez, tiens, si on allait se chercher des champignons. On se ferait une bonne petite omelette.

T’as des œufs, au moins ?

Oui, pour ça, mes poules, elles ont pas besoin  d’internet.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Catégories : Impromptus | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :