Un intervalle de silences

Ecrit pourlOGO POESIE

Un intervalle de silences

L’orchestre monologue

A perdu son chef.

Chaises et chevalets

S’emmêlent et s’enchevêtrent.

Au plafond, la baguette

S’ accroche.

Partitions effeuillées

Notent un solo pour orpheline,

Intervalles adoptés

Pour silences et soupirs,

D’un orchestre abandonné.

Publicités
Catégories : C'EST TOUT UN POEME, E comme écriture, les plumes d'Asphodèle | 8 Commentaires

Navigation des articles

8 réflexions sur “Un intervalle de silences

  1. Pingback: Le jeudi poésie des blogueurs ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. Très joli, cet ensemble qui a perdu la tête. Je l’aime beaucoup.

  3. Un intervalle tout en dièses et malaise que tu nous fais parfaitement ressentir ! 😉

  4. Un seul être lui manque et il s’agite!
    Je ne ferai que redire ce qui a déjà été dit par Ashodele, Gwenaelle et Modrone, donc je me tais.
    Bravo!

  5. Un soupir dans ma pause .
    Bisous

  6. Pas de bémol dans ce texte , j’aime
    Bisous

  7. Une symphonie adagissimo pour notes en noir qui ont perdu le La.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :