Vagabondage

Ecrit pour LES PLUMES 49 – chez Asphodèle,  avec les mots inspirés de Vagabondage :Flânerie, pacager, liberté, baguenauder, circonstance, enthousiasme, prisonnier, errance, prairie, libellule, céleste, nuage, délire, rencontre, bohème, paria, alouette, gironde, évanescent, agripper.

Vagabondage

 

Une flânerie mot à mot,

Champ 2009 d'âne et de renoncule toile tendue sur châssis

Et voici notre âne qui pacage.

Suivant les circonstances, nous dirons, aussi, baguenauder.

L’enthousiasme nous prend à la vue de cette prairie.

Notre baudet, en liberté, nous salue d’un braiment céleste, résultat d’une longue errance.

Prisonnier et paria, en un pays sans coeur ni fantaisie, le voici menant vie de bohème, rêvant à loisir  de rencontres girondes, tandis qu’évanescentes libellules en nuage naissent de flaques d’eau.

Ici délire et miroir aux alouettes sont les bienvenus,

Sans que l’on s’y agrippe mot à mot.

 

 

 

 

 

 

Publicités
Catégories : Jeux d'écriture, les plumes d'Asphodèle | 17 Commentaires

Navigation des articles

17 réflexions sur “Vagabondage

  1. Pingback: LES PLUMES 49 – LES TEXTES DES PLUMES VAGABONDES ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. Pingback: Plumes vagabondes – Écri'turbulente, c'est en écrivant qu'on devient écrevisse.

  3. Joli tableau que celui de la naissance des libellules dans les flaques d’eau 🙂

  4. Les ânes, j’adore ! Avec leur air bonace, ils nous jouent les Calimero et on craque à leur portrait doux et rêveur. Merci Jacou.

  5. mon petit-fils Clément a un grand copain dans les montagnes, c’était sa fête hier (au copain) il s’appelle Nestor et braie comme pas deux quand il retrouve son copain (Clément) 😀
    Les ânes, fidèles et solides, sont des animaux très attachants. Et pas bêtes du tout, n’en déplaise à certains fabulistes !

  6. Polka et Fleur cohabitent avec moi.La première est la mère de la deuxième. Et, le matin, avant que j’ouvre les volets, elles chantent joyeusement pour me dire bonjour, comme si elles savaient que je suis éveillée. J’adore… quand le coq entonne ses salutations matinales, je suis comblée.

  7. Une très belle interprétation du thème ! Par touches successives, comme un tableau… j’aime beaucoup !

  8. Waouh, tous les mots et dans l’ordre d’arrivée siouplai! Chapeau! Bon dimanche

  9. Un tres beau tableau! Et court! Bravo!

  10. Une très belle interprétation du thème en seulement quelques lignes 🙂 Bravo 🙂

  11. martine27

    Un braiment céleste ? Pour avoir entendu ces charmantes petites bêtes, ce n’est pas vraiment de cette manière que je le qualifierais.

  12. C’est une belle performance d’avoir casé une liste aussi longue dans un texte aussi court qui garde un aspect naturel néanmoins!
    Bon dimanche,
    Mo

  13. Joli ! je veux dire, Gironde ! 🙂

  14. celestine

    J’aime l’âne si doux
    marchant le long des houx.
    Il a peur des abeilles
    et bouge ses oreilles.
    Il va près des fossés
    d’un petit pas cassé.
    Il réfléchit toujours
    ses yeux sont de velours.
    Il reste à l’étable
    fatigué, misérable.
    Il a tant travaillé
    que ça vous fait pitié.
    L’âne n’a pas eu d’orge
    car le maître est trop pauvre.
    Il a sucé la corde
    puis a dormi dans l’ombre.
    Il est l’âne si doux
    marchant le long des houx….

    Francis Jammes

    Ton poème est une tendre variation sur celui de Jammes, que j’adore.
    Bravo !
    ¸¸.•*¨*• ☆

  15. Qu’il est mignon, ce baudet ! Et son braiment céleste est très original.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :