Ceci n’est pas un casse-tête

Ecrit pour LOGO TISSER

OPERA CHINOISPROPOSITION 56
Album des personnages de l’opéra de Pékin
Réalisées par un peintre de la cour de l’empereur Chinois Tongzhi au XIXème siècle, les 97 peintures sur soie de cet album répertorient les costumes des principaux personnages de l’opéra de Pékin. Les costumes et les maquillages étaient strictement codifiés et définissaient les caractères des personnages. Ainsi, dès leur apparition sur scène les spectateurs comprenaient à quel genre de personnages ils avaient à faire.

Découvrez l’album complet ICI  

LA PROPOSITION

– J’ai choisi 4 personnages de l’album. Ils vont devenir les héros de votre histoire. A votre tour, d’en retenir 1, 2, 3 ou pourquoi pas les 4 et faites nous partager leurs aventures. Amusez-vous, racontez une épopée fantastique ou une histoire plus intime, tout est permis.

LA CONSIGNE

1 – N’omettez pas de noter quels personnages vous avez retenu 2 – Trouvez-leur un nom 3 – Intégrez dans votre texte un fragment plus ou moins long du poème de Lao-Tseu ci-dessous intitulé : « CONNAÎTRE »

Sans franchir le seuil
Connaître l’univers.

Sans regarder par la fenêtre
Entrevoir la voie du ciel.


Le plus loin on se rend
Moins on connaît.

Ainsi le sage
Connaît
Sans avoir besoin de bouger
Comprend
Sans avoir besoin de regarder
Accomplit
Sans avoir besoin d’agir.

J’ai choisi les quatre personnages.OPERA CHINOIS
1,Yoko
2, le portrait
3, la mère de Yoko
4, l’autre

Ceci n’est pas un casse-tête.

Yoko , sans franchir le seuil, sait déjà ce qu’elle va trouver derrière la porte. Connaître l’univers de ses semblables est un jeu pour elle. Elle devine, sans regarder par la fenêtre, qui sont les habitants de ce lieu, qu’elle va visiter.
Ouvrir la porte, pour elle, est tout, sauf entrevoir la voie du ciel. Accroché au mur, un portrait, celui qu’elle cherche depuis toujours. Chaque jour, sa mère lui racontait un de ses exploits, commençant toujours de la même façon : « Le plus loin on se rend sur le chemin… » Alors elle lui disait ses voyages en pays inconnus et lointains, comment il avait vaincu la montagne aux mille cheminées, enchainé les nuages monstres, cousu à jamais la bouche d’un féroce trou noir…Elle terminait par cette phrase: « Moins on connait le mal, mieux on se porte. »
Ainsi le sage conseil de sa mère avait porté ses fruits. Elle se revoit, petite, l’accompagnant au puits sans fond. Sa mère portant ce lourd fardeau, sur ses épaules, reconnait et salue tout le monde rencontré, sans avoir besoin de bouger, ou de tourner la tête.

Aujourd’hui, devant ce portrait, elle comprend tout de cet homme ; sa mère le lui a si bien décrit, si vivant, si animé, à travers ses paroles, elle l’entendait, lui, sa respiration, sa voix rauque, elle le voyait, souple, félin, conquérant, rieur, jamais sournois.
La porte grince. Sans avoir besoin de regarder en arrière, elle sait qui vient d’entrer. L’autre est venu. Son regard la traverse, se posant sur le portrait, accomplit ce pour quoi elle est là. Un bruit, comme deux lames qui s’entrechoquent, elle ne voit plus rien. Une main se pose sur son épaule, ou bien est-ce le fardeau de sa mère…non le poids est aimable. Une voix rieuse et rauque : « Bonjour Yoko » C’est lui, son héros. Tout s’est fait à son insu… « enfin presque, pense-t-elle, plutôt sans avoir besoin d’agir ».
Avant de refermer la porte, elle aperçoit, accroché au mur, l’autre qui a su exaucer ses désirs. Elle reviendra…

CHINE PALANQUINimage

 

Publicités
Catégories : Jeux d'écriture, Tisser les mots | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Ceci n’est pas un casse-tête

  1. Excellent, et sage 🙂

  2. Joli motif de tissage ! j’aime bien le petit palanquin à la fin qui laisse sous entendre une fin heureuse.
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :