Errare humanum est

Ecrit pour les impromptus Semaine du 21 septembre au 27 septembre 2015 – L’erreur est humaine
Tout le monde vous a lu et vous n’êtes pas seul à avoir apprécié, mais maintenant vous allez devoir vous tromper ; l’erreur est humaine !

Alors gourez-vous, plantez-vous, fourvoyez-vous, trompez-vous,
Et surtout amusez-vous !!!

Mais vous aurez jusqu’au dimanche 27 septembre minuit pour envoyer vos textes à cette adresse : impromptuslitteraires(at)gmail.com.
après le carrosse redeviendra citrouille.

Errare humanum est

Quelque part, dans le monde, un quartier chic, boutiques luxueuses.

On l’invite à s’assoir, on lui propose une boisson, que désire-t-elle?

Elle fait glisser ses longs gants de soie sur ses mains aux ongles laqués,

S’installe avec distinction dans le grand fauteuil en velours cramoisi,

Boit à petites gorgées son thé parfumé au jasmin,

J’aimerais offrir des boutons de manchette,

Mais bien sûr.

Un ballet de gestes empressés, courbettes admiratives,

Sourires cérémonieux, paroles empruntées.

Défilèrent alors bijoux pour annerettes,

Boutonnières passepoilées, horizontales, verticales, brodées main ou machine,

Chemise en soie, en popeline, en lin.

L’élégante comparait, soupesait, tenait dans la lumière,

Allait jusqu’à l’essayer sur ses vêtements, coupe parfaite, tenue discrète.

Dit qu’elle penche pour ceux-là, originaux dans leurs asymétries,

Ou bien, remontrez-moi la première paire,

Elles me semblaient tout à fait convenir.

J’hésite, je reviendrai.

Rendez-vous est pris; à très bientôt, madame.

On lui tient la porte; on remet tout en place.

Il me semblait bien l’avoir déjà vue,

Dit une vendeuse à la police,

Venue faire une enquête, suite à un cambriolage.

 » Quand je pense que je n’ai pas reconnu le fils de ma concierge! »

« Cucullus non facit monachum » répondit l’inspecteur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cucullus non facit monachum

Publicités
Catégories : Jeux d'écriture | 9 Commentaires

Navigation des articles

9 réflexions sur “Errare humanum est

  1. Legendo disco ! nesciebam hanc formulam !

  2. Nescio « morituri te salutant » 😉

  3. Vous me faites penser au pirate d’Astérix (le vieux) qui clôture toujours l’abordage du bateau par une jolie phrase latine que personne ne comprend ! Bon, si ce n’était que ça mais je n’ai pas compris non plus pourquoi on passe de la fille qui vient en repérage (la future voleuse donc) au fils de la concierge. Je suis un peu bête ce matin mais au moins, c’est la preuve que je lis ! non ?

  4. Bitte! 🙂
    J’allais oublier: je soupçonne la dite vendeuse, d’avoir eu un faible pour le fils de la concierge; et voilà qu’elle tombe de haut!

  5. Elle était donc bien jolie, le fils de la concierge? 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :