Et pis trop c’est trop!

  • Mesdames et messieurs, à la demande de mademoiselle Epito…
  • Epitrochasme, monsieur le Président.
  • Mademoiselle Epito…
  • Epitrochasme, monsieur le Prés…
  • Epitrochasme a déposé une plainte pour épitrophobie, à l’encontre de monsieur Smith, ici présent. Elle aurait surpris l’accusé, en train d’écrire sur sa porte le mot: épitrochiante. Qu’avez-vous à dire pour votre défense, monsieur Smith?
  • Si on peut plus s’amuser!
  • Monsieur le Président! Je proteste! Mon nom ne se prononce pas Epitroch…Epitrochasme, mais Epitrokasme. Ce nom vient du grec  épitrokhaikos. Veuillez le prononcer correctement.
  • Vous voyez m’sieur l’Président, j’ai pas tort; la preuve, et puis avouez qu’avec un nom pareil…
  • Monsieur Smith, je n’ai rien à avouer du tout, contrairement à vous!
  • Pardonnez-moi, monsieur le Président.  Ne trouvez-vous pas Smith…, c’est un peu suspect, comme patronyme.
  • Mais de quoi elle se mêle l’autre, mademoiselle Epitrochose?
  • Vous entendez, il m’insulte!
  • On se calme, on se calme. Monsieur Smith…
  • Fier de son nom, Smith, de père en fils…
  • Ne m’interrompez-pas! Monsieur Smith, reconnaissez-vous les faits?
  • Qu’est-ce que j’ai fait?
  • Vous avez bafoué mon nom, un nom grec, de la première antiquité.
  • M’étonne pas.
  • Au moins il n’y en a pas cinquante par page au kilomètre. Y’a pas de quoi être fier! Smith, Dupont, Durand. Il y a plus d’un âne au marché qui s’appel…
  • Mais elle m’insulte! Monsieur le Président! Vous êtes témoin. Je porte plainte.
  • Greffier! Notez!
  • Oui, monsieur le Président? Je note quoi?
  • Que Epitrochameau m’a insulté.
  • Monsieur Smith! Encore un dérapage de la sorte, et vous quittez la salle.
  • J’appelle le SAMU, monsieur le Président?
  • Notez greffier!
  • Mais, sauf votre respect, vous  avez dit que quelqu’un a dérapé. Je pensais qu’il s’était blessé.
  • Ne pensez pas, greffier, ne pensez pas. Notez!
  • Je note quoi, monsieur le Président?
  • Que Smith et Epistrochamelle se sont insultés mutuellement. Que les débats sont clos. Qu’ils aillent s’épistrochamailler ailleurs…
  • Epistrokamailler, monsieur le Président!
  • Comme vous voulez! De toute façon, avec un tel nom, me demande pourquoi elle en change pas, épitrochapeau.
  • Epitrokapo, monsieur le Président.
  • Monsieur le Président, je porte plainte contre vous pour diffamation! Notez greffier.
  • Je peux, monsieur le Président?
  • Je vous avais prévenu, c’est une Epitrokatastrophe, monsieur le Président.
  • Smith, la f…
  • Je note, monsieur le Président?
Publicités
Catégories : E comme écriture | 6 Commentaires

Navigation des articles

6 réflexions sur “Et pis trop c’est trop!

  1. Très drôle ! Notez, Greffier, que je me marre, notez !

  2. Disprononciation, c’est perpét ou la chaise ?

  3. Je le épitochrasmosavait!

  4. Tu joues si bien avec les mots, c’est un bonheur cette souriante lecture, enfin peut-être pas pour tout le monde, qu’en pense le greffier ????

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :