No Problem

Précédemment, j’ai envoyé  une carte de voyage d’ Envers,  écrit un rapport pseudo scientifique ou ethnologique sur l’ Incognito,  laissé un guide  touristique poétiser pour  Landið Echo; tout ceci pour TUDINESCESOIR,

Voici venu le temps de me glisser dans la peau  d’un explorateur; ce ne sera ni en Envers, ni en Incognito, ni en Echo, dixit le règlement.

Je devais utiliser médecin/ discours/festival/enliser/, mots imposés pour mon voyage précédent, en Echo…parfois, je suis un peu à l’ouest, mais là j »avais pourtant pas  perdu le nord, puisque j’y étais.    Donc, pour moi les mots imposés ne seront donc pas ceux du règlement langue/épinette/baudruche/pickpocket/, mais   médecin/ discours/festival/enliser

 

Testant ma fidèle boussole, celle-ci me conseille:  » Et si nous  allions en Fata Morgana? »

« Fata Morgana? Tu es sûre que nous ne revenons pas en Envers. C’est toi la boussole. . Déjà que j’ai interverti les consignes. »

 » Mais non. Une boussole ne perd jamais le nord, elle.  Suis moi. »

Légèrement déboussolé, je me dirigeais dans la direction tremblotante de l’aiguille.

D’abord, rien sur des kilomètres. Vide, blanc, silence…puis un festival de couleurs. Je courrais vers elles.

« Fais attention où tu mets les pieds. Tu risques de t’enliser. »

C’est ce qui m’arriva dans cette étendue de sable à perte de vue. Je réussis à sortir de là; j’y laissais mes tongs.

A nouveau les couleurs. Ce devait être ma tête; sous ce soleil éprouvant.

J’aperçus un écriteau: Fata Morgana, quelques kilomètres.

Suivait une longue liste de services: eau fraîche à volonté, bains publics, vents alizés, soleil et ciel d’azur, denrées à portée de mains, nuits douces, bonne humeur perpétuelle…

« Alors, tu es content? »

« Je te répondrais quand on y sera. Quelques kilomètres, tu ne trouves pas cela bizarre? »

 » Fata Morgana se déplace. Les distances sont fonction du vent, du degré de chaleur, de la lumière. »

 » Des phases de la lune…

 » Ne te fâche pas. On ne va pas tarder. Regarde. »

Je vis:

– en premier, je vis un halo vert mordoré

-en second, j’entendis des chants d’oiseaux

– en troisième, je sentis un courant d’air bienfaisant

– en quatrième, j’entendis rire des enfants.

 » Où ça, où ça? » Je n’y comprenais rien. Tout était à nouveau blanc. « Fata Morgana, ouais! Tu m’as bien eu! »

« Patience. On y arrive. »

« Ça fait deux jours que tu me dis ça! J’ai trop chaud, j’ai soif, j’ai mal au pied, je suis mort de fatigue. J’espère qu’il y aura un médecin, là-bas. Ce n’était pas signalé. »

Déjà la nuit tombait. Le soleil enfin se couchait. J’entendis, j’entendais une musique langoureuse et languissante à la fois.

« Fata Morgana! » dit la boussole.

« Toi aussi tu commences à avoir des hallucinations! »

« Chut! Ecoute comme c’est beau. Endors toi. Reprends des forces. Demain nous avons un long chem… »

« Ah!Non, ça suffit! Je ne te suis plus! Je rentre chez moi! Tant pis pour l’atelier d’écriture chez tudinescesoir. Il n’y aura pas de rapport de voyage, type explorateur! »

 » Mais nous sommes en pleine exploration. Tu as vu, remarqué et noté des choses. Tu en sais déjà beaucoup sur Fata Morgana. »

« Arrête tes discours; tu me donnes mal à la tête. J’éteins. Bonne nuit. »

Le lendemain matin, je me sentais bien; je n’avais plus du tout envie de rebrousser chemin. Et puis dans l’air flottait un je ne sais quoi de paisible, de quiétude inhabituelle; une douceur jamais encore ressentie auparavant.

« Bienvenu à Fata Morgana ». Deuxième panneau rappelant ma recherche.

 » Ce soir, à la nuit tombée, concert de musique. »  Concert de musique à Fata Morgana. Peut-être n’avais-je pas rêvé, la nuit dernière; peut-être, quelque part, des musiciens répétaient pour ce soir. Ce soir, mais où?

« Tu crois que c’est à Fata Morgana? »

« Bien sûr. Où veux tu que ce soit? »

« Ben, peut-être qu’on est pas dans la bonne direction, peut-être qu’on tourne en r…

« Tu ne me fais pas confiance!  A moi boussole de génie! »

« Si, bien sûr; mais c’est que…

« Quoi, c’est toi qui a l’esprit tourneboulé, mon pauvre explorateur de pacotille. Apprends que nous sommes dans la bonne direction; que hier soir, pendant que tu dormais, j’ai écouté l’hymne de Fata Morgana. »

 » L’hymne de Fata Morgana! Mais fallait me réveiller! »

 » Que cet hymne a pour titre « Le Pays où on n’arrive jamais ».

« Le pays où on n’arriv…tu plaisantes, j’espère. Alors tout cela, ces panneaux, ces bruits, ces couleurs, ces formes de vie…je ne les ai pas inventées, tout de même! »

 » Exactement! Et sais tu ce que veux dire Fata Morgana? »

 » Non. C’est pas le nom d’un pays? »

 » C’est une expression allemande qui signifie mirage. C’est joli, tu ne trouves pas? »

« Disparais, avant que je t’écrabouille! »

« Comment feras-tu pour retrouver ton chemin, si tu m’écrabouilles? »

 » Mais je reste ici. Je me sens tout à fait bien maintenant. Toi, tu peux aller au diable vauvert, si tu as envie. »

 » C’est dans quelle direction? »

 

Dans cette histoire j’ai perdu mes tongs, conseillées d’emporter, je me demande bien pourquoi, dans la liste des dix objets indispensables pour un voyage.

 

 

 

 

 »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Catégories : Jeux d'écriture | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “No Problem

  1. C’est un passionnant récit de voyage qui aurait pu se poursuivre plus longtemps!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :