Défi de juin 2015-Fil rouge

DEFI de JUIN : de pré-textes en prétextes

Pour me faire pardonner ma, hum, nonchalance de mai mais en mai ne faire que ce qui nous plait et il me plaisait de ne rien faire, nous voici aux portes de dernier tiers du mois avec déjà le PROJET JUIN de l’AN 15 : de pré-textes en prétextes.

1 ) – Trouver d’abord le prétexte qui servira de guide au texte. Le Prétexte est le sujet , le fil rouge : l’enfant qui ne voulait pas aller à l ‘école trouve un prétexte pour arriver à convaince sa mère ; le mari qui veut tromper sa femme trouve un prétexte pour rester absent ; l’ado qui veut prendre la voiture trouve un prétexte ; le pays qui veut entrer en guerre avec son voisin trouve un prétexte , etc …
2 ) – Ecrire le texte en premier jet sans s’occuper de fignolage : c’est le pré-texte
3 ) – l’editer en PRE-TEXTE . Décider si nous voulons l’ouvrir aux corrections et commentaires des autres auteurs. On n’est pas obliges. Le signaler et haut du texte.
4 ) – Reprendre le  pré-texte et écrire le texte final à partir de nos propres corrections et/ou en  empruntant les corrections et suggetions des autres auteurs et/ou lecteurs.
Pas facile, mais nous avons un mois presque et demi pour en venir  bout ♥

Fil rouge

Je devais avoir huit ou neuf ans; une verrue se plut à orner le bout de mon nez.

Mes parents essayèrent plusieurs remèdes; nous partîmes à la cueillette de la chélidoine.

Ma mère, peu encline à croire aux remèdes de bonne femme, lança par dessus son épaule un mouchoir, probablement frotté sur la verrue, mouchoir contenant trois cailloux.

La verrue n’était point décidée à disparaître pour autant.

Ma nounou, personne très attachée à moi, et je lui le rendais bien,  personne aimable, dévouée, eut l’idée, un jour, d’attacher un fil à coudre rouge à cette excroissance nasale.

Je partis jouer, insouciante, dans l’impasse, sur laquelle donnait l’appartement de mon enfance.

Huguette m’appela, invoquant le quatre heures; je rentrais chez moi. Ses quatre heures étaient toujours succulents.

Je sentis une légère piqure au bout de mon nez. Elle me montra le fil rouge, que,  sans m’avertir, elle avait tiré d’un coup sec, me débarrassant de cette disgrâce encombrante.

Je n’eus plus de verrues de ma vie.

 

Publicités
Catégories : Jeux d'écriture, Les mots biographent | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Défi de juin 2015-Fil rouge

  1. Il y avait certaines méthodes qui n’ont rien à envier aux « cellules psychologiques » qu’il faudrait pour faire ça aujourd’hui !!! Comme quoi, la gourmandise… 😉

  2. Il y a aussi de petites excroissances de chair (qui ne sont pas des verrues) qu’on peut « étrangler » en l’entourant d’un fil bien serré. L’excroissance finit par sécher et tomber. Je l’ai fait. Il faut juste un peu de patience pour nouer le fil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :