Prénom Jacqueline

Ecrit pour le défi du 20 mars, proposé par Dame Uranie, ou Lisa? Thème choisi:

LE PRENOM

dites nous tout : sur le vôtre aimé ou pas ? le choix pour vos enfants a-t-il été facile ? aimeriez-vous porter un autre prénom ? le retrouve-t-on de génération en génération ? un seul ou plusieurs prénoms pour vous ? Que pensez-vous de ces prénoms genre Nutella, Bodard 1er, Lajoie… Enfin dites nous tout ce qu’il vous passe par la tête sur

LE PRENOM

– Votre prénom?

– Jacqueline

– Jacline?

– Pas Jacline, monsieur le commissaire; JA-CQUE-LI-NE. Chez moi, on prononce TOU-TES-LES- SY-LLA-BES. Vous comprenez ça?

– Epelez.

– J comme jolie; A comme adorable; C comme craquante- je ne vous permets pas de faire la moue!-Q comme qualité- oui, oui, monsieur le commissaire, je les ai toutes- U comme unique; E comme époustouflante; L comme libre- qu’est-ce que vous avez dit? C’est à voir?– I comme intelligente; N comme nymphe; E comme étincelante.

– Prétentieuse.

– Moi, monsieur le commissaire? Et vous alors qui prétendez prouver que je suis coupable. Coupable de quoi? Si vous vouliez bien m’expliquer.

– Coupable d’usurpation d’identité.

– Quoi?

– Reconnaissez qu’à dater du  22 novembre  1963, vous avez pris le prénom de la première dame d’Amérique.

– Que, quoi! Ah, Jackie Kennedy?JACOUjohn-jackie-kennedy Je vous explique. A l’époque, j’étais ado. Et vous savez, ado, on est plein de complexes, etc, etc…moi, je n’aimais pas mon prénom; j’aurais préféré m’appeler Brigitte, Nathalie…c’était plus moderne. Alors quand le président John Kennedy a été assassiné, je me suis fait appeler Jackiejackie-kennedy-had-ptsd-after-assassination-of-jfk-book. C’était exaltant, et très romantique, vous ne trouvez pas? Quel mal  y a-t-il à cela?

– Mouais. Si on veut.

– Mais vous commissaire, vous avez toujours accepté votre prénom?. C’est quoi au fait? Commissaire G. Maurice. Laissez-moi deviner. Gérard, Gaston, Guillaume, Gaëtan? ça vous irait bien Gaëtan…

– C’est moi qui pose les questions. Pour Jackie, je passe l’éponge. Depuis quelques temps, vous signez des articles édités sur votre blog et sur d’autres du prénom de Jacou. Dites m’en un peu plus.

– Oh, cela, c’est une jolie histoire. Voyez-vous, monsieur le commissaire, nous avons habité PérigueuxJACOU280px-Périgueux_(Fr),_cathédrale_St.Front,_extérieur. Soit dit en passant, une très belle ville. Mon mari s’est mis à m’appeler Jacou à partir de ce temps là.

– Jacou? Comme cela? Sans raison.

– Mais si, à cause de Jacquou le Croquant.JACOU0316694_1

– Donc, vous usurpez une autre identité.

– Mais pas du tout. Certains écrivains signent leurs romans d’un pseudonyme. Romain Gary en avait même plusieurs.JACOUGary-Romain-La-Vie-Devant-Soi-Livre-859878776_ML JACOUromaingary jACOUvie-et-mort jACOUob_76212e_gary-romain-les-racines-du-ciel

– Prétentieuse. Voilà qu’elle se prend pour Romain Gary.

– Pas du tout. Pourtant j’utilise deux pseudos. Vous devez le savoir ça aussi?

– Revenons à Jacou. Je parie que c’est pour embrouiller le lecteur.

– Je n’y avais pas pensé; mais quelquefois, les blogueurs s’adressaient à moi, utilisant le masculin. Je trouvais cela amusant.

– Soit; et cette JaclynO’léum?

– Jaclyn, parce que mes compagnes et compagnons de LinoléumpHOTO GROUPE LINO m’appellent Jacline, prononcé à l’américaine; et mélangé cela fait JaclynO’léum- jac-linoléum– et avec un y en référence à Marilyn-, vous comprenez?

– Prétentieuse. Marilyn, rien que ça.JACOUmarilyn-monroe-depressive_0_0

– Oh, ça suffit, de me traiter de prétentieuse! Et vous c’est quoi, votre prénom? Gilbert, Gontran, Gilles, Gustave…?

– Gracieux.

-Hihihi, excusez moi, hihihi, monsieur le, hihihi, commiss, hihihi, saire, c’est nerveux; hihihi.

– La première institutrice de ma mère s’appelait Gracieuse; elle lui avait fait promettre de donner ce prénom à son premier enfant.

– Mais, vous n’êtes pas une fille! Elle aurait pu vous appeler Bernard, Isidore, Anatole, Jean Claude…

– Elle a tenu à rester fidèle à sa promesse.

– Mon pauvre Gracieux; hihihi, excusez-moi, je ne peux pas m’en empêcher. Comment s’appelle vos enfants?

– Je n’ai pas d’enfant.

– Moi, quand j’étais petite, ma grand-mère paternelle m’appelait Jacot. Je détestais. Et une tante de mon père m’appelait Jacotte. c’était pas terrible, mais supportable. Et vous c’était quoi votre petit nom?

– ……..

– Laissez-moi deviner. Grassounet, non? Grazzie? Grac? Grâce aux cieux?

– Je me faisais appeler Maurice. Ma mère m’appelait Gragra.JACOUgracieux-pierrot-a4c603a2-2c90-45af-a2cf-270afc387d01

– Oups. Gras…comme Mardi Gras? Excusez-moi, monsieur le commis,hihihi, au moins avec vous, on ne s’ennuie pas.

– Non, Gra, comme gra, G-R-A. Et puis, arrêtez de rigoler; ou je vous fais coffrer pour outrage à agent!

-Ingrat! Gratitude…de grâce, monsieur l’inspecteur gracieux, ne faites pas ça!

– Commissaire! Commissaire Gracieux Maurice, pour vous serv…vous mettre aux arrêts.

– C’est pas Gracieux, qu’elle aurait dû vous appeler votre mère, c’est Grincheux!

– Jacqueline, si tu continues, tu vas en prendre pour v…

– Voilà, bravo commissaire! Vous l’avez prononcé correctement. JA-CQUE-LI-NE.

JACOU Jacqueline

Je l’avais bien dit au commissaire que j’avais toutes les qualités! La preuve, ci-dessus!

😉

Publicités
Catégories : Jeux d'écriture, Les mots biographent | 9 Commentaires

Navigation des articles

9 réflexions sur “Prénom Jacqueline

  1. Marlaguette

    Tu me fais rire dès mon réveil ! Trop drôle ce dialogue… Bonne journée :))

  2. Excellent 🙂

  3. Excellent, ça fait du bien de rire dès le matin !

  4. J’ai beaucoup aimé cette histoire, c’est drôle et l’on apprend plein de choses ainsi. Merci pour le jeu. A bientôt.

  5. Bravo ! Quel sens du dialogue ! Jolie histoire rondement et drôlement menée. Bon week-end. Bises

  6. La qualité que j’aime le plus chez toi c’est la poésie, Tu as « poétisé » ton nom! C’est toujours un moment de bonheur pur de te lire!
    Bizzzzzzzzzzzzz

  7. Connais-tu Eau d’île ? Une vaniteuse ! 😉

  8. Ma belle-mère s’appelait Jacqueline… Pour ce qui est de la Dordogne, je vais régulièrement chez une de mes plus proches amies, à saint léon sur l’isle, près de saint astier . Quant à mon prénom, il est lui même très daté : Gilbert, la flèche d’argent. Surnoms: Gil et parfois Gigi. C’est pourquoi je préfère qu’on m’appelle Maître ou Renard, voire qu’on m’appelle par téléphone…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :