La cigogne et le bernard-lhermitte

Ecrit pour LES PLUMES 42 – Mots récoltés pour mars, à partir de la phrase « Le lit ouvert, la fenêtre ouverte. Elle, endormie.
La vie légère comme une hirondelle parfois. »(Nos vies désaccordées- Gaëlle Josse)

Douceur, printemps, déserter, sommeil, chaleur, renaissance, air, bernard-l’hermite, édredon, paresse, plume, aile, volupté, insouciance, liberté, vaporeux, virevolter, cigogne, nuisette, ubac, univers, urgence.

 

 

 CIGOGNEimage057

http://www.ebooksgratuits.com/html/goethe_le_roman_du_renard.html

 

La cigogne et le bernard-lhermitte

 

Dame Cigogne, à l’ubac d’un bar, confortablement installée,

Dans une flûte, inlassablement, son long bec rouge, plongeait.

Bernard Lhermitte vint à passer.  » Bien le bonjour, belle Dame, que sirotez-vous, donc, avec autant de volupté.

Serait-ce la chaleur, qui votre lac asséché, vous aurait fait déserter? »

« Lhermitte! Vous ici! Quel est donc ce nouveau logis usurpé?

A quel infortuné, l’avez-vous donc indument emprunté?

Quand à moi, s’il me plaît, de lieu, en changer, je le fais en toute liberté.

Personne, par mon insouciance égoïste, exproprié, n’a éte! »

 » Avec moi, ces grands airs, ne prenez,

Maintes grenouilles, je connais, par vous prestement avalées! »

Dame Cigogne, vivement, sur son tabouret virevolte,

De sa nuisette, les plumes vaporeuses, quelque peu dérangées.

 » Ignoble personnage, en cet univers, de telles vulgarités, oser prononcer.

Venir, et de ce lieu , la douceur,troubler. »

« Holà, belle dame, à trop vous agiter, vous voilà toute déplumée.

A vous voir ainsi, battre des ailes, qu’ai-je donc fait de mal, si ce n’est dire la vérité? »

« Passez votre chemin, monsieur, allez  où bon vous semble, votre paresse  traîner, et plus jamais ne revenez. »

« Parbleu, seraient-ce le printemps, un manque de sommeil, qui, de si méchante humeur, vous mettraient?

Où bien la renaissance prochaine de quelque amour contrarié? »

 » Fi, monsieur le profiteur, fuyez, avant que d’un malheur, vous ne soyez l’objet! »

 » Je déguerpis, ma belle amie, avant que de tous vos appâts, n’ayez perdu la totalité.

Et qu’avec, on puisse un édredon, des plus confortables, confectionner.

Tout ce verbiage, à la fin, ne m’enseigne point quelle boisson, vous êtes en train de consommer,

A ma première question, de répondre, vous n’avez point daigné.

Cet air courroucé, me fait supposer, ma chère, quelque vilaine vérité.

Attention, je vous aurais prévenue, trop de courroux nuit à votre beauté.

De toute urgence, je vous conseille d’arrêter de vous malmener. »

Dame Cigogne, de son siège descend, s’enveloppant de dignité.

D’un coup de bec bien placé, sur ses deux pattes bien plantée

Bernard Lhermitte, envoya valdinguer.

Tandis que ce dernier, bon ordre à sa demeure mettait,

Une fillette mal intentionnée, dans son seau à sable, l’emportait.

Mieux vaut, en liberté, dans un verre de champagne, son bec tremper,

Que finir sa vie, dans un seau d’eau, emprisonné.

 

 

 

Publicités
Catégories : Jeux d'écriture | 20 Commentaires

Navigation des articles

20 réflexions sur “La cigogne et le bernard-lhermitte

  1. Une fable fort bien tournée et fort édifiante sur l’arrogance d’un petit personnage qui a perdu l’occasion de se taire, en l’occurrence !

  2. Excellente fable et quelle fin pour ce grossier personnage 🙂

  3. Marlaguette

    La relève de Jean de la Fontaine voilà bien assurée ! Bravo !

  4. Juste récompense de la gentilesse du Bernard L’hermitte, un crustacé qui sait parler aux échassiers.

  5. Je pensais la même chose que Marlaguette, ce texte me fait vraiment penser à Jean de La Fontaine. Je te tire mon chapeau. BRAVO;
    Je te souhaite un excellent week-end.

  6. Oh j’adooore ! Belle imagination et parlementure 🙂
    Bon,on n’a pas de cigognes ici,fort heureusement, je ne savais leur gourmandise grenouillienne 😦
    Belle journée…

  7. martine27

    Voilà des héros auxquels n’avait pas pensé l’ami Jean !

  8. Pingback: LES PLUMES 42 – LES TEXTES DE MARS 2015 ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  9. Superbe fable!! J’apprécie particulierement la fin, appréciant particulierement le champagne!
    Bises

  10. Très belle fable qui coule et roule ; je suis un peu navré par le sort du bernard-l’hermite, ayant toujours trouvé les cigognes un peu pimbêches !

  11. une fable à consommer sans modération, quoique le champagne eu pu noyer le trublion.

  12. J’aime beaucoup ! La Fontaine a trouvé son successeur 🙂

  13. Les cigognes ont décidément toujours le beau rôle et le dernier mot dans les fables…
    Bravo pour ce bel exercice…
    ¸¸.•*¨*• ☆

  14. dimdamdom592013

    Oh j’ai adoré de La Fontaine n’aurait pas mieux fait!!!
    Bravo Jacou .
    Bisous et merci pour tes mots réconfort sur mon blog.
    Domi.

  15. …et sans coquille par dessus le marché. Oh j’aime, bravo

  16. soene

    Une fable, des fables, cette semaine, Jacou
    La Fontaine doit se faire un peu de souci. La relève est là !
    C’est charmant et ça démontre une grande dose d’imagination 😉
    Bises de Lyon

  17. Et voila, on a trouvé sa lignée !! Jacou tu as du talent !!!!!!!!!

  18. Jolie fable, bien menée 🙂

  19. J’ai failli m’y lancer, avec le même titre, j’ai bien fait de m’abstenir, ma fable aurait paru bien fade, devant tant de verbes si colorés

  20. Il n’y a pas que moi qui n’ai pas répondu à mes commentaires, hein Jacou-la-croquante de mots savoureux ?? 😆 Quelle fable, avec une morale ! Comme Jérôme, tu es une conteuse née !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :