Tradition théâtralisée

Ecrit pour LES PLUMES 41 – Résultats de la collecte de février !
« Sur le plan intellectuel, c’est en me laissant aller au fond de l’ennui qu’il m’est arrivé de rencontrer des solutions insolites, tout à fait hors de recherche à pareil moment et dont certaines m’ont valu des raisons de vivre.« Arcane 17, André Breton, éd. Le Livre de Poche,

Question, inattendu, merci, gâteau ,méditer, souplesse, culot, surprise, hasard, décision, inspiration, trouver, hypocrite, goéland, bataille, réflexion, objectif, tourbillonner, turban, tison.

J’ai choisi d’écrire une suite au texte « La douzième papillotte »

Tradition théâtralisée

Fêtes, anniversaires, tout se passe chez grand-père. Cousines, cousins, tantes et oncles répondent, chaque fois, présents.
Pas question de manquer ces retrouvailles traditionnelles.
La grande maison de grand père s’anime joyeusement ; les volets claquent, les escaliers craquent. Justine, aidée de grand-père, ayant, pour notre arrivée, tout remis en ordre et nettoyé.
Cette année-là, nous étions réunis pour l’anniversaire de ma tante Nathalie.
Ma tante, en pleine inhalation, victime des pollens du printemps, leva le nez.
– Grand-bère, j’ai ude douvelle à d’annoncer.
– Tu as trouvé un remède miracle à tes allergies ?
– Berci, c’est bas gentil de te boquer de boi. C’est bour de faire blaisir que je fête bon annibersaire chez toi.
– Mouche-toi, je ne comprends pas ce que tu dis !
Nathalie prit une grande inspiration, lâcha d’un trait : « J’ai invité une troupe de théâtre. »
– Bravo Nathalie, excellente décision ; justement j’y avais songé. Mais dis-moi, quelle troupe ?
– Les Go and Land.
– Les Goélands ?
– Grand-bère, serais-du zourd ? Les Go and Land.
– J’entends très bien, ma petite fille. Ils jouent du Shakespeare ?
– Don, bourquoi ?
– Leur nom anglais me laisse à penser…
– Grand-père, grand-père, une roulotte est garée dans la grande allée. Viens voir.
Avant d’aller chercher grand-père, cousins, cousines, avons assisté à un spectacle inattendu.
Une caravane franchit le portail, s’arrêtant devant nous, occupés à des jeux de hasard, batailles ou réflexions. En train de méditer sur la meilleure stratégie à adopter, pour ne pas me retrouver échec et mat, une musique entraînante nous fit lever la tête ; Suzanne en profita pour me prendre par surprise ; une fois de plus, elle gagna la partie.
Descendit alors un être dégingandé, coiffé d’un turban rouge ; devant nous, il exécuta maintes cabrioles, accompagné d’une femme, dansant autour de lu ; elle tourbillonnait, soulevant ses jupons multicolores.
La musique prit fin : « Nous désirerions voir Balthazar. »
– Bienvenue Sonia, la salua grand-père.
– Bonjour Balthazar, je te présente El Gringaletto, acobate, mime, comédien…
– Grand-père !!!!. On entendit hurler. « Hypocrite ! Tu aurais pu m’avertir. Je, at-at-atch-atchoum, je fais quoi, maintenant avec les Go and at-at-at-atch…
– Ma petite fille Nathalie. Excusez-là. Eternellement enrh…
El Gringaletto, enlevant son turban, fit une révérence, lui offrant un bouquet de fleurs.
– Rhubée. Atchoum. Berci pour ce cadeau. Ce que grand-bère ne dit bas, c’est que je suis allergique au bollen des droènes ; il rebuse d’arracher les siens.
– Nathalie, ce culot. Tu es allergique à tout ! Aux poils de chat ! Il faudrait peut-être que je me débarrasse de Tigresse, peut-être ?
Pendant ce temps, un mini bus s’est arrêté à côté des saltimbanques. En descendent une dizaine de personnes de tous âges. « Salut, Nathalie ! On a eu du mal à trouver ! C’est beau ici. Super décor pour notre représentation. »
– Les Goélands, je présume ?
– Les Go and Land, compagnie de théâtre amateur. Bonjour monsieur. Vous êtes le grand-père de Nathalie. Exactement comme elle nous a dit.
– Holà, je crains le pire. Que vous a-t-elle dit ?
– Que du bien, cher monsieur. Où nous installons-nous ?
– C’est que Nathalie ne m’avait pas prévenu. J’ai prévu de loger Sonia et El Gringaletto.
– Sonia, El Gringaletto ! C’est la cerise sur le gâteau ! Depuis le temps que nous voulions les rencontrer.Ils sont ici, chez vous ?
El Gringaletto atterrit en souplesse à leurs pieds. Applaudissements des comédiens, de la famille.
Ce soir, la fête promet d’être magnifique ! Grand-père et Nathalie, soulagés, se sourient, éteignant les tisons de leur discorde.
Pour une fois, ils sont d’accord, partageant le même objectif ; tout le monde s’amuse.

THEATREdyn004_original_567_628_jpeg_2598958_59a0c241d8f104e4a5b69f02bca3764f.2

Catégories : Jeux d'écriture | 18 Commentaires

Navigation des articles

18 réflexions sur “Tradition théâtralisée

  1. Belle histoire………..

  2. beaucoup de monde 🙂

  3. Une joyeuse fête et un bon moment en perspective, avec toute la famille réunie

  4. On s’y croirait! Une belle fête en famille et belle photo…
    Bises

  5. Ha le théâtre pour fédérer il n’y a rien de tel ! Et bravo pour le dialogue enrhubé !!! 😆

  6. martine27

    Eh bien voilà une famille très dynamique ! Ton correcteur orthographique a du s’affoler avec les prononciation de cette pauvre Nathalie

  7. J’adore ces goélands 🙂 et les go and land aussi 🙂
    Bonne journée Jacou 🙂

  8. Super, ce doit être difficile d’écrire avec le nez bouché!

  9. Joli ! et doujours cedde forbidable ibaginadion bandaisiste abec les bots ! atchoum ! 🙂

  10. J’crains bas de l’addrapé j’lai déjà !
    Que la commence alors !

  11. J’ai passé un très bon moment à lire ton petit dialogue … Même avec le nez bouché.
    ¸¸.•*¨*• ☆

  12. Bel esprit de troupe, sympa et coloré.

  13. Attention mesdames et messieurs dans un instant ça va commencer ! Une jolie fantaisie !

  14. soene

    Ca en fait du monde pour un anniversaire, Jacou
    Bien imaginée cette histoire. Et une belle grande famille 😉
    Bonne semaine et bises de Lyon

  15. Je pensais me distraire de mon propre rhume en consacrant ma soirée à la lecture de tous les textes, voilà que le tien me le rappelle fâcheusement ! Bon, la photo de la jolie troupe théâtrale me l’a fait oublier, tu as eu chaud ! 😀
    Il y a de l’ambiance chez le papy et la tante Nathalie !

    • Rassure moi, c’est pas une allergie à tout, comme Nathalie? Juste un petit rhume d’hiver…

      • un gros rhume, j’ai louvoyé pendant des semaines entre personnes proches, largement enrhumées, je croyais que j’arriverais à l’éviter … Plaf, en plein dedans. J’appréhende de me coucher. Je vais essayer de dormir comme le faisaient nos ancêtres pas toujours gaulois, assise dans le lit ! 😀 Et demain, je me plaindrai d’avoir mal au dos ! m… je voulais dire Zut ! 😀

  16. Dans ces cas-là, je fais une inhalation, oui, oui, comme Nathalie, avant d’aller me coucher; et je passe une bonne nuit; en plus, j’imbibe un bouch…euh, pardon, un mouchoir d’essence algérienne et je le respire, quand mon nez bouché me réveille.
    Oserais-je te souhaiter une bonne nuit? 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :