La rencontre, Germain NOUVEAU

VALENTINE LIVREPour Les Jeudis en Poésie, chez Asphodèle   Le 14 février, cherchant des Valentine, j’ai découvert  Germain NOUVEAU,VALENTINES GERMAIN NOUVEAU PORTRAITet dans un recueil de ses poésies, VALENTINES, écrit en 1886

j’ai choisi La Rencontre

Vous mîtes votre bras adroit,
Un soir d’été, sur mon bras... gauche.
J’aimerai toujours cet endroit,
Un café de la Rive-Gauche ;

Au bord de la Seine, à Paris :
Un homme y chante la Romance
Comme au temps... des lansquenets gris ;
Vous aviez emmené Clémence.

Vous portiez un chapeau très frais
Sous des nœuds vaguement orange,
Une robe à fleurs... sans apprêts,
Sans rien d’affecté ni d’étrange ;

Vous aviez un noir mantelet,
Une pèlerine, il me semble,
Vous étiez belle, et... s’il vous plaît,
Comment nous trouvions-nous ensemble ?

J’avais l’air, moi, d’un étranger ;
Je venais de la Palestine
À votre suite me ranger,
Pèlerin de ta Pèlerine.

Je m’en revenais de Sion,
Pour baiser sa frange en dentelle,
Et mettre ma dévotion
Entière à vos pieds d’Immortelle.

Nous causions, je voyais ta voix
Dorer ta lèvre avec sa crasse,
Tes coudes sur la table en bois,
Et ta taille pleine de grâce ;

J’admirais ta petite main
Semblable à quelque serre vague,
Et tes jolis doigts de gamin,
Si chics ! qu’ils se passent de bague ;

J’aimais vos yeux, où sans effroi
Battent les ailes de votre Âme,
Qui font se baisser ceux du roi
Mieux que les siens ceux d’une femme ;

Vos yeux splendidement ouverts
Dans leur majesté coutumière...
Étaient-ils bleus ? Étaient-ils verts ?
Ils m’aveuglaient de ta lumière.

Je cherchais votre soulier fin,
Mais vous rameniez votre robe
Sur ce miracle féminin,
Ton pied, ce Dieu, qui se dérobe !

Tu parlais d’un ton triomphant,
Prenant aux feintes mignardises
De tes lèvres d’amour Enfant
Les cœurs, comme des friandises,

La rue où rit ce cabaret,
Sur laquelle a pu flotter l’Arche,
Sachant que l’Ange y descendrait,
Porte le nom d’un patriarche.

Charmant cabaret de l’Amour !
Je veux un jour y peindre à fresque
Le Verre auquel je fis ma cour.
Juin, quatre-vingt-cinq, minuit... presque.

Germain Nouveau (1851-1920)

J'ai aussi rencontré diverses Valentine, que voici.
VALENTINE DE ST POINT PHOTOValentine de Saint Point(1875-1953), arrière petite nièce de Lamartine.VALENTINE DE ST POINT
VALENTINE HUGO pHOTOValentine Hugo(1887-1968), peintre, VALENTINE HUGOépouse de Jean Hugo, arrière petit-fils de Victor Hugo

VALENTINE TESSIERValentine Tessier(1892-1981), actriceVALENTINE TESSIERJustice-est-faite-affiche-7090
VALENTINE PRAXValentine Prax(1897-1981), artiste peintreVALENTINE PRAX54b_oz, mariée au sculpteur Ossip Zadkine.
VALENTINE PENROSEValentine Penrose(1898-1971), écrivaine(prose, poésie), plasticienne surréalisteVALENTINE2480178_1_l,collages).
VALENTINA TERECHKOVAValentina Terechkova(1937- ), première femme dans l'espace. 
Et puis Valentine, roman de George Sand, écrit en 1832.
Valentine_1 (T1_Titre)Valentine_1 (T2_Titre)
Publicités
Catégories : C'EST TOUT UN POEME | 6 Commentaires

Navigation des articles

6 réflexions sur “La rencontre, Germain NOUVEAU

  1. Que de Valentines !
    J’en ai la tête qui tourne 🙂
    Valentine l’a éconduit le Germain , non ?
    Bonne journée Jacou

  2. Ha bah voilà, il faut avoir lu le dernier vers pour comprendre le ton décalé du poème et ce « tu » improbable ! Que de Valentines Inspecteur Jacou ! Vous possédez là un fichier complet ! 😆

  3. Délicieusement trouble, où on se perd avec bonheur.

  4. soene

    Et notre Valentyne, alors, Jacou, tu l’as zappée 😉
    Ma grand-mère paternelle s’appelait aussi Valentine. J’aime bien ce prénom, pour fille ou garçon.
    Et puis, c’était de circonstance 😉
    Ah ! l’écriture date un peu, et la conjugaison de « mettre » c’est quelque chose 😆
    Gros bisous

  5. Titubant d’amour et de grâce ce poème dont j’ai bu l’amère absinthe des pointillés, des vagues au vert, absolument jusques au bout. Que de magnificence et de déraison dans cette idéalisation de la beauté féminine.
    Moi, je m’en retourne aux Bellons par la Valentine…

  6. dimdamdom592013

    J’aime sa façon de jongler avec le tu et le vous 😉
    Bravo Jacou pour cette trouvaille !!!
    Je te souhaite une bonne nuit.
    Bisous
    Domi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :