Haïku de Kobayashi Issa

Pour les Jeudis en Poésie des Plumes

Sous le divin nez

du divin Bouddha

pend une morve de glace

Kobayashi Issa (1763-1827)

BOUDHA800px_10

BOUDDHA tête

Le plus grand Bouddha du monde – Chine, province du Sichuan- représente Maitreya, le bouddha à venir.

(Trouvé sur ART MANIAC, blog de BMC et la Muse)

Publicités
Catégories : C'EST TOUT UN POEME | 6 Commentaires

Navigation des articles

6 réflexions sur “Haïku de Kobayashi Issa

  1. Pingback: LA POÉSIE DU JEUDI avec Anna de Noailles. | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. soene

    Hello Jacou
    Toi aussi tu as choisi l’humour pour notre rendez-vous et c’est tant mieux.
    Et puis, tu as puisé un haïku, c’est court, merci !
    Bonne journée et bises d’ici

  3. Divin/Divin/Morve. Le paradoxe est parfois très present dans les haikus ou haïkaï (?). Merci.

  4. Un contraste saisissant dans ce haïku entre le divin et la morve ! 😆 Comme quoi … bien des leçons à en tirer !

  5. Pingback: La poésie du jeudi avec Félix Arvers | Les mots de la fin

  6. Impressionnante photo où les gens sont minuscules …
    Percutant ce haïku 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :