Haïku de Kobayashi Issa

Pour les Jeudis en Poésie des Plumes

Sous le divin nez

du divin Bouddha

pend une morve de glace

Kobayashi Issa (1763-1827)

BOUDHA800px_10

BOUDDHA tête

Le plus grand Bouddha du monde – Chine, province du Sichuan- représente Maitreya, le bouddha à venir.

(Trouvé sur ART MANIAC, blog de BMC et la Muse)

Catégories : C'EST TOUT UN POEME | 6 Commentaires

Navigation des articles

6 réflexions sur “Haïku de Kobayashi Issa

  1. Pingback: LA POÉSIE DU JEUDI avec Anna de Noailles. | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. soene

    Hello Jacou
    Toi aussi tu as choisi l’humour pour notre rendez-vous et c’est tant mieux.
    Et puis, tu as puisé un haïku, c’est court, merci !
    Bonne journée et bises d’ici

  3. Divin/Divin/Morve. Le paradoxe est parfois très present dans les haikus ou haïkaï (?). Merci.

  4. Un contraste saisissant dans ce haïku entre le divin et la morve ! 😆 Comme quoi … bien des leçons à en tirer !

  5. Pingback: La poésie du jeudi avec Félix Arvers | Les mots de la fin

  6. Impressionnante photo où les gens sont minuscules …
    Percutant ce haïku 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :