Un chasseur sachant chasser…

Ecrit pour les impromptus littéraires, Semaine du 20 octobre au 26 octobre 2014
Vous connaissez tous le proverbe : « il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ». Or, en cette rentrée littéraire, a été publié un livre de Joy Sorman intitulé : « La peau de l’ours ».
Nous vous proposons de laisser votre imagination vagabonder sur cette « peau d’ours », en prose ou en vers.
Votre texte, tout de fourrure écrit, devra nous parvenir à l’adresse habituelle impromptuslitteraires(at)gmail.com avant dimanche 26 Octobre minuit.

Un chasseur sachant chasser…

Tu as vu le nouveau manteau de madame Girodin. On dirait une peluche.
Tu veux dire un gros nounours ? Tu as deviné. Il est en peau d’ours. Depuis que son mari est mort, elle ne porte que ça.
Tu veux dire qu’elle n’a rien en dessous ?
Non, je veux dire qu’elle ne le quitte plus, son manteau.
Au fait de quoi il est mort monsieur Girodin ?
Figure-toi qu’il était chasseur. Il avait décidé de chasser l’ours.
Celui des Pyrénées ? Le slovène ?
Peut-être, enfin je sais pas. Madame Girodin aime bien chasser aussi. Enfin toujours est il que les voilà partis tous les deux à la chasse à l’ours. Gros quatre quatre, chien, fusils, tenues de camouflage, le grand jeu, quoi…Et un jour, elle est revenue seule, racontant partout que pour défendre son mari attaqué par un ours gigantesque, genre grizzli, elle avait été obligée de tirer ; surtout que la bête avait déjà fait un massacre du chien, défoncé le quatre quatre ; son mari venait d’évacuer un besoin pressant ; c’est là que l’animal a bondi ; madame Girodin a tiré un peu au hasard, tuant du même coup et l’ours et le mari…depuis, elle ne veut plus enlever son trophée, en souvenir de monsieur Girodin.
Tu ne la trouves pas un peu bizarre, cette histoire ? Il n’y a pas eu d’enquête ?
C’est le garde-chasse qui l’a vue ; alerté par le bruit, il est aussitôt intervenu ; mais trop tard. Il n’a pu que constater le décès du mari. Tiens le voilà, justement. Depuis l’accident, on le voit bien plus qu’avant dans le village. Madame Girodin l’appelle son héros.

Publicités
Catégories : Jeux d'écriture | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Un chasseur sachant chasser…

  1. 😀 J’ai bien ri !

  2. je ne sais pas pourquoi ça me fait penser à George Brassens : « nous au village aussi l’on a / de beaux assassinats » 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :