Souhait de Fil de Fer

FIL de FER601641_10151268305062376_974666158_nSouhait timide de « FIL  de FER » qu’il ne formulera que beaucoup plus tard.

Je voudrais m’étendre une nuit
Auprès de quelque Dulcinée
Jolie, autant que fortunée,
Qui possèderait un bon lit.

Un lit vaste et très élastique
Où je voudrais, maigre et joyeux,
Loger ma longueur fantastique
Et faire des sauts périlleux.

Puis je dirais:-« Veuillez de grâce,
(A la dame aux bons matelas)
Approcher votre beauté grasse
De mon Corps, cynique échalas:

Et dans cette couche profonde
Où je veux dormir jusqu’au jour
Longtemps, comme un sceau de velours,
Appuyez votre bouche ronde

Sur mes reins meurtris, mon Amour!

 Jehan RICTUS

Extrait de FIL de FER (chapitre 8)

Pour Les jeudis en poésies, chez Asphodèle

 

Sans rapport avec Fil de Fer, mais quand même…

ZINZOLINE, revue incertaine d’art et de littérature est à feuilleter et même à télécharger sur

http://revue-zinzoline.over-blog.com/

Textes, oeuvres plastiques, photos…sont à découvrir dans cette revue.

Bonne visite!

Publicités
Catégories : C'EST TOUT UN POEME | 10 Commentaires

Navigation des articles

10 réflexions sur “Souhait de Fil de Fer

  1. Pingback: Le jeudi en poésie avec Gaston Couté et des vendanges…sensuelles ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. Malgré sa maigreur,ne semble pas manquer d’appétit. Joli choix.

  3. Pingback: La poésie du jeudi avec Théodore de Banville | Les mots de la fin

  4. J’adore ce poème, cela me rappelle mon grand-père qui était un immigré Italien. Il était arrivé en Lorraine dans les années 30 pour travailler dans les mines. Il était tout petit et tout maigre, il avait toujours froid il portait trois chandails et se pelotonnait devant la grande cheminée. Ma grand-mère, elle, était une femme forte, elle faisait presque deux fois le poids de mon grand-père, ils ont eu 17 enfants, et elle nous racontait toujours avec beaucoup d’humour, que chaque fois qu’ils se couchaient il roulait sur elle à cause de la différence de poids mdr!!!
    Merci Jacou pour ce beau partage!!!
    Bisous
    Domi.

  5. Je retiens le nom de ce poète que je ne connaissais pas. Merci pour le partage.

  6. C’est toujours des découvertes chez toi et j’aime être agréablement surprise ! Il est sensuel ce fil de fer malgré sa maigreur ! Un très joli choix d’un poète que je ne connaissais pas ! Merci Jacou ! 😀

  7. Et le pressoir de Miss Aspho, ça ne le tente pas ton fil de fer, Jacou ? 😆
    Rictus, un drôle de nom ! Mais beaucoup d’imagination.
    Bises de Lyon

  8. Surprenant ce poème et amusant. Belle découverte. Merci

  9. Belle découverte pour moi et Sharon.

  10. bonjour Jacou 😉
    il ne manque pas d’humour ce poète 😉 Merci pour la découverte
    J’aime beaucoup « la dame aux bons matelas » qui m’a fait penser à la « dame aux camélias »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :