je t’écris…

Nelly Sachs, poétesse juive allemande, née en 1891 à Schöneberg (Berlin Schöneberg),  commence à écrire des poèmes à 17 ans. Elle échappe au nazisme en mai1940, grâce à Selma Lagerlöf. Désormais elle vivra à Stockholm, où elle meurt en 1970.

Elle obtient le Prix Nobel de littérature en 1966 « pour sa remarquable œuvre lyrique et dramatique qui interprète le destin d’Israël avec sensibilité et force ». L’œuvre de Nelly Sachs, née de la Shoah, trouve autant son inspiration dans la Bible que la kabbale et l’hassidisme, s’inscrit dans la rupture provoquée par l’arrivée du nazisme en Europe et les exils, les déchirements et les deuils qu’il a entraînés.(wikipedia)

 

NELLY SACHSje t’écris…

Tu es revenu au monde
grâce au pouvoir magique des lettres
qui à tâtons a  touché ton être
la lumière paraît
et le bout de tes doigts irradie dans la nuit
image d’étoile à la naissance
des ténèbres comme ces lignes …

Nelly SACHS

(extrait de « Enigmes ardentes» 1965)

 

Nelly SACHS écrira toujours en allemand.

Ich schreibe dich –220px-Nelly_Sachs_(timbre_allemand)

Zur Welt bist du wieder gekommen
mit geisternder Buchstabenkraft
die hat getastet nach deinem Wesen
Licht scheint
und deine Fingerspitzen glühen in der Nacht
Sternbild bei der Geburt
aus Dunkelheit wie diese Zeilen –

Nelly SACHS
[extrait de Glühende Rätsel (1965)]

Publié chez Asphodèle  pour les Jeudis en poésie

Publicités
Catégories : C'EST TOUT UN POEME | 8 Commentaires

Navigation des articles

8 réflexions sur “je t’écris…

  1. Cela donne envie de la découvrir.

  2. Pingback: La poésie du jeudi avec Hélène Cadou | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  3. Très beau choix. Merci de cette découverte.

  4. Très profond. Et hymne au verbe écrire, ce qui ne peut que nous réjouir.Merci.

  5. soene

    Son nom me parle à peine, son oeuvre m’est totalement inconnue.
    Merci pour ces partages poétiques parfois surprenants mais toujours enrichissants 😉
    Bonne fin de semaine Jacou et bises de Lyon

  6. Pingback: La poésie du jeudi avec Paul Verlaine | Les mots de la fin

  7. Je connais Selma Lagerlöf mais elle non et ces quelques vers sur l’écriture m’ont donné envie d’en savoir plus même si je n’aime pas trop (a priori) les traductions de l’allemand) ! Mais certaines sont magnifiques, ne serait-ce que Goethe…ou Rainer Maria Rilke… Merci Jacou, tu découvres toujours des femmes exceptionnelles ! 😉

  8. Bel hommage au pouvoir des lettres et des mots 🙂
    Bonne journée Jacou 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :