La preuve par dix

Ecrit pour impromptus littéraires Semaine du 9 juin au 15 juin 2014
Après toutes les histoires de la semaine dernière, nous vous proposons de « factoriser » vos talents, au sens mathématique du terme 🙂
Pour cela il vous suffit d’écrire, en vers ou en prose, un texte qui comprenne au moins une expression liée au domaine des chiffres, de l’arithmétique ou de la géométrie (comme : couper les cheveux en 4, avoir la bosse des math, la quadrature du cercle, etc…). (Vous voudrez bien nous signaler la, ou les expressions choisies, par une mise en gras dans le corps du fichier.)
Vous avez jusqu’à dimanche 15 juin pour nous envoyer vos expressions littérales à l’adresse habituelle impromptuslitteraires(at)gmail.com.

MATHImage2

 

La preuve par dix

Braoum ; toujours cet angle mort ; pas aigu, ni obtus, quoique…non mort ; invisible malgré rétroviseur, pare-brise panoramique.
Comment l’expliquer ?
Provocatrice : Chéri, j’ai essayé d’escalader la Tour Eiffel. Nous avions fait un pari entre copines.
Accusatrice : Pendant que je manoeuvrais, je t’ai vu sortir d’un hôtel, main dans la main avec Scarlett Johansson…
Enjôleuse : ils se sont retournés, c’était Georges Clooney. Comment ai-je pu confondre ? Mon amour, tu es unique.
Culpabilisatrice : Si nous avions acheté la Toyotam avec système de parking automatique, cela ne serait pas arrivé. Mais non, monsieur n’a pas voulu ; il paraît qu’il faut savoir dominer la machine en toute occasion. Gros radin, oui !
Mathématicienne : sortir rapporteurs et double décimètres transparents, de mes années lycée, dessiner force croquis, pour démontrer l’inexplicable.
Je savais bien, pour la nulle en maths que j’étais, les difficultés auxquelles je me heurterais.
Toutes ces après midi, le bulletin de notes signé, passées à résoudre des équations, extraire des racines carrées, appliquer le théorème de Pythagore, nager en pleine géométrie dans l’espace…et les vacances, pendant lesquelles mon père, prof de maths désespéré de mon ignorance, me faisait faire le problème ; devoir à rendre pour la rentrée.
Journées à apprendre et réciter par cœur les formules miraculeuses, écrire des démonstrations évidentes, avant d’attaquer l’énigme.
Pendant ce temps, les copines se déhanchaient frénétiquement avec « Twist again », roucoulaient en écoutant :
« Tu as vingt en grec, en latin
Tu as vingt en maths, c’est très bien
…………………………………….
Mais en amour, baby
Baby, tu as trois
Mon p’tit chat »

Soirées en boum, enlacées chastement, lèvres attendant LE BAISER, bercées par « Retiens la nuit », ou « Sag warum ».
Elles me raconteraient, untel ne cassait pas trois pattes à un canard, Françoise pensait avoir tiré le bon numéro, Edwige en avait eu treize à la douzaine.
Côté vie amoureuse, moi, c’était plutôt « Tous les garçons et les filles de mon âge… ».
La veille de la rentrée, le téléphone n’arrêtait pas de sonner : « Allo Jacky*, tu as trouvé pour le problème ? »(*J’avais américanisé mon prénom que je trouvais ringard, transformé en Jacky, prénom de la veuve éplorée du président John Kennedy, assassiné, mort dramatique, s’il en est .)
Elles noteraient soulagées et insouciantes cette solution dont j’avais accouchée en douleur, après force engueulades, « tu n’apprends pas tes leçons… »
J’abandonnais donc l’idée de l’explication par A+B. Je n’avais pourtant pas l’intention de prendre la tangente, expliquant qu’à cause du champ de vision limité de mes lunettes, étant donné le rayon optique…bref je n’avais pas le compas dans l’œil.
J’en étais là de mes pensées, conduisant un véhicule, une aile endommagée. Après tout, ce n’était que de la tôle froissée. Je me garais à côté de sa voit…sa voiture !
Diamétralement opposé à l’aile de la mienne, un enfoncement symétrique au centimètre près décorait l’aile de l’objet de toutes les dévotions.

 

Publicités
Catégories : Les mots biographent | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “La preuve par dix

  1. martine27

    Ce n’était pas la peine de faire chauffer le cerveau ! Ouf, 1 partout !

  2. Je crois que le lien de l’adresse des impromptus litt’ n’est pas complet…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :