EPHEMERE

Des mots, une histoire 129
lumière – éclairage – clarté – lampadaire – attente – rendez-vous – quand – bientôt – demain – jour – nuit – aube – début
Soit vous prenez tous les mots, soit vous n’en sélectionnez que cinq et vous ajoutez la consigne suivante : le lieu de l’action doit être au bord d’un lac.

 

EPHEMERE

Il m’avait dit : « Rendez-vous au lac… » S’était éloigné dans la lumière du petit matin, silhouette improbable.
Je ne savais d’où il venait, par quel chemin, quel destin m’avait fait le rencontrer.
Il m’avait dit : « Au bord du lac… » Avait disparu, quand s’efface la nuit, trace de clarté, baignée de mystère.
Je ne savais qui il était, par quelle contrée, quel hasard nous avait fait nous reconnaître.
Il m’avait dit : « Au lac… » C’était le début du jour, ombre furtive, estompée peu à peu, éclairage aveuglément lointain.
Je ne savais pourquoi, quelle route, il fallait que je le retrouve.
Je vis mille et un lacs, enjambais des ruisseaux, escaladais des montagnes, traversais des forêts, il y eut des attentes, frissons de l’eau glacée, frémissements de vies, joies des cascades, calmes des surfaces miroirs, mais de lui, nulle trace, de la moindre flaque à la plus vaste des étendues d’eau.
Je rebroussais chemin, me remémorant tous ces coins et recoins visités ; demain, ne me resterait plus qu’un rêve, de ce voyage impossible.
Il faisait bientôt nuit ; je devais trouver quelque abri. Le soleil déclinait dans cette vallée, mes pas m’y avaient conduite, dépaysement assuré, quelques instants touriste ; des monts se dessinaient, arbres sombres sur fond couleurs incendie. Une image, tourelles, cheminées, toitures du château de la Belle au Bois Dormant s’imposa à moi. Ne la quittant pas des yeux, j’avançais, redoutant qu’elle ne soit  mirage. Brusquement, un château apparut, tout entier, réfléchi dans les eaux d’un lac.
Il me dit : « Je vous ai retrouvée. Bienvenue au bord de notre lac. »
Qui était-il ? Je ne le sais toujours pas.

Mpalota-hotel-miskolc-1J’ai écrit ce récit, inspirée par le souvenir de ce château, aujourd’hui hôtel Palota, construit au bord du lac Hamori.

MLillafüred_-_Palace

Le château fut construit en 1890, à la demande d’Andras Bethlen, ministre de l’agriculture ,  pour en faire une résidence de vacances pour aristocrates; le lieu et le village attenant baptisés Lilifüred, en hommage à sa femme (ou maîtresse?) Lili Vay.

MM14326_0_2_maxi

En 1927, un hôtel a été rajouté, construit dans le style néo-renaissance.

Le village de Lilafüred se trouve à proximité de Miskolc, troisième ville du pays;  au pied du parc national du massif montagneux Bükk, dans le nord de la Hongrie.

Massignable_category_251_en

 

Publicités
Catégories : Les mots géographes | 16 Commentaires

Navigation des articles

16 réflexions sur “EPHEMERE

  1. Comme c’est bien Jacou………….Je suis éberluée parce que l’on fait chacune avec les mots………….c’est super de voir l’imaginaton de uns et des autres…………..

  2. Joli ! je suis d’accord avec Ghislaine, les mots ouvrent autant de boites à surprises !

  3. Des mots des mots, toujours des mots.. parole, parole, et parole. Jean Luc

  4. martine27

    Dès le début ton texte me faisait penser à ces contes où les héros marchent longtemps après un rêve

  5. Un conte où le héros est en quête d’un mystère, qui persiste à la fin dans cette histoire car on ne sait pas qui est ce « il » du lac, ce qui titille drôlement la curiosité du lecteur !
    Quoiqu’il en soit, c’est un sacrément beau voyage à travers les surfaces aqueuses…

  6. ah tu as choisi la consigne du lac 🙂
    cadre de rêve dans les deux sens du mot!

  7. C’est un château de conte de fées. Le texte reflète bien le sentiment d’étrangeté qui saisit. Toujours très bien écrit.

  8. Pingback: Cette maison IV | Olivia Billington

  9. Lancelot peut-être ?
    Bien aimé ta manière d’écrire, ces phrases qui donnent à la fois du rythme et gardent un peu de mystère. 😉

  10. Je me suis laissée entraîner dans cette balade à la recherche d’un inconnu, tout en découvrant de beaux paysages, grâce à ta jolie plume. Et merci pour la découverte de ce beau château. Je ne connais pas la Hongrie, hélas. Un jour peut-être…

  11. Je ne sais pas qui dit quoi à qui, mais peu importe, je me suis laissée porter par tes mots sans soucis !

  12. J’aime bien l’aspect conte, l’aspect douceur de l’attente… Une jolie promenade et un beau château à découvrir !
    avec le sourire

  13. Un lieu de rêve, et une histoire de rêve pour nous le faire découvrir, Merci Jacou

  14. Très belle quête que celle que tu nous racontes.

  15. J’aime vraiment beaucoup le rythme de ton texte. 🙂

  16. J’aime beaucoup ta très belle histoire mystérieuse. 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :