Architectures Lugubres

Une étoile jaune

Comme un soleil absent,

Une roche grise

Comme l’urine encre de chine,

S’épousent et se repoussent.

Sur la montagne ennemie,

De sombres boutons d’or

Offrent leur cœur d’ambre

Profitant du rai de lumière,

Eclairant ces épousailles,

Vite cachées par le traitre gris-tristesse.

Point de chaleur

Dans ce paysage fluoré

Habité par une angoisse

A vous donner la jaunisse.

Ecrit au cours de l’atelier du Corbeau Rouge

Publicités
Catégories : Les mots biographent, Les mots scénographent | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :